Vous êtes ici : Accueil > Généralités
Publié : 13 septembre 2014

Ostéo4pattes,

http://www.revue.osteo4pattes.fr

Revue d’ostéopathie comparée, rassemblements d’ostéopathes, édition de contenu sur l’ostéopathie, rencontres annuelles d’ostéopathie.

  • Autour des Rencontres 2019

    9 avril, par Jean Louis Boutin, Natacha Schlusselhuber, Ostéo4pattes-Vetosteo — Apérostéo4pattes
    Article en brouillon perpétuel que nous invitons à remplir avec nous. Rien n'est définitivement clos, apportez vos idées ... au minimum nous en discuterons même si nous ne pouvons les réaliser cette année. 21/22/23 Juin, Ariège (Montjoie) Programme 2019 : Et n'oubliez pas de cliquer sur les titres de chaque onglet pour pouvoir tout lire. Généralités Rencontres d'ostéopathie comparée : Ces rencontres sont pour tous... un no man's land pour la politique politicienne, un drapeau blanc tiré sur toute querelle légale ou officieuse, entre tels ou tels acteurs de l'ostéopathie ... entre telle ou telle école, entre telle ou telle façon de faire.... On parle d'ostéopathie comparée donc d'ostéopathie sur tous les animaux, l'homme étant un animal comme les autres, a droit aussi à être entendu !! On parle de toute l'ostéopathie et non pas de la seule ostéopathie prouvable par les maigres moyens conceptuels de notre science médicale, On parle d'expériences .... scientifiques ou sensitives, d'ostéopathie de base ... celle que l'on utilise tous les jours avec bonheur. Seule demande expresse : Respect de tous et de tous les points de vue, nous partons du principe qu'ils se valent tous. Rencontres... signifie aussi que personne n'est invité à titre personnel, mais que tout le monde est invité à déclarer son envie de participer et est le bienvenu. Nous n'avons donc pas posé le mot congrès ... ni international qui pourtant va de soi, chaque année plusieurs pays sont présents. En suivant les rencontres, les lundi, mardi, mercredi .... Des stages de formation sont proposés ... Le vôtre ? .... Il sera présent si vous le proposez. redaction chez osteo4pattes.eu Et vous ? Nous aiderez-vous à réaliser ce partage ? en venant ? en parlant ? Nous serons heureux de vous accueillir. Les Rencontres c'est comme le Loto, 100% de ceux qui en ont retiré quelque chose ... sont venus participer. N'oubliez pas d'annoncer votre venue le plus rapidement possible ! CommunicationsProgramme. Programme 2019 : Si vous avez envie de nous présenter votre expérience, vos expérimentations, vos trouvailles, il suffit de le dire en envoyant à l'adresse ci-dessous : le titre de votre présentation ainsi qu'un résumé de quelques lignes. (le programme est apparemment complet, mais nous avons toujours su faire de la place pour ceux qui ont envie ... redaction chez osteo4pattes.eu Ateliers Ostéopathie : Ils se déroulent à la ferme, ils durent deux heures, chaque atelier est en général répété plusieurs fois, l'inscription se fait sur place. Il vous sera juste demandé de vous répartir à peu près équitablement. Il y a plusieurs ateliers en simultané, nous serons surement près de 100 ce qui donne environ 25 personnes par atelier (non contractuel ...LOL). Le nombre d'étoiles, dans le paragraphe suivant représentera, au fur et à mesure des propositions d'organisation, le nombre de fois où cet atelier sera réalisé dans les 3 jours (en perpétuel remaniement...jusqu'au Final). Prévisions 2019 : 1 – Laure Souquet : L'Etiothérapie : *** 2 – René Briend : Approche biodynamique de la ligne médiane. Comment utiliser son pouvoir et sa puissance *** 3 – Nathalie Tardieu : bioénergétique aromatique *** 4 - Bernard Dubreuil - '' La traversée du Dolmen'' ** 5 - Florence Emmeline Lombardini - la Matière dans tous ses états : jeux d'enfants et communication et présences invisibles ** 6 - Gérald Urdich - Approche tissulaire selon modèle Pierre Tricot * 7 - Joanna Torres : Atelier Chant Intuitif, Voix Magique et Atelier Fleurs de Bach ** 8 - Jean Perronneaud Ferré : Techniques reflexes en ostéopathie : points de Knapp ** 9 - Patrick Chêne - Ostéopathie vibratoire et soin centaure ** 10 - Michèle Tarento : le reveil oseux et Le dynamisme des fascias dans la biotenségrité *** 11 - Jean Bouhana - Le contact perceptif et approche tactile de la lésion tissulaire ostéopathique ** 12 - Christian Courraud - Fasciathérapie : Méthode Danis Bois - Toucher sensible et relation de soin ** 13 - Tess Deffinis et Caroline Holodenko : Des sens à l'Essence :Ostéopathie matricielle ** 14 - Hervé Eugène : l'art de l ‘ostéopathie japonaise ** 15 - Amélie Gardelle : Approche de la force de traction médullaire (FTM) ** 16 - Olivier seignibrard : Posture, structure, principes de mise en mouvement. Applications relationnnelles ** 17 - Claude Roumi : Les points reflexes infectieux ** 18 - Chloé Huard et sandie Lopez : lithothérapie ** 19 - Sebastien Duval : Création de mandalas de guérison * Communications Ostéopathie comparée : Elles durent 40 mn chacune (communication + questions) elles se déroulent à la Salle des fêtes de Montjoie Prévisions 2018 : 1 – Jean Bouhana : rencontres avec son patient 2 – Maëlle Marette : la place des fractales en ostéopathie 3 – Barabara Linas : influence de la lune en ostéopathie 4 – René Briend : pyramide conceptuelle en ostéopathie biodynamique 5 – Jean francois Moniot : ondes scalaires et endothérapie 6 – Emilie Salesse : prescription de plantes en consultation holistique. Cheminement de la conscience à la science 7 - Jean francois Marchand : Formation et enseignement des futurs ostéopathes 8 - Claude Roumi : Les centres-réflexes de Chapman, relance immunitaire à visée endocrinienne et immunitaire. 9 -Jacques Saada : Cas clinique 10 - Véronique Zenoni "ostéopathie et guérissage 11- Laure souquet : thérapie alchimique ou spagyrie Auditeurs Cette année, nous avons décidé de ne pas mettre la liste des auditeurs, nous avons à ce jour environ 100 inscriptions, nous avons donc changé le lieu des conférences pour pouvoir loger tous. Elles seront à la salle des fêtes de montjoie, 1 km à faire, en voiture ou ...à pied ! Pays présents : France métropolitaine Belgique Canada Suisse Allemagne Vous rajouter ? Ceci est une invitation à le faire .... Il reste évidemment de la place jusqu'au bout ... même si pour l'organisation on aime bien savoir au moins 15 jours avant !!! redaction chez osteo4pattes.eu Repas Les repas sont servis à la ferme en plus du prix des rencontres pour ceux qui le désirent. Même organisation que l'an passé avec l'équipe du carré de l'ange et du château de Beauregard qui vient nous servir à domicile. http://www.lecarredelange.com/ Les repas ne sont pas encore fixés. Vendredi 20 midi : ? Vendredi 20 soir : ? Samedi 21 midi : ? Samedi 21 soir : ? Dimanche 22 midi : ? Dimanche soir : chacun amène quelque chose à partager devant le feu (palabres et musique). Spectacle A venir (peut être ...) Sinon, soirée discussionssssss...... cf PDF du programme. Hébergement Chacun a à charge de trouver pour lui son hébergement et sa façon de venir à la ferme. Voici des pistes : A la ferme : Bivouac pour ceux qui veulent. Chalets : Quelques chambres (6) à réserver au prix de 35€ la nuit, nous privilégions les demandes de ceux qui en profitent pour faire un séjour à la ferme. En gîte : Haras Picart du Sant : http://www.transhumance-pyrenees.com/ La maison blanche : http://couseransmaisonblanche.com/ La ferme de Jeanne http://www.ariege.com/lafermedejean... Gîtes Villabelisama : http://www.ariege.com/belisama/inde... Gîtes l'échappée Belle : http://www.ariege.com/echappee-bell... Gîte de Mr Ghelardi, (Massat, 30km en montagne), 05 61 04 84 93 /06 20 50 12 71. Etc .... Hôtels : La flamme rouge http://www.hotel-la-flamme-rouge.com/ Chateau de Beauregard http://www.chateaubeauregard.net/ La Clairière http://www.hotel-clairiere.com/ La Rotonde http://www.linternaute.com/restaura... Horizon 117 site web Hôtel de la tour, http://www.ariege.com/hoteldelatour... Camping : Le camping d'à côté : http://www.audinac.com Parc de paletes : http://www.parcdepaletes.com/ Site de saint-girons : http://www.tourisme-stgirons-stlizi... Merci de réserver par vous même et de ne nous contacter qu'en cas de problèmes ou de difficulté de choix : vetosteo chez vetosteo.com Comment venir ? Voici sur le site de la ferme une brève explication : http://www.saint-ygnan.com/spip.php... Un lien sur Mappy : Saint Ygnan Le mieux étant la voiture car le train et l'avion ne sont pas évidents.... Pensez au covoiturage. La Salle des fêtes : https://www.google.fr/maps/place/Sa... Auteurs. Merci à vous qui avez accepté de parler d'un bout de votre expérience. La présentation orale cette année sera encadrée par ???? Merci de respecter les horaires, de faire participer les auditeurs et de délivrer autant un message technique qu'émotionnel. L'important n'étant pas d'apporter "la bonne parole", le texte "vrai", c'est un fait, cela n'existe pas, mais de délivrer une expérience, un chemin de vie avec ses doutes et ses incertitudes qui font partie intégrante de votre parole. Dans cet article, réalisé par Jean Louis Boutin à la suite des rencontres 2015, se lit l'esprit qui effectivement nous anime : La Vivance des 10e Rencontres d'Ostéopathie Comparée Je suis désolé, il n'y aura pas comme dans les "vrais" congrès" d'invitation au frais de l'Ostéo4pattes pour les orateurs. La petite société d'édition n'en a simplement pas les moyens. Et le principe de fonctionnement est d'abord coopératif. Vous n'obtiendrez que deux avantages : Une réduction de 50% sur le prix des journées (cumulable avec les autres réductions d'abonnés). Le bonheur d'échanger vos expériences. Vous aurez par contre des devoirs : Fournir un texte construit à partir de votre présentation pour mettre dans les prochaines revues... Alors à vos plumes. Il n'est pas obligatoire du tout d'être abonné pour parler, mais sachant que le projet d'édition ne tient que parce que nous nous y mettons tous y compris pécuniairement, votre adhésion est la très bien venue. Patrick Chêne. Assemblées-décrets Nous ouvrirons aussi un espace de discussion plus en rapport avec la vie de la cité (en vrac la politique !) pour les associations et ceux qui veulent se retrouver dans les changements annoncés. Quiconque est invité à la discussion (de son propre chef ....), il suffit de s'inscrire aux Rencontres ..... Et il est bien sûr demandé expressément de tenir des propos corrects et constructifs quel que soit l'avis légitime sous-tendu .... Il est trop tôt pour dire qui participera, et quelle forme nous donnerons à ce moment. Mais venez, notre avenir est là maintenant entre nos mains !!! Stages Possibilité d'organiser votre stage à la ferme en post rencontres ... A vous de nous dire : vetosteo chez vetosteo.com Mais déjà prévoyez un temps post rencontres pour approfondir avec un stage post rencontres : Débutent le Lundi suivant les rencontres, pour l'inscription contacter directement celui qui donne le stage. 