Vous êtes ici : Accueil > Généralités > Où vas t’on ?
Publié : 27 janvier

Où vas t’on ?

Synthèse de : ou va t’on ? ou vas tu ?

« Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. »

Jiddu Krishnamurti ;
Philosophe d’origine indienne, 1895-1986.

Le site viens de changer de nom, il s’appelle maintenant http://www.patrick-chene.eu, n’y voyez aucune enflure de mon ego, mais le moyen de sortir de l’intitulé du site, tout en étant trouvable facilement, toute allusion à une profession et ainsi me permettre de dire les choses comme elles me semblent devoir être dites.

En effet, l’ostéopathie nous apprend que le traitement doit être global et que la globalité ne s’arrête pas au corps mais prend ses racines dans l’environnement au sens large ... ce que l’on vit, la nutrition, notre environnement familial, professionnel, sociétal.

Et là, si vous côtoyez un peu Facebook, vous vous serez rendus compte que je me suis lâché. En effet j’arrive à une période de ma vie où je ne peux plus rester dans un consensus mou sur des sujets qui me tiennent à cœur ... Je me sens obligé de l’ouvrir sans forcément partir dans une croisade, mais j’ai besoin de poser les mots qui disent où j’en suis de ma réflexion globale.

Je vous concède avant de lire ce qui va suivre, que je vis dans une des régions les plus protégées de tout ce qui se passe, que j’exerce une profession qui me permet de faire le dos rond à nombre de pressions sociétales, que si je ne suis pas riche, je ne serais pas pauvre tant que je suis en bonne santé, que je vis dans un lieu qui est un petit paradis ...

Mais il pleut du glyphosate sur mon jardin, je soigne des gens qui sont stressés par une vie apparemment sans histoires mais en fait subissent une pression de dingues, je côtoie des abus médicaux à longueur de journée, tous les jours j’entends parler de défaillances de nos élites dont l’appétit de pouvoir et de richesse ne semble plus avoir de limite.

Alors, même si je n’enfilerai pas mon gilet jaune (enfin je ne crois pas), même si je n’adhère à aucun parti, je tiens à poser ici pour dire qui je suis. Parce que la première contestation est déjà d’affirmer ce que l’on est, ce que l’on pense. Elle est sûrement plus forte que ce que l’on croit habituellement.

- 1- Je suis outré par cette pyramide financière qui s’accentue de jour en jour, chaque jour les hyper-riches sont plus riches quand on pleure 3 francs, 6 sous à beaucoup trop de gens. Et cela ne s’est pas lissé dans le temps de ma vie, au contraire c’est de pire en pire de plus en plus vite. Une pyramide n’est stable qu’avec une large base si vous tenez à rester en système pyramidal. Pourtant le cercle est une meilleure façon d’agencer la société. Alors foin des lobbies de toutes sortes et des politiques inféodés aux lobbies ... Démocratie vous avez dit, non, fricocracie sera un néologisme plus juste... Egalité qu’ils disaient sous le drapeau.

- 2- Je suis outré par la répression actuelle des gilets jaunes où, des représentants de l’ordre semblent prendre un malin plaisir à tirer dans les yeux de certains manifestants plutôt pacifistes. Outré par la justice à deux vitesses qui s’installe impunément : de lourdes peines de prison pour des gilets jaunes avec un masque, trois mois fermes pour un p’tit gars qui s’est servi dans une poubelle pour manger, des riens du tout pour des gens ayant pillé les caisses de l’état ou d’ailleurs et en plus menti éhontément. Les vidéos que l’on voit passer sur les manifs gilets jaunes son édifiantes ...heureusement qu’on a fêté les anniversaires de la révolution française ! Heureusement qu’on glorifie les résistants de la deuxième guerre mondiale... Liberté qu’ils disaient sous le drapeau.

- 3- Condamner des gens qui aident les migrants à survivre, laisser se noyer ces derniers dans la méditerranée, leur faire la chasse dans les montagnes ... merde où en sommes nous ? ... Non, les migrants ne nous mettent pas en danger, oui, il en est toujours arrivé et nous avons toujours fini par les absorber dans notre diversité ... Et puis les syriens de maintenant, ce n’est pas comme si on ne leur avait pas vendu des armes, fabriquées dans nos usines, pour attiser une guerre civile qui a chassé ces gens de chez eux. En agissant comme cela, comment voulez-vous qu’un jour le retour de bâton ne soit pas terrible ! Honte à nous ... Fraternité qu’ils disaient en dessous du drapeau.