1* Tess Deffinis et Caroline Holodenko (2 jours) Atelier de 2 jours, Autour d'un approche qui unifie : le visible et l'invisible ; L'être et le faire ; La Science et la conscience ; La raison et l'intuition. Inscriptions et renseignements : tess.deffinis chez gmail.com ; caroline chez soufflequantique.com 2* Florence Lombardini : 2 jours, " communications avec ses alliés naturels " Stage entre soins et communication consciente : « La communication animale, une voix de guérison : Animaux guides et Esprits alliés » Se relier aux puissances tutélaires animales et autres consciences naturelles, les écouter dans son corps et son cœur, pour développer son essence de vie. Ouverture à la connivence des Mondes, écoute de différents niveaux de conscience. Pratiques des soins qui en découlent : auto-guérison consciente et soins conscients à la vie. Inscription : mail : contact chez terres-d-emeraude.eu ou Tél : 07 70 88 41 32 3* Patrick Chêne et Amélie Gardelle (4 jours à partir du lundi) Atelier de 4 jours, sur le corps tenségritif. Une approche ostéopathique de la tenségrité, avec les notions d'hélices fasciales, de force de traction médullaire, de MRP harmonique : contact chez patrick-chene.eu Tarification |Les tarifs 2019 : | | |Le prix des rencontres 2019 est fixé à 300 € HT (33% par journée et moitié prix pour ceux qui font une communication) et, pour les abonnés des sites de l'ostéo4pattes (30 à 100 % de réduction selon le taux d'abonnement et s'il font une communication ou pas.... Hors repas, gîte et trajet.) Le prix des repas de midi 25 € HT, soirée 35 € HT avec le spectacle s'il existe. PS : Cette année encore, un super tarif étudiant : 320 €TTC (repas et soirée compris) Le tarif des stages suivant les rencontres est à voir avec les intervenants. Inscription Le formulaire Internet à remplir, merci : Pardonnez moi si je n'ai pas enregistré toutes les infos que vous nous avez déjà donné, n'hésitez pas à nous les rappeler.... Les 50 € d'arrhes sont à envoyer après avoir rempli le formulaire Internet par la poste à : Rencontres Ostéo4pattes. Saint Ygnan ; 775, route de Salucie 09 200 Montjoie. ou à payer par Net : |Paiement des arrhes via paypal (vous pouvez régler sans compte paypal)| |
  • ICEPS Conférence

    9 avril, par Jean Louis Boutin — Ostéo & médecines
    ICEPS Conférence Le Congrès ICEPS s'est déroulé à Montpellier du 28 au 30 mars 2019. Nous étions présents à cet événement pour présenter des travaux de recherche sur la fasciathérapie et la somato-psychopédagogie produits par le CERAP. Nous vous faisons partager dans le compte-rendu qui suit ce que nous avons retenu de cet événement de haute tenue et très enthousiasmant. Vous pouvez retrouver la liste des communications sur le site du congrès ICEPS 2019. Le terme Interventions Non Médicamenteuses (INM) a été proposé par l'ICEPS 2017 pour définir l'ensemble des approches non pharmacologiques fondées sur la science ayant un impact sur la santé humaine un ensemble via des mécanismes physiologiques et/ou psychologiques (Plate-forme CEPS). Ces interventions couvrent un large éventail de pratiques issues de la médecine conventionnelle (kinésithérapie, activité physique) et de la médecine complémentaire (ostéopathie, naturopathie, médecine chinoise, etc…). Ce congrès a soulevé la problématique de la reconnaissance de ces interventions et la difficulté d'en dresser une liste exhaustive. Il a également souligné l'urgence de légiférer et de réglementer leur exercice en lançant l'appel de Montpellier du 28 mars 2019 et en relayant l'engagement de Berlin de 2107 pour la promotion de la médecine intégrative. Une partie des interventions a porté sur le concept de médecine intégrative qui a été présentée comme la médecine du futur : cette médecine personnalisée et individualisée se veut résolument humaniste et soucieuse de prendre en compte la complexité de l'action de soin. Les INM ne doivent plus seulement être « tolérées » ou aux mieux « inclues » dans la médecine conventionnelle. L'heure est venue de les intégrer dans le parcours de santé des patients : il s'agit bien de combiner les approches complémentaires avec les approches conventionnelles pour le mieux-être des patients. Cette intégration ne sera toutefois possible que si les INM apportent les preuves de leur efficacité, de leur utilité et de leur inocuité. Dans cette perspective, cette médecine doit développer ses propres critères de jugement et choisir des critères centrés sur le patient et non exclusivement sur la maladie. En effet, plusieurs orateurs ont souligné le paradoxe entre le peu de preuves scientifiques de l'efficacité des médecines complémentaires et la grande satisfaction des patients pour celles-ci. Face à cet état de fait, plusieurs pistes ont été proposées : la médecine intégrative ne peut pas reposer uniquement et exclusivement sur la logique biomédicale et statistique qui prévaut dans la médecine conventionnelle. Le recours aux sciences humaines et sociales est incontournable pour construire cette nouvelle science médicale. Il ne s'agit donc pas seulement de rechercher à prouver l'efficacité de ces approches mais de comprendre leur utilité et leur niveau d'efficience en donnant la parole aux patients qui y recourent mais aussi aux soignants qui les mettent en œuvre. Pour parvenir à ces fins, les méthodes d'évaluation doivent être diverses et novatrices : 35 modèles différents d'évaluation sont disponibles. La recherche sur les médecines complémentaires existe et est possible comme l'a montré ce congrès. Le principal obstacle est le financement. Toutes les enquêtes sociologiques présentées lors du congrès ont démontré la pertinence et l'utilité de combiner médecine conventionnelle et non conventionnelle. Plusieurs présentations ont ainsi souligné que les patients qui suivent des traitements conventionnels ont recours également à des pratiques complémentaires et ce rarement avant la médecine conventionnelle ou en remplacement de celle-ci. Il est aussi ressorti de ces différentes interventions que les patients souhaiteraient que leur médecin soit au courant de leur recours à la médecine complémentaire, que ces pratiques soient exercées par des professionnels de santé, qu'elles soient proposées à l'hôpital et enseignées à l'université. Ils attendent de ces approches qu'elles les soignent, prennent soin d'eux, les aident à prévenir les maladies et non qu'elles les guérissent. Leur action n'est donc pas confondue avec celle des traitements médicaux à visée curative. Les résultats de l'enquête sur l'usage des INM pilotée par la plate-forme ICEPS présentée à cette occasion indiquent que les principaux troubles de santé pour lesquels les patients font le plus fréquemment appel aux INM sont les problèmes multiples, les rachialgies, les douleurs, le stress, la prévention ou encore les troubles digestifs. Le cancer, la migraine ou encore l'arthrose qui sont des maladies organiques et lésionnelles ont moins la faveur des patients. Le traitement de la douleur est sans doute le domaine dans lequel les médecines complémentaires sont les plus utiles en raison des limites de la médecine conventionnelle et de l'aspect multidimensionnel de l'expérience de la douleur. Les INM peuvent aussi s'avérer utiles pour les soignants. Des expérimentations ont été présentées montrant que des programmes de méditation ou d'autres INM pouvaient contribuer à leur bien-être au travail. La reconnaissance des INM en France a également été un sujet de réflexion important pour tous les congressistes. Les orateurs ont déploré qu'il n'existe pas d'agence d'évaluation des pratiques non conventionnelles en France ou en Europe comme c'est le cas aux USA où la NCCIH (National Center for Complementary and Integrative Health) a déjà investi 2,7 milliards de dollars pour la recherche et l'évaluation des thérapies complémentaires. En Europe, le rapport Cambrella de 2012 qui devait aboutir à des recommandations n'a pour le moment pas été suivi d'effets et de décisions au niveau européen. La question de l'encadrement de l'exercice et de la formation des INM en France a été soulevée sous l'angle suivant : l'enseignement doit-il se faire dans l'université afin d'assurer la rigueur des contenus et des formations et délivrer des certifications universitaires ? L'exemple de la Suisse qui a reconnu récemment les médecines complémentaires a été présenté. Ce pays a choisi de ne pas passer par l'enseignement académique afin de ne pas disqualifier les thérapeutes compétents et reconnaissant que les formations privées étaient de bonne qualité. Il a donc été choisi de définir des standards de formation et de compétence qui sont supervisés par des organismes d'état. 60% de la population mondiale a recours aux Interventions Non Médicamenteuses ce qui représente un marché estimé de plus de 360 milliards de dollars en 2017. Des estimations font état d'une croissance potentielle de 5% par an. En Europe et plus particulièrement en France, les INM n'ont pas encore trouvé leur place dans le parcours de santé et suscite encore et toujours des réticences de la part du milieu médical à l'image des controverses concernant l'homéopathie ou l'ostéopathie. Ce congrès ICEPS a apporté la preuve que les INM ont toute leur place dans le système de santé à condition que ces dernières démontrent leur utilité et leur efficience en s'appuyant sur des recherches scientifiques. Nous avons été heureux de participer à ce congrès qui ouvre la voie pour une reconnaissance scientifique des INM faisant la part belle à la diversité des méthodologies de recherche et mettant au centre de l'évaluation le point de vue du patient et du soignant. La dynamique de recherche sur la fasciathérapie et la somato-psychopédagogie initiée depuis plusieurs années avec le soutien du CERAP, des associations professionnelles et des organismes de formation français et étrangers est plus que jamais nécessaire et indispensable pour apporter la preuve de l'utilité de ces INM. Nous nous préparons dès maintenant pour le prochain Congrès ICEPS 2020 qui aura lieu à Toulouse et dont le thème sera : « Prévenir et soigner les douleurs avec des Interventions Non Médicamenteuses » C. Courraud, I. Bertrand, C. Dupuis Voir en ligne : Compte rendu du 7ème congrès ICEPS 2019 Montpellier Nous remercions particulièrement les auteurs C. Courraud, I. Bertrand, C. Dupuis, et TMG Concept de nous avoir autorisé à reproduire de compte-rendu
  • Le code de déontologie

    9 avril, par Jean Louis Boutin — Décisions de justice
    Sommaire Quel code de déontologie (...) Décision de la Cour de Cassatio Quel code de déontologie ? Un jugement de la Cour de Cassation de février 2019 passé un peu inaperçu - les ASP sont-elles au courant, elles ne semblent pas avoir communiqué à ce sujet - valide le code de déontologie des ostéopathes. Ce qui est intéressant dans cette décision c'est que le juge dans son office examine le droit positif (le droit tel qu'il est). Lorsqu'il n'existe pas de norme juridique (ce qui est le cas pour la déontologie ostéopathique), le juge est libre d'apprécier les faits à sa guise et de mobiliser tout document qui lui apparaitra pertinent. En l'occurrence, dans cette décision, et seulement dans cette décision, le magistrat a estimé opportun de recourir à un des codes élaborés par des professionnels. Habituellement, il se basait sur le code de déontologie médicale (articles R-4127-1 et suivants du CSP) pour toute référence. Il est heureux de constater qu'aujourd'hui l'émancipation de l'activité de soin : ostéopathie semble s'affranchir des conventions institutionnelles pour manifester ses règles propres. Si les codes de déontologie des ostéopathes ne se présentent toujours pas aujourd'hui sous des normes juridiques à valeur réglementaire, ils constituent toutefois un support estimé sérieux sur lequel un magistrat s'est basé. Il est possible qu'à l'avenir ce recours se systématise. Extrait : " [...] qu'il résulte de l'article 21 du code de déontologie des professionnels de l'ostéopathie que sont interdits tous procédés directs ou indirects de publicité..." Mais sur quel code de déontologie s'est appuyée la Cour de Cassation ? Actuellement il existe plusieurs versions d'un code de déontologie pour les ostéopathes : Sur le site de l'Association Française d'Ostéopathie, est publié un Code de déontologie de la profession d'ostéopathe avec les sigles des associations suivantes : AFO, Chambre des Ostéopathes, Registre des Ostéopathes de France (ROF), Profession Ostéopathe (ex- Snof) Ostéopathes de France (UFOF). Ce code semble ancien car sur le site du ROF, sa date de création est donnée au 1er juillet 2011. L'article 21 de ce code est le suivant : Titre 4 - Exercice de la profession : Article 21 Statut de l'ostéopathe L'ostéopathe peut exercer sa profession en qualité d'indépendant, de salarié, de collaborateur, éventuellement de fonctionnaire ou d'agent d'un service publicselon la législation en vigueur.La rémunération, la durée ou les conditions d'engagement ne peuvent être liées à un quelconque critère de rentabilité d'un Etablissement de Santé,lorsqu'un ostéopathe exerce au sein de cette structure, y compris dans un cadre salarial Seul l'article 15 parle de la publicité en ces termes : Article 15 : Information – Publicité Les mentions figurant sur les plaques, papiers à lettres, feuilles d'avis, notes d'honoraires, dans les annuaires, les outils Internet, etc... sont appropriées dans leur forme et leur contenu. Elles ont un objet informatif et ne doivent pas notamment refléter un caractère publicitaire et commercial. Le code de déontologie proposé par le SFDO (https://www.osteopathe-syndicat.fr/medias/page/22855-Code-de-deontologie-du-SFDO-novembre-2018.pdf) présente un chapitre entier sur le sujet intitulé : Prohibition de la publicité et signalétique, dont les principes sont ainsi définis : L'ostéopathe ne fait pas et n'utilise pas de procédés de publicité, directs ou indirects, quel que soit le support d'information utilisé, et notamment l'Internet ; il ne démarche par la clientèle.Cependant, et comme prévu au 4.3.4, l'ostéopathe peut, dans le cadre du suivi de la prise en charge, prendre contact avec le patient, si celui-ci l'a préalablement accepté, sans attendre que celui-ci le sollicite. Cette démarche ne peut cependant être justifiée que par l'intérêt du patient. L'ostéopathe s'abstient, en revanche, d'une reprise de contact systématique de ses patients sans justification de prise en charge particulière.L'ostéopathe évite tout aménagement ou signalisation donnant à ses locaux une apparence commerciale ; il évite de même l'utilisation de documents donnant à l'exercice de sa profession un aspect commercial. La Compagnie nationale des experts judiciaires en médecine ostéopathique (CNEJMO) propose également un Code de déontologies dont l'article 21 concerne le statut de l'ostéopathe et son libellé le même que celui publié par l'AFO. Le Registre des Ostéopathes de France a publié en 2015 un Code de déontologie dans lequel, effectivement, il est spécifié que l'ostéopathie n'est pas un commerce : IV. Exercice non mercantile de la profession L'OSTÉOPATHIE N'EST PAS UN COMMERCE ARTICLE 21 L'ostéopathie ne doit pas être pratiquée comme un commerce. Sont interdits tous procédés directs ou indirects de publicité et notamment tout aménagement ou signalisation donnant aux locaux une apparence commerciale. Sont également interdites les manifestations spectaculaires touchant à la profession ou au titre d'ostéopathe et n'ayant pas exclusivement un but scientifique ou éducatif d'intérêt général. La Cour de Cassation a donc dû s'appuyer sur ce code pour énoncer son jugement. Décision de la Cour de Cassation Cour de cassation, chambre civile 1 Audience publique du mercredi 6 février 2019 N° de pourvoi : 17-20463 Texte intégral RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : Sur le moyen unique : Attendu, selon le jugement attaqué (juridiction de proximité de Libourne, 17 mai 2017), que, suivant bon de commande signé le 18 août 2016 sur le lieu d'exercice de son activité professionnelle, Mme X..., ostéopathe, a chargé la société Mémo.com (la société) de publier un encart afin d'informer le public de son activité ; que la société l'a assignée en paiement de diverses sommes au titre de l'exécution de ce contrat ; Attendu que la société fait grief au jugement de rejeter sa demande, alors, selon le moyen : 1°/ que le prestataire n'a pas à informer le client des règles professionnelles et déontologiques qu'il se doit d'observer, dès lors que le client, appartenant à une profession réglementée, est soumis à un code déontologique, se doit de les connaître ; qu'en décidant le contraire, le juge du fond a violé les articles L. 221.3 et L. 221-5 du code de la consommation ; 2°/ que, si le prestataire a l'obligation d'informer le client de l'absence de droit de rétractation, c'est seulement dans le cas où les relations entre le prestataire et le client entrent dans le champ des règles prévoyant en principe un droit à rétractation ; qu'à partir du moment où le client, non consommateur, contracte pour les besoins de son activité professionnelle, il échappe au champ des règles instituant le droit de rétractation ; qu'à ce titre, contractant pour les besoins de sa profession, Mme X... ne pouvait par principe revendiquer un droit à rétractation ; que par suite, aucune information n'était due sur ce point par la société ; qu'en décidant le contraire, les juges du fond ont violé les articles L. 221-3 et L. 221-5 du code de la consommation ; Mais attendu que l'objet d'un contrat doit être licite, à peine de nullité ; qu'il résulte de l'article 21 du code de déontologie des professionnels de l'ostéopathie que sont interdits tous procédés directs ou indirects de publicité ; que le jugement relève que le contrat litigieux tend à l'insertion d'encarts publicitaires dans un répertoire familial pratique d'urgence ; qu'un tel contrat est nul en raison du caractère illicite de son objet ; que, par ce motif de pur droit, substitué, selon les modalités de l'article 1015 du code de procédure civile, à ceux que critique le moyen, le jugement se trouve légalement justifié ; PAR CES MOTIFS : REJETTE le pourvoi ; Condamne la société