- 4- Et dernier point, le plus important ... la biodiversité se meure, on pollue partout, on est tous farcis de pesticides, de plus en plus de gens sont des malades chroniques et gavés de médicaments qui vont de scandale en scandale, la nourriture industrielle devient un vrai poison à retardement, les sols partent en cacahuètes et pendant ce temps, nos parlementaires, notre gouvernement, se remplissent la besace en écoutant les sirènes des lobbies ... la chasse à la glu des oiseaux autorisée à nouveau, la chasse aux oies accentuée, malgré 60% d’oiseaux en moins en trente ans, le permis de chasse moins cher (il vaut mieux mettre dans sa poche les gens armés ...). Au lieu de s’occuper de la sixième extinction de notre planète séance tenante, on écoute Bayer et son glyphosate puis bientôt son Dicamba. Et encore personne ne vous parle du four à micro-onde (G,2G, 3G, 4G, 5G, par antennes et bientôt par satellite) que nous nous sommes faits en 20 ans ... quand on s’apercevra que c’est une horreur, il sera tard, très tard. Moins 80% d’insectes en 30 ans ...balaise l’humain ... donc moins de nourriture pour les oiseaux et dans toute la chaîne alimentaire ... mais rassurez vous la biodiversités investit les villes disait sciences et vie, les gagnants sont les rats, les blattes, les punaises, les punaises de lit ... bonjour le bestiaire. Alors c’est sur si on continue de mettre du glyphosate et autres pesticides dans les sols qui polluent pluies et rivières. Si on continue à défoncer les sols avec de gros tracteurs managés par les lobbies, si on continue à autoriser Total à importer de l’huile de palme pour nos voitures, huile de palme qui détruit orang-outang et indigènes. Si on continue de sur-pêcher des poissons nourris de nos plastiques, notre monde court à sa perte. Et dans ces conditions oubliez les mots liberté, égalité, fraternité ...Ils n’auront aucune place dans le monde.

Alors dans ces conditions, votre grand débat monsieur, dans lequel on ne peut déjà pas tout dire et pour lequel vous comptez bien préservez l’ordre qui prévaut jusque là (foutons nous en plein les poches avant que çà s’écroule) et bien je n’y participerai pas autrement que par ce texte.

Quiconque a le pouvoir aura mon adhésion s’il fait une mesure qui va dans le sens des 4 points mentionné plus haut. Sinon au mieux je traînerai les pieds, serait un poids mort ...
Au pire je ferai de la désobéissance civile. Et ne nous parlez pas de violence. Écoutez la vidéo de l’abbé Pierre qui nous explique comme la nécessité de faire des actes inciviques nait de la violence quotidienne éprouvée par celui qui fini par brandir son point.

Et à ce jour ne sous-estimez pas la violence de la pluie pleine de chimie qui me tombe dessus, des chasseurs qui passent fusils au poing parmi mes animaux, de l’argent des impôts que je fourni content si et seulement si ils sont utilisés à bon escient, sinon je les considérerai comme du racket.

Un bon exemple est l’écotaxe de l’essence. Volontiers je la paye si :
- le kérosène des avions et le fioul lourd des bateaux est taxé.
- si cet argent sert à la biodiversité et non à compenser une mesure qui aide les hyper-riches à être plus riches encore.
- si cela ne sert pas à subventionner un éthanol issu d’une agriculture industrielle polluante et dévastatrice ...
- etc ...

Désobéir, horreur, nul n’est censé ignorer et respecter la loi ...oui, oui, plus de 900 000 articles qui me font dire que nul ne connait la loi dans son entièreté. Non chacun pioche tout ou son contraire et installe ainsi la justice à deux vitesses dont on parlait plus haut. Et puis notre pays a jadis demandé à des hommes de coudre une étoile jaune sur leur veston ? Toujours juste la loi ? Mon grand père faisait partie des passeurs hors la loi cachait puis faisait passer la ligne de démarcation à des gens en route vers l’Espagne ... On célèbre pourtant ces justes !

Il est urgent de changer de modèle de société sinon nous allons droit vers des âges sombres ... en tous cas qui ne ressembleront pas à "la belle verte" mais à Mad max .. Alors oui je suis bien, mais je me fais l’effet d’un indien au centre de sa réserve qui la voit diminuer chaque jour parce que l’homme blanc n’a pas de parole et est trop avide.

"Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre, tué le dernier animal, pollué la dernière goutte d’eau et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l’argent n’est pas comestible."

- Sitting BULL -

Post-scriptum

Dans les faits, en pratique, deux actes parmi d’autres pour aller vers ce monde différent :
- promouvoir une médecine moins invasive, moins polluante : l’ostéopathie et la coopération entre les ostéopathes. https://www.revue.sdo.osteo4pattes.eu
- promouvoir la culture et la cueillette autrement, se raccrocher à la nourriture pour que chacun comprenne que hors sol nous sommes perdus : http://www.assiette-sauvage.org/