Mémo.com aux dépens ; Vu l'article 700 du code de procédure civile, rejette sa demande et la condamne à payer à Mme X... la somme de 2 000 euros ; Ainsi fait et jugé par la Cour de cassation, première chambre civile, et prononcé par le président en son audience publique du six février deux mille dix-neuf. MOYEN ANNEXE au présent arrêt Moyen produit par la SCP Foussard et Froger, avocat aux Conseils, pour la société Mémo.com Le jugement attaqué encourt la censure ; EN CE QU'il a rejeté la demande en paiement de la SARL MEMO.COM à l'encontre de Madame Adeline X... ; AUX MOTIFS QUE « les dispositions de l'article L. 221-3 prévoient que les dispositions de protection du consommateur sont applicables notamment aux contrats en vertu duquel le professionnel fournit ou s'engage à fournir un service au consommateur en contrepartie duquel le consommateur en paie ou s'engage à en payer le prix ; que l'Article L221-5 impose au vendeur ou au fournisseur de service de communiquer au consommateur, préalablement à la conclusion du contrat, de manière lisible et compréhensible, les informations prévues aux articles L111-1 et L111-2 ; et notamment, lorsque 1e droit de rétractation ne peut être exercé en application de l'article L221-28, l'information selon laquelle le consommateur ne bénéficie pas de ce droit ou, le cas échéant, les circonstances dans lesquelles le consommateur perd son droit de rétractation ; que l'article L221-7 met la charge de la preuve du respect des obligations d'information à la charge du professionnel ; que l'Article L 221-8 étend l'application de dispositions de protection aux contrats conclus hors établissement entre deux professionnels dès lors que l'objet de ces contrats n'entre pas dans le champ de l'activité principale du professionnel sollicité et que le nombre de salariés employés par celui-ci est inférieur ou égal à cinq ; que l'article L221-9 oblige le professionnel à fournir au consommateur un exemplaire daté du contrat conclu hors établissement, sur papier signé par les parties ou, avec l'accord du consommateur, sur un autre support durable, confirmant l'engagement exprès des parties. Qu'en l'espèce les pièces versées aux débats suffisent à établir : - Que Madame Adeline X... ostéopathe a bien reçu, le 17 août 2016, la visite sur son lieu de travail, d'un représentant de La SARL MEMO.COM à l'issue de laquelle elle a bien signé, le même jour, le bon de commande au dos duquel figurent les conditions générales de vente qu'elle a acceptées, concernant une insertion publicitaire dans le répertoire familial pratique d'urgence local, que réalisant le caractère illicite du contrat qu'elle venait de signer, l'a dénoncé le lendemain aux termes d'un courrier recommandé reçu dès le 23 août 2016 par La SARL MEMO.COM. - Que les conditions générales de vente figurant au dos du bon de commande signé par Madame Adeline X... ne contiennent aucune précision concernant le droit de rétractation. - Que les parties ne contestent pas que La SARL MEMO.COM, ne tenant pas compte du courrier précité a poursuivi l'exécution du contrat, bien que sa cliente ne lui ait pas retourné l'accord sur le « bon à tirer » que La SARL MEMO.COM a sollicité par courrier du 16/09/2016, et qu'elle a ensuite réalisé et facturé l'ensemble des prestations convenues.- Que le code de déontologie applicable aux ostéopathes leur interdit tous procédés directs ou indirect de publicité. - Que Madame Adeline X... verse aux débats le courrier qui lui a été adressé le 16/09/2016 par La SARL MEMO.COM, qui ne contient aucune mention concernant l'absence du droit de rétraction, alors que la pièce justifiant du même courrier, produite par La SARL MEMO.COM, au soutien de ses prétentions, contient un alinéa supplémentaire précisant qu' « Il n'y a pas de délai de rétractation entre professionnels » ;qu'en application des dispositions qui précèdent, Mme Adeline X... n'est pas fondée à soutenir qu'elle bénéficie d'un délai de rétractation, en application de l'article L221-8 précité, puisqu'en concluant avec La SARL MEMO.COM, sur son lieu de travail, au mépris des dispositions du code de déontologie applicable à sa profession, un contrat hors établissement, concernant l'insertion d'encarts publicitaires à paraître dans un répertoire familial pratique d'urgence dont l'objet bien qu'il concerne un domaine de compétence totalement étranger à la profession de Madame Adeline X..., est cependant incontestablement en lien direct avec l'activité principale de celle-ci, puisque le but poursuivi par Madame Adeline X... en signant ce contrat n'est autre que le développement de son activité principale. Mais, puisqu'il ressort de l'ensemble des pièces versées aux débats que : - La SARL MEMO.COM, professionnelle de la publicité, n'est pas en mesure de rapporter la preuve, qui lui incombe aux termes des dispositions légales précitées, d'avoir parfaitement communiqué à sa cliente ostéopathe, (aussi ignorante en matière de publicité que n'importe quel autre consommateur), préalablement à la conclusion du contrat signé hors établissement, l'ensemble des informations concernant le caractère illicite du contrat au regard du code de déontologie des ostéopathes et l'absence pour le professionnel agissant dans le cadre de son activité principale, du bénéfice d'un délai de rétractation, qui aurait permis à Madame Adeline X... de prendre la mesure de l'étendue de son engagement et d'en envisager toutes les conséquences ; - La SARL MEMO.COM ne justifie pas d'une cause étrangère susceptible de l'exonérer de la responsabilité qui lui incombe en conséquence de ce manquement aux obligations légales mises à sa charge notamment de l'article 221-5 précité ; qu'en conséquence La SARL MEMO.COM sera déboutée de l'intégralité de ses demandes ». ALORS QUE, PREMIÈREMENT, le prestataire n'a pas à informer le client des règles professionnelles et déontologiques qu'il se doit d'observer, dès lors que le client, appartenant à une profession réglementée, est soumis à un Code déontologique, se doit de les connaître ; qu'en décidant le contraire, le juge du fond a violé les articles L.221.3 et L.221-5 du Code de la consommation ; ALORS QUE, DEUXIÈMEMENT, si le prestataire a l'obligation d'informer le client de l'absence de droit de rétractation, c'est seulement dans le cas où les relations entre le prestataire et le client entrent dans le champ des règles prévoyant en principe un droit à rétractation ; qu'à partir du moment où le client, non consommateur, contracte pour les besoins de son activité professionnelle, il échappe au champ des règles instituant le droit de rétractation ; qu'à ce titre, contractant pour les besoins de sa profession, Madame X... ne pouvait par principe revendiquer un droit à rétractation ; que par suite, aucune information n'était due sur ce point par la SARL MEMO.COM ; qu'en décidant le contraire, les juges du fond ont violé les articles L.221-3 et L.221-5 du Code de la consommation. Le greffier de chambre ECLI:FR:CCASS:2019:C100136 - Analyse - Publication : Décision attaquée : Juridiction de proximité de Libourne , du 17 mai 2017 - Télécharger la décision (format RTF) Voir en ligne : Cour de cassation, civile, Chambre civile 1, 6 février 2019, 17-20.463
  • S-O-F-A - Une inversion des sens

    9 avril, par SOFA — Formations et stages,
    Sommaire Quand l'invisible devient (...) Elizabeth CARON DO (US) Le cours Quand l'invisible devient visible - Que nous enseigne le regard des enfants ? Du 5 au 7 Juin 2019 Paris DANS LA MAISON DE L'INDE AU SEIN DE LA CITÉ UNIVERSITAIRE Dans nos traitements ostéopathiques, comment pouvons nous travailler efficacement avec, comme le dit A.T. Still « des lois qui ne sont pas encadrées par des mains humaines » ?. Comment pouvons nous produire un changement chez le patient qui ne soit pas que directif mais qui laisse plus de place à la créativité de la Santé ? Ce processus peut être indescriptible et la créativité, illusoire. Le processus de création, que les enfants ressentent naturellement peut être un bon outil d'apprentissage pour nous, adultes. Notre perception peut s'élargir et soudainement des choses que nous n'avons jamais ou peu remarquées deviennent visibles. Les forces créatrices de la guérison ne peuvent pas être contrôlées, mais comment pouvons-nous percevoir quotidiennement ce phénomène apparemment insaisissable sur nos pratiques ? Dans ce cours, nous explorerons différentes tensions et attentions et leur impact sur notre perception en tant que pratiquant. Nous rapprocher de la perception des enfants peut également nous rapprocher de la source qui nous crée. Elizabeth CARON DO (US) Le Dr. Elizabeth Caron est Docteur en Médecine Ostéopathique (D.O) spécialisée en médecine neuromusculo-squelettique, en médecine ostéopathique manuelle, en médecine de la douleur, et enfin en médecine intégrative. Elle fut doyenne du Département de Médecine Ostéopathique, Directrice de la résidence de Médecine Neuromusculo-squelettique/Médecine Manuelle Ostéopathique de l'Hôpital du Bon Samaritain à Corvallis dans l'Oregon (photo) et clinicienne au Centre de Bien Etre de Heartsprings, une clinique de médecine intégrative. Elle a enseigné en tant que professeur clinique adjointe à l'Université de la Nouvelle Angleterre à Bidderford dans le Maine et à L'institut de Technologie en Médecine Ostéopathique de New York. Elle a été également médecin traitant en médecine familiale /médecine ostéopathique manipulative à l'Hôpital St Barnabé dans le Bronx à New-York. Après de nombreuses années d'expérience dans les arts en tant que danseuse dans une importante compagnie de danse contemporaine américaine, Elizabeth Caron DO s'est résolument tournée vers la pratique et l'enseignement du modèle biodynamique de l'ostéopathie du Dr James Jealous DO. Elizabeth est issue d'une longue tradition familiale d'enseignantes. Son expérience en tant qu'enseignante inclut de nombreux postes : directrice du curriculum, directrice de programme, médecin traitant et professeure clinicienne universitaire. Elle fut ainsi en poste à hôpital St. Barnabas dans le Bronx, au collège de médecine ostéopathique de New York, au collège de médecine ostéopathique de l'Université de New England, à l'université des sciences de la santé Western Heath et l'hôpital Good Samaritan dans l'Oregon , au centre de santé universitaire et enfin en cabinet privé à New York et dans l'Oregon. Elle a enseigné dans des écoles d'ostéopathie au Japon et au Canada, ainsi que dans le cadre d'une formation médicale continue à l'étranger. Ses projets actuels incluent l'ouverture d'une clinique d'ostéopathie à Talent dans l'Oregon avec le Dr James Jealous D.O et la participation à la faculté de biodynamie dirigée par James Jealous, D.O. Ses intérêts particuliers incluent la grossesse et les soins pédiatriques. Le cours INFORMATIONS GENERALES CONCERNANT LE COURS Le séminaire débutera le mercredi 5 juin 2019 à 14H00 avec la remise des documents et factures. Les deux repas de midi, pris en charge pas la la SOFA , seront pris en commun. Le coût du séminaire par participant s'élèvera à 700 euros pour le séminaire et à 50 euros pour l'adhésion (obligatoire ) à l'association SOFA pour l'année 2019. Le versement de 200 euros d'arrhes et de 50 euros de cotisation à la SOFA est nécessaire pour s'inscrire et réserver sa participation à l'adresse suivante : SOFA, 5 rue du palais Dijon 21000. Les deux chèques, les arrhes et l'adhésion à la SOFA doivent être établis à l'ordre de la SOFA. Votre inscription sera complète et votre place réservée à réception des bulletins d'inscription accompagnés des virements ou des chèques de 250 euros d'arrhes et de 50 euros de cotisation. Ce dépôt de garantie (non remboursable en cas en désistement intervenant au-delà du 20 mai 2019) sera dû avant le 8 mai 2019, et le solde de 450 euros devra être réglé avant le 1 juin 2019. Pour ceux qui, notamment hors de France, désireraient effectuer les paiements par virement bancaire voici le relevé d'identité bancaire de la SOFA : Titulaire du compte : SOCIETE OSTEOPATHIQUE FRANCO AMER 5 rue du palais 21000 DIJON Domiciliation : DIJON THEATRE (00750) Banque : 30003 Guichet : 00750 N° de compte : 00050242976 Clé RIB:02 Identification internationale (IBAN) : IBAN FR76 3000 3007 5000 0502 4297 602 Identification internationale de la banque (BIC) : SOGEFRPP Bulletin d'inscription : Voir en ligne : Société Ostéopathique Franco Américaine SOFA • 5 rue du palais • 21000 DIJON • 0662652884 Email : sofa.osteopathy chez gmail.com
  • Conférence GREIO 2019

    9 avril, par GREIO — Formations et stages,
    Sommaire Les enseignements intemporels L'auteur de la conférence Informations pratiques Les enseignements intemporels d'A.T. STILL L'ostéopathie dans sa forme traditionnelle a été enseignée de génération en génération, depuis A.T. Still et ses élèves à la fin du XIXe siècle, jusqu'à nous aujourd'hui. Si l'évolution de l'enseignement actuel s'est tourné vers les progrès de la recherche et de la médecine moderne, l'Ostéopathie a besoin plus que jamais de rester reliée à sa source. Connaître l'œuvre du Docteur A.T. Still n'a pas seulement une valeur historique. Pour qui sait lire « entre les lignes », ses écrits sont d'une grande actualité et peuvent être un point d'appui pour notre vie d'ostéopathe. La rencontre avec un aîné de la profession peut ainsi nous permettre de découvrir, par cette filiation de maître à élève, les racines de l'ostéopathie. ! Le GREIO, Groupe d'Étude, Recherche et Initiatives Ostéopathiques, est né du souhait de permettre aux jeunes (et moins jeunes) ostéopathes de découvrir ou de renouer avec l'héritage de notre histoire ostéopathique commune. L'auteur de la conférence Pierre Tricot, ostéopathe depuis les années 70, et enseignant de l'approche tissulaire, n'est plus à présenter. Son engagement pour l'ostéopathie en France l'a conduit à traduire la quasi-totalité des livres de A.T. Still, de William Sutherland, de Rollin Becker ainsi que beaucoup d'autres auteurs. Nous lui devons la plus grande partie de la littérature ostéopathique française. Cette conférence est une occasion unique de rencontrer une partie de l'histoire de notre profession. Informations pratiques Date : mercredi 22 mai 2019 Horaires : 14h-18h. Arrivée à 13h30. Lieu : Collège d'Espagne, Cité Universitaire de Paris Tarif : 20 euros. Nombre de place limité. Renseignements : mail : greio chez gmail.com Voir en ligne : Groupe d'Étude, Recherche et Initiatives Ostéopathiques
  • L'Ouvrage Collectif : Acte 10

    9 avril, par Ostéo4pattes-Vetosteo — Au présent...
    Un de nos buts en créant Notre réseau de praticiens a toujours été de finir par rédiger un ouvrage collectif, tant les quelques publications sur l'ostéopathie animale sont soit trop généralistes soit trop "partiales" Cet ouvrage fait par chacun, par petites touches dépassera le stade de la simple généralisation. Actus : le 10ième tome est en cours de parution, soit pour cette encyclopédie de L'ostéo4pattes en tout plus de 420 articles originaux. Pour vous les procurer rendez vous sur cette page : Catalogue de l'Ostéo4pattes Commander directement le Tome 10 : Pour une commande avant parution, passée avant le 20 juin vous bénéficiez du prix de 44€ au lieu de 48, commandez maintenant ! encyclopedie_4pattes Fiches_T10_précommande €44,00 EUR Attention, inutile de le faire si vous étiez abonné étoile ou soutien en 2018, il est inclus dans votre abonnement. Sommaire Des fiches Votre avis, vos écrits, (...) Production confidentielle Ce livre je le voyais relié, épais, avec toute une organisation pour arriver à dire un jour...c'est fait, corrigé et bien fait. Des fiches Mais cela aurait été dans trop de temps (patience versus impatience) et puis la forme figée du livre ne convient pas à cette matière en mouvement perpétuel qu'est l'ostéopathie, au foisonnement de sensations et d'idées que nous côtoyons. L'une de nous, Catherine Thomières a eu l'idée de fiches. Révélation...le voilà l'ouvrage qui se crée petit à petit. Plus besoin d'attendre dix ans pour avoir l'énergie de faire chacun son chapitre complet.... Ces fiches reprendront petit à petit tout ce qui a été publié jusque là, sans souci d'exhaustivité, de redondance, ce n'est qu'au cours du temps que nous songerons à mettre un peu d'ordre ou à boucher les trous. Un exemple de fiche : Bien sûr ce sera plus fouillis moins complet pendant longtemps et il y aura des points de vue très différents voire des contradictions. Mais c'est bien dans cet esprit là que nous sommes : Ne pas édicter une norme mais de catalyser un foisonnement d'idées. Et puis il sera toujours temps un jour de fixer les choses dans un vrai livre, mais le parfum en sera déjà là et cela mobilisera sans doute mieux en le distribuant en continu... Cette idée de commencer tout de suite par quelque chose qui progressivement prendra une forme non décidée au départ me plait beaucoup. Et ce ne sera jamais fini, toujours en devenir : une idée intéressante n'est ce pas ? Cela se présente sous la forme d'un classeur de fiches. Votre avis, vos écrits, Les auteurs... 10 tomes de fiches sont finis, il est bien entendu que nous acceptons vos commentaires, vos critiques..... Nous attendons aussi votre vision de l'ostéopathie, vos expériences. Vous êtes tous invités à participer d'une manière ou d'une autre. Pour les sites, pour la revue, pour les fiches, pour les encarts de la semaine, pour la bibliothèque, nous avons besoin de tous vos écrits : techniques ou pas, pointus ou pas, ostéopathes ou pas, vu par un praticien ou un client, réaction ou action.... Pourvu que l'on tourne autour du corps, de l'ostéopathie, de sa philosophie, tout texte même bref, même poétique, même à fignoler est le bienvenu. Mais.... L'ostéo4pattes bien qu'étant une société qui existe depuis 15 ans ne compte que sur ses abonnés pour tenir la route financièrement. Il n'est pas encore question de rémunération d'auteur. L'Ostéo4pattes fonctionne d'abord et avant tout sur un mode coopératif.... Les auteurs ne sont en aucun cas obligés de s'abonner à la revue ou aux sites. Mais il est bienvenu de le faire, les formules d'abonnement sont maintenant nombreuses et adaptées à tous depuis l'abonnement papier seul à l'abonnement aux sites. Production confidentielle.... Pour arriver financièrement à nos fins, il ne faut pas compter ni sur un laboratoire pour lequel on ne vend pas les produits, ni sur un mécène que je n'ai pas encore trouvé.... Mais sur nous collectivement. L'ostéo4pattes et ses fiches vit de ses abonnés. Les 160 abonnés aux sites (soutien & étoiles) financent tous ces projets éditoriaux qui ne pourraient pas exister sinon, merci à eux et merci à vous qui songez à nous rejoindre pour aider l'écriture de l'ostéopathie comparée, pour écrire vos lignes …. Des rencontres, des livres, un agenda, la revue....Et puis tout ce qui viendra ensuite et aura trait à l'ostéopathie ou aux médecines apparentées. Décembre 2017 : 8 tomes sont parus : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5 ; Tome 6 ; Tome 7 ; Tome 8 ; Tome 9 ; Tome 10 [1] Le classeur N°10 pour 2018 est prévu a partir de juin 2019.... vous pouvez le précommander Achat internet : Catalogue de l'Ostéo4pattes les abonnés des sites peuvent les consulter ici Proposer son expérience : mail à la rédaction du 4Pattes La commande se fait par le site de Paypal, mais il accepte votre carte bleue sans forcément ouvrir de compte chez paypal.
  • Avril 2019

    9 avril, par Jean Louis Boutin, Ostéo4pattes-Vetosteo — Dans la presse....
    Sommaire Une Haute Autorité de Santé HAS - Recommandations pour la Pédiatrie : Revue systématique Religion & spiritualité L'Ostéo crânienne controversée Les biophotons et le fascia L'appel de Montpellier Articles scientifiques Sur le Web Maisons de santé (suite) Décès Livres Une Haute Autorité de Santé ? Monsieur le député Adrien Morenas propose sur sa page Facebook un sondage pour ou contre une Haute Autorité de l'Ostéopathie Voici comment M. Morenas présente cette Haute Autorité de l'Ostéopathie (HAO) : - Le règlement des litiges internes ou externes - La discipline application du code déontologie - Les règles d'installation et d'exercice - Suivi de la formation continue - Relations des ostéopathes avec le monde de la santé - La voix de la profession auprès des pouvoirs publics français ou européens - Création d'un référentiel de formation et mise en place d'un diplôme national - Gestion d'entée des flux d'étudiants en première année - Création d'un comité scientifique - Mutualisation auprès des organes de complémentaires santé, retraites, RCP …. - Le vote du bureau doit se faire par des élections nationales et par l'ensemble de la profession. - Une haute autorité permet de pouvoir y intégrer les médecins ostéo ainsi que les kinés ostéo qui ne peuvent adhérer à un seul ordre. À consulter (18/12/2017), le compte-rendu de la réunion des directeurs d'écoles organisée par M. Morenas : Quel ad-venir pour l'Ostéopathie et les ostéopathes HAS - Recommandations pour la lombalgie Prise en charge du patient présentant une lombalgie commune La lombalgie commune est à la fois un problème de santé publique avec un impact économique et social majeur, et un problème de santé au travail pouvant conduire à une désinsertion professionnelle. Les objectifs de cette fiche mémo sont d'améliorer et d'harmoniser la prise en charge du patient présentant une lombalgie commune en guidant les professionnels de santé dans les différentes étapes du diagnostic et du traitement, afin de réduire le risque de chronicité de la lombalgie et de désinsertion professionnelle. - Date de validation : mars 2019 - Prise en charge du patient présentant une lombalgie commune Préambule Ces recommandations visent à améliorer et harmoniser la prise en charge du patient présentant une lombalgie commune en guidant les professionnels de santé dans les différentes étapes du diagnostic et du traitement, afin de réduire le risque de chronicité de la lombalgie et de désinsertion professionnelle. La lombalgie est définie par une douleur située entre la charnière thoraco-lombaire et le pli fessier inférieur (AE). Elle peut être associée à une radiculalgie correspondant à une douleur d'un ou des deux membres inférieurs au niveau d'un ou plusieurs dermatomes (AE). La lombalgie commune désigne une douleur lombaire qui ne comporte pas de signes d'alerte (cf. « drapeaux rouges »). Le terme lombalgie « commune » est préféré à celui de lombalgie « non spécifique » en pratique courante (AE). La lombalgie chronique est définie par une lombalgie de plus de 3 mois. Il est proposé (AE) d'utiliser les termes de : - « poussée aiguë de lombalgie » plutôt que lombalgie aiguë afin d'englober les douleurs aiguës avec ou sans douleur de fond préexistante, nécessitant une intensification temporaire des traitements ou entraînant une diminution temporaire des capacités fonctionnelles ; - « lombalgie à risque de chronicité » pour les patients ayant une durée d'évolution de la lombalgie inférieure à 3 mois et présentant un risque élevé d'absence de résolution de la lombalgie (présence de drapeaux jaunes) ; - « lombalgie récidivante » en cas de récidive de lombalgie dans les 12 mois. Elle doit être considérée comme une lombalgie à risque de chronicité. Un arbre décisionnel de prise en charge du patient présentant une lombalgie est proposé ci-joint : les recommandations relatives à certaines étapes sont détaillées ci-dessous. Documents - Prise en charge du patient présentant une lombalgie commune - Fiche mémo (PDF, 235,14 Ko) - Prise en charge du patient présentant une lombalgie commune - Rapport d'élaboration (PDF, 3,27 Mo) - Prise en charge du patient présentant une lombalgie commune - Arbre décisionnel (PDF, 418,81 Ko) Pédiatrie : Revue systématique Revue systématique sur l'effet de l'ostéopathie en pédiatrie Ttitre original : Manual therapy for the pediatric population:a systematic review Auteurs : Carol Parnell Prevost, Brian Gleberzon, Beth Carleo, Kristian Anderson, Morgan Cark and Katherine A. Pohlman Résumé Contexte : Cette revue systématique évalue l'utilisation de la thérapie manuelle pour des conditions cliniques dans la population pédiatrique, la qualité méthodologique des études trouvées et synthétise les résultats en fonction de l'état de santé. Nous avons également évalué la déclaration d'événements indésirables dans les études incluses et comparé nos conclusions à celles du rapport UK Update. Méthodes : Six bases de données ont été consultées en utilisant les critères d'inclusion suivants : enfants de moins de 18 ans ; traitement par thérapie manuelle ; tout type de profession de la santé ; publié entre 2001 et le 31 mars 2018 et en l'anglais. Les rapports de cas ont été exclus de notre étude. Un suivi des références a été effectué sur six revues systématiques pertinentes publiées pour rechercher tout article oublié. Chaque étude répondant aux critères d'inclusion a été examinée par deux auteurs : (1) déterminer son aptitude à l'inclusion, (2) extraire des données et (3) évaluer la qualité de l'étude. Résultats : Sur les 3563 articles identifiés, 165 articles complets ont été examinés et 50 études répondaient aux critères d'inclusion. 26 articles ont été inclus dans des revues antérieures et 24 nouvelles études ont été identifiées. Dix-huit études ont été jugées de haute qualité. Les conditions évaluées étaient : trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH), autisme, asthme, paralysie cérébrale, pied bot, constipation, asymétrie crânienne, syndrome cuboïde, céphalée, colique infantile, lombalgie, apnée obstructive, otite moyenne, miction dysfonctionnelle chez les enfants, énurésie nocturne pédiatrique, asymétrie posturale, prématurés, coude tiré, allaitement sous-optimal, scoliose, allaitement sous-optimal du nourrisson, dysfonctionnement temporo-mandibulaire, torticolis et dysfonction cervicale supérieure. Les affections musculosquelettiques, y compris les lombalgies et les céphalées, ont été évaluées dans sept études. Conclusions : Cinquante études ont porté sur les effets cliniques des thérapies manuelles pour une vaste gamme d'affections pédiatriques ; une évaluation globale modérément positive a été constatée pour trois affections : lombalgie, fléchissement du coude et prématurité ; deux affections : scoliose (TMO) et torticolis (MT) ont donné des résultats négatifs peu concluants. Dans l'ensemble, toutes les autres évaluations de l'état de santé n'étaient pas concluantes, qu'elles soient favorables ou peu claires. Des effets indésirables ont été rarement signalés. L'enregistrement de l'essai clinique dans le domaine de la santé est nécessaire. Enregistrement de l'essai : numéro d'enregistrement PROSPERA : CRD42018091835 Mots-clés : pédiatrie, thérapie manuelle, chiropratique, ostéopathie, examen systématique Traduction : www.Deep.com/Translator & Google translator) - Accès libre à l'étude (format pdf) : Manual therapy for the pediatric population:a systematic review Religion & spiritualité dans le modèle biopsychosocial Affiner le modèle biopsychosocial pour la pratique musculo-squelettique en introduisant les dimensions de religion et de spiritualité dans le scénario clinique Titre original : Refining the biopsychosocial model for musculoskeletal practice by introducing religion and spirituality dimensions into the clinical scenario Auteurs : Rafael Zegarra-Parodi, Jerry Draper-Rodi, Francesco Cerritelli International Journal of Osteopathic Medicine - https://doi.org/10.1016/j.ijosm.2019.04.001 Faits saillants - Les compétences culturelles dans les soins de santé incluent les dimensions religion et/ou spiritualité. - les dimensions de la religion et de la spiritualité sont négligées dans les soins manuels occidentaux. - La religion / spiritualité dans le modèle biopsychosocial peut être cliniquement pertinente. - L'inclusion explicite de la religion / spiritualité peut optimiser l'alliance thérapeutique. Résumé Aborder les dimensions de religion et de spiritualité (R / S) peut être gênant pour les patients et les praticiens, car elles font référence à des croyances intimes sur l'existence, varient dans le monde et les cultures et ne sont pas systématiquement partagées dans le scénario thérapeutique moderne. Souvent, les dimensions R / S sont négligées dans la pratique musculosquelettique(MSQ), en dépit d'associations avec des attitudes et des comportements qui affectent directement la qualité de vie et les résultats pour la santé. L'inclusion des dimensions de base R / S dans l'alliance thérapeutique peut optimiser les soins et établir ces dimensions en tant qu'interacteurs dans le modèle biopsychosocial. Le but de ce commentaire est de fournir aux praticiens des définitions de la R / S utiles à la gestion des soins des patients atteints de troubles MSQ, de décrire comment les attitudes à l'égard de la R / S peuvent être liées à l'état de santé, et indiquez comment les dimensions R / S pourraient être discutées de manière simple dans un scénario thérapeutique moderne. Enfin, des suggestions sont proposées aux praticiens MSK et aux chercheurs afin de prendre en compte les dimensions R / S des soins de santé occidentaux axés sur les preuves. Mots clés : Biopsychosocial, thérapie manuelle, soins musculo-squelettiques, religion, spiritualité Accès au seul résumé, article payant (31,50 $ pour le pdf !) : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1746068919300094 L'Ostéo crânienne controversée Réponse de la SEROPP à l'article de france-info : la recherche en OPP est cruciale. Il ne faut pas confondre manipulation et mobilisation À la SEROPP, nous venons d'être alertés par plusieurs de nos membres au sujet d'un article, publié le 9 mars 2019, sur le site de franceinfo intitulé : « Dangereuse, efficace, sans effet ? L'ostéopathie sur les nourrissons, une pratique qui divise ». L'article de franceinfo, largement repris et diffusé par les réseaux sociaux, faisait lui-même suite à la diffusion, sur France 5 en février, d'un reportage dans l'émission « La Maison des maternelles », montrant l'intervention d'ostéopathes à la maternité du centre hospitalier de Grasse (Alpes-Maritimes). L'article de france-info fait une large place à un discours de dénigrement de l'ostéopathie pédiatrique tenu par l'Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes. Or, cet Ordre s'appuie sur une revue partielle de la littérature sur l'ostéopathie pédiatrique. Par ailleurs, l'article de france-info contient de nombreuses inexactitudes. La plus dommageable se trouve déjà dans le sous-titre « … un ostéopathe en train de manipuler un bébé prématuré à l'hôpital de Grasse ». Non, les images diffusées par France 5 ne montrent aucune manipulation (bel et bien interdites). Il s'agit là de mobilisations. Ce qui est foncièrement différent. Les professionnels le savent, eux. - Lire la réaction de la SEROPP : Réponse de la SEROPP à l'article de France-info : la recherche en OPP est cruciale. Il ne faut pas confondre manipulation et mobilisation Ostéonat* : En réponse à l'article « Dangereuse, efficace, sans effet ? L'ostéopathie sur les nourrissons, une pratique qui divise » *OSTEONAT, organisme de formation professionnelle en ostéopathie périnatale et pédiatrique, tient à faire observer les points suivants : On peut considérer que les détracteurs intervenant dans cet article ne tiennent pas compte de trois réalités : La démarche scientifique commence obligatoirement par l'observation des faits non connus. Ils condamnent une pratique à priori, sans avoir la curiosité scientifique minimale qui consisterait à observer de façon neutre ce que font les ostéopathes. Le passé est riche de ce type d'erreur, même en Médecine ; il est navrant de constater qu'ils ne s'appliquent pas le principe scientifique qu'ils mettent en avant de façon si apparemment vertueuse. Quant à l'évaluation scientifique de la pratique, on confine à la mauvaise foi, l'approche ostéopathique ne bénéficiant d'aucun crédit de recherche. Les structures de recherche sollicitées refusent systématiquement d'évaluer la pratique et son efficacité. Nous avons de nombreux exemples illustrant ces refus ; il est paradoxal de demander des validations scientifiques qui seraient utiles à tout le monde, et de refuser de les mettre en place ! - Lire la réponse de Ostéonat (14/03/2019) : En réponse à l'article « Dangereuse, efficace, sans effet ? L'ostéopathie sur les nourrissons, une pratique qui divise » Ostéopathie crânienne pour bébé, des bénéfices non prouvés Pratiquée aux États-Unis depuis la première moitié du 20ème siècle, l'ostéopathie crânienne est une technique ancienne qui a montré ses limites et ses dangers. Basée sur la mobilité des os de la boîte crânienne et le mouvement du cerveau, il n'existe à ce jour aucune preuve scientifique de son efficacité. Pas de consensus sur les mécanismes, les indications et les bénéfices Du point de vue de l'ostéopathe, l'accouchement est vécu comme un traumatisme par le bébé. Ainsi, ses structures crâniennes peuvent être perturbées. Dans 90 % des cas, ces perturbations se résorbent naturellement. Pour les 10 % restants, l'ostéopathie crânienne pour nouveau-né et nourrisson utilise diverses techniques de manipulations manuelles pour remédier au problème et permettre à bébé de recouvrer sa santé. À titre d'exemple, il serait possible de recourir à l'ostéopathie crânienne chez un nourrisson qui n'arrive pas encore à tenir sa tête à sept mois selon Roselyne Lalauze-Pol, ostéopathe et présidente de la Société Européenne de Recherche en Ostéopathie Périnatale et Pédiatrique. L'ostéopathe renforce le tonus musculaire et rétablit une meilleure vascularisation au niveau du crâne. - Lire l'article de la Rédaction d'Allo Med'Actu (21 mars 2019) : Ostéopathie crânienne pour bébé, des bénéfices non prouvés LE FIGARO - L'ostéopathie crânienne pour les bébés sert-elle à quelque chose ? Elle promet d'atténuer les pleurs, d'améliorer les troubles du sommeil ou encore de remédier à certaines déformations de la tête... L'ostéopathie crânienne a le vent en poupe. Mais ses bénéfices ne sont pas prouvés. L'ostéopathie crânienne pour les bébés fait de plus en plus parler d'elle. Récemment, un reportage diffusé sur France 5 lui a été consacré, montrant un ostéopathe qui prend en charge un bébé prématuré au Centre hospitalier de Grasse (Alpes-Maritimes). L'objectif ? Rétablir les supposées perturbations des structures crâniennes générées par le « traumatisme » qu'est l'accouchement, comme l'indique sur son site l'association des ostéopathes de France. Mais cette pratique, qui n'est pas prise en charge par l'Assurance maladie, ne fait pas du tout l'unanimité tant du côté des professionnels de santé que des ostéopathes. L'ostéopathie crânienne répond-elle à une réelle nécessité, ou est-ce un phénomène de mode ? - Lire l'article de Cécile Thibert dans le Figaro (19/03/2019) : L'ostéopathie crânienne pour les bébés sert-elle à quelque chose ? Les biophotons et le fascia Émission de biophotons et de sons ajustables par le système fascial : Revue et réflexions pour la thérapie manuelle Titre original : Emission of Biophotons and Adjustable Sounds by the Fascial System : Review and Reflections for Manual Therapy Auteurs : Bruno Bordoni, PhD DO, Fabiola Marelli, PhD DO, Bruno Morabito, PhD DO. First Published February 1, 2018 Review Article - https://doi.org/10.1177/2515690X17750750 Journal of Evidence-BasedIntegrative Medicine, Vol. 23 : 1-6 Résumé Chaque structure corporelle est enveloppée dans du tissu conjonctif ou fascia, créant une continuité structurelle qui donne forme et fonction à chaque tissu et organe. Le tissu fascial est uniformément réparti dans tout le corps, enveloppant, interagissant et pénétrant dans les vaisseaux sanguins, les nerfs, les viscères, les méninges, les os et les muscles, créant différentes couches à différentes profondeurs et formant une matrice métabolique et mécanique tridimensionnelle. Cet article passe en revue la littérature sur l'émission de biophotons et de sons ajustables par le système fascial, car ces changements biologiques pourraient être un moyen de communication cellulaire locale et systémique et devenir un autre outil d'évaluation pour les praticiens ( de thérapie)manuels. Il s'agit du premier article qui traite de ces sujets dans un seul texte et tente d'intégrer ces informations dans un domaine d'application bénéfique pour les ostéopathes, les chiropraticiens et les thérapeutes manuels. Mots clés : Fascia, myofascial, ostéopathie, thérapie manuelle, biophotons, muscle - Article en accès libre (open access) : https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/2515690X17750750 L'appel de Montpellier Par ordre alphabétique, - le Centre de Recherche en Épidémiologie et Santé des Populations INSERM U1018 (CESP), - le Collège Universitaire des Médecines Intégratives et Complémentaires (CUMIC), - le Comité pour le Développement Durable en Santé (C2DS), - le Groupe d'Évaluation des Thérapies Complémentaires Personnalisées (GETCOP), - l'Observatoire des Médecines non conventionnelles (OMNC) et - la Plateforme universitaire Collaborative d'Évaluation des Programmes de prévention santé et des Soins de support (Plateforme CEPS) lancent un appel aux autorités publiques françaises et européennes afin (1) de clarifier les indications, les définitions, les contenus, les pratiques, les formations initiales et les formations continues en médecine intégrative et en intervention non médicamenteuse (INM), (2) de faciliter et développer la recherche, l'évaluation et la surveillance des bénéfices, des risques, des coûts-efficacité et de la pertinence des INM à visée préventive ou thérapeutique, (3) d'impliquer les patients et les professionnels dans l'évaluation et la surveillance des pratiques et des praticiens, (4) de sensibiliser les médecins à ces méthodes, (5) de différencier explicitement ces méthodes des pratiques occupationnelles et des médecines parallèles (alternatives, sectaires, FakeMedicines…), (6) de faciliter l'intégration des INM pertinentes dans les parcours individuels de santé, (7) d'améliorer l'accès à une information claire et transparente sur les pratiques et les praticiens,(8) de structurer réglementairement et économiquement ce secteur, (9) de demander aux professionnels des INM de s'engager à ne pas retarder ou interférer avec un diagnostic médical, et (10) de créer un organisme national ou européen spécialisé dans ce secteur. Cet appel a été lancé le 28 mars 2019 lors du 7ième congrès iCEPS à Montpellier (France), il est téléchargeable ci-dessous : - Appel de Montpellier, 28 mars 2019 Articles scientifiques Synthetic Formation Rhône-Alpes - L'envers du décor de l'EBP… Et si la pratique basée sur les preuves était fondée sur un dogme qui pourrait bientôt tomber ! La semaine dernière, 800 chercheurs du monde entier ont publié une tribune dans la très respectée revue scientifique NATURE pour dénoncer l'application dogmatique de l'intervalle de confiance utilisé dans la majorité de la littérature scientifique, à savoir p < 0.05. Vous allez me dire, ok mais ça change quoi la valeur de p ? En vérité, ça change tout ! Le « dogme » actuel est que, si la valeur de p est inférieure à 0,05 le résultat est dit significatif et donc non lié au hasard. Et la très grande majorité de la littérature médicale est basée sur ce genre de calcul statistique… En général, on compare 2 populations comme dans l'exemple ci-dessous. [...] Une chose est sure, si ce dogme tombe, nos pratiques basées sur les preuves changeront…et à grande échelle ! - Lire l'article Synthetic Formation Rhône-Alpes d'après Nature L'envers du décor de l'EBP… - Les scientifiques se soulèvent contre la signification statistique - Valentin Amrhein, Sander Greenland, Blake McShane et plus de 800 signataires appellent à la fin des revendications excitées et au rejet d'effets potentiellement cruciaux. Revue systématique de l'intérêt des thérapies manuelles en pédiatrie Cette revue systématique évalue l'utilisation de la thérapie manuelle pour les affections cliniques dans la population pédiatrique, évalue la qualité méthodologique des études trouvées et synthétise les résultats en fonction de l'état de santé. Nous avons également évalué la déclaration d'événements indésirables dans les études incluses et comparé nos conclusions à celles du rapport UK Update. Références : Manual therapy for the pediatric population : a systematic review Auteurs : Carol Parnell Prevost, Brian Gleberzon, Beth Carleo, Kristian Anderson, Morgan Cark and Katherine A. PohlmanEmail authorView ORCID ID profile BMC Complementary and Alternative Medicine 2019 19:60 - Lire l'article (en anglais) accès libre : Manual therapy for the pediatric population : a systematic review Fascia, proprioception and chronic pain "Le fascia contient des mécanorécepteurs et des propriocepteurs. En d'autres termes, chaque fois que nous utilisons un muscle, nous étirons un fascia relié aux cellules du fuseau, aux corpuscules de Ruffini et Paccini et aux organes de Golgi.? L'étirement normal du fascia communique ainsi la force de la contraction musculaire et le statut du muscle en ce qui concerne son tonus, ses mouvements, sa vitesse de changement de longueur et la position de la partie du corps associée au système nerveux central. " Du Dr. Warren Hammer, le principal expert en chiropratique des tissus mous et du fascia ( Le système fascial est un organe sensoriel ). Le Dr Hammer a ensuite déclaré dans un autre article ( Pourquoi devons-nous réparer les mécanorécepteurs ) : "L'une des découvertes les plus pertinentes du monde de l'anatomie au cours de ces nombreuses années est que les fuseaux musculaires, la principale cellule proprioceptive affectant nos muscles, ne sont pas dans le muscle, mais dans le fascia entourant le muscle et ses faisceaux musculaires. Un mécanorécepteur est stimulé quand il est déformé, mais quand il est limité dans un fascia qui est incapable de glisser ... il est incapable de s'étirer, ce qui est essentiel pour la fonction de la cellule fusiforme. " (Traduction Google) - Lire l'article du Du Dr. Warren Hammer, Chiropracteur (07/08/2017) : Le fascia en tant qu'organe proprioceptif et sa relation avec la douleur chronique Actu Kiné - Chiropraxie, kinésithérapie, soins médicaux, qui a le meilleur rapport efficience/coût ? La lombalgie (LBP) est l'une des principales causes d'invalidité dans le monde et l'une des principales raisons de rechercher des soins dans les soins primaires. Les chiropraticiens, les kinésithérapeutes et les médecins généralistes font partie des prestataires qui traitent les patients atteints de lombalgie, mais les données probantes concernant l'efficacité et l'évaluation économique des soins offerts par ces groupes de prestataires sont limitées. Cette étude est mené par une groupe dont la moitié sont des chiropracteurs en exercices et/ou enseignant. - Lire l'article rédigé par Actu Kiné (19/03/2019) : Chiropraxie, kinésithérapie, soins médicaux, qui a le meilleur rapport efficience/coût ? Sur le Web Dr Gilles Mondoloni - Le traitement naturel des névralgies L'association ostéopathie et auriculothérapie donne des résultats très favorables sur de nombreuses névralgies en réduisant la pression le nerf concerné et surtout en neutralisant la douleur naturellement. Les névralgies correspondent à une douleur dont l'origine est liée à une compression, un étirement ou une inflammation du nerf correspondant. Elles peuvent s'exprimer sous une forme très intense avec des douleurs insupportables ou sur un mode plus continue et moins intense avec parfois des paroxysmes douloureux. Il peut exister des phénomènes douloureux, des picotements, des fourmis sur le territoire nerveux dans les formes bénignes à modérées. Dans les formes plus « graves », le patient ressent le plus souvent une diminution de la force dans le territoire du nerf voire une authentique paralysie. - Lire l'article du Dr Mondoloni (2 avril 2019) : Le traitement naturel des névralgies PARENTS - Homéo, hypnose, ostéo… : quelle médecine douce pour mon enfant ? Pour soulager certaines douleurs ou pour prévenir les rhumes à répétition, les médecines douces ont la cote ! Homéo, ostéo, hypnose, acupuncture… quelle médecine douce soigne quoi, et à quel âge ? Conseils et infos. Les parents d'aujourd'hui ont envie de plus de naturel. D'une prise en charge adaptée à chaque cas, chaque situation. En complément des traitements classiques ou pour venir à bout des petits maux du quotidien, vous êtes de plus en plus nombreux à faire le choix du naturel ! Zoom sur les solutions qui ont fait leurs preuves. - Lire l'article de Isabelle Hallot dans Parents (25 mars 2019) : Homéo, hypnose, ostéo… : quelle médecine douce pour mon enfant ? Le dossier de l'Express : Les médecines douces ne respectent pas l'éthique médicale Le Pr Edzard Ernst a passé vingt-cinq ans à étudier les médecines dites alternatives. Depuis, il alerte sur les mensonges et les dérives liés à ces pratiques. Interview. Professeur émérite à l'Université d'Exeter au Royaume-Uni, Edzard Ernst est sans doute l'un des meilleurs connaisseurs des "pratiques de soins non conventionnelles", le nom officiel des médecines douces. Ce chercheur leur a consacré vingt-cinq années de sa carrière, au cours desquelles il a notamment mené de nombreux essais cliniques pour tester l'efficacité de ces thérapies. C'est notamment à la suite de ses travaux et prises de positions que le NHS, le service de santé britannique, a renoncé à prendre en charge l'homéopathie. Auteur de nombreux ouvrages à destination des professionnels de santé comme du grand public, cet expert ne cesse de dénoncer la faible efficacité et les risques de ces pratiques. - Lire l'interview du Pr Edzard Ernst par Stéphanie Benz (21/03/2019) : Les médecines douces ne respectent pas l'éthique médicale Le dossier de l'Express : Inquiétantes médecines douces Elles ont de plus en plus de succès, mais n'en sont pas moins inquiétantes, notamment quand elles sont pratiquées par des charlatans : Stéphanie Benz et Victor Garcia ont enquêté sur les médecines douces. Elles sont censées être douces ou alternatives, elles connaissent un succès croissant auprès des Français - mais pas seulement -, elles sont contestées par les tenants d'une pratique plus conventionnelle et recouvrent un vaste territoire, qui va de l'ostéopathie à l'acupuncture, de la sylvothérapie aux très contestables "access bars" : les médecines différentes ne sont pas sans danger, comme le montre le dossier que L'Express leur consacre. Stéphanie Benz et Victor Garcia y ont contribué. Ils en parlent. - Lire l'article et écouter le podcast de l'Express (22/03/2019) : Inquiétantes médecines douces Futura Santé : Les médicaments contiennent des excipients pas si inoffensifs que ça Neuf médicaments sur dix contiennent des excipients susceptibles de provoquer des allergies ou des troubles intestinaux, selon une étude. Lactose, arachide, colorants : ces substances présentent-elles réellement un danger et peut-on facilement les remplacer ? « La majorité des médicaments contiennent des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions indésirables et affecter la tolérance et la sécurité de ces médicaments ». Voici le constat sans appel des chercheurs du MIT et de la Harvard Medical School de Boston dans leur étude parue le 13 mars dans la revue Science Translational Medicine http://stm.sciencemag.org/content/11/483/eaau6753 - Lire l'article de Céline Deluzarche (15/03/2019) : Les médicaments contiennent des excipients pas si inoffensifs que ça 20 minutes - États-Unis : Un médicament contre la dépression post-partum va être commercialisé Il est par contre extrêmement contraignant et très onéreux L'administration américaine des médicaments (FDA) a approuvé mardi la mise sur le marché du premier médicament contre la dépression destiné spécialement à la dépression des nouvelles mères, une maladie grave qui touche une maman sur neuf aux États-Unis. L'avantage du brexanolone (marque Zulresso, laboratoire Sage Therapeutics) est qu'il agit très vite, en deux jours, alors que les antidépresseurs traditionnels peuvent mettre des semaines ou des mois à faire effet. En revanche, il devra être pris par intraveineuse en centre médical, sous supervision médicale, pendant soixante heures, en raison du risque d'évanouissement observé dans quelques cas pendant les essais cliniques. - Lire l'article de 20 minutes (20/03/19) : États-Unis : Un médicament contre la dépression post-partum va être commercialisé Voici le commentaire de Ingrid Bayot (Sage-femme (BE) et DU en lactation humaine et allaitement maternel (FR). Formatrice en périnatalité) sur Facebook : Je me permets de citer Elise Groud, parce que ses pensées si bien formulées font écho à mon malaise : "2019 et on considère toujours les remaniements psychiques de la maternité comme pathologiques. Quand va t'on penser le devenir parent dans sa globalité, physique et psychique ?! Quand va t'on accompagner tout parent dans cette expérience inouïe qu'est la naissance de l'enfant en miroir de l'histoire du futur parent, de sa place dans sa propre fratrie, des traumatismes qui ont pu être vécus dans son enfance ?! Quand va t'on cogiter réellement sur l'isolement des mères au retour de la maternité ?! Quand va t'on s'interroger collégialement sur ce qui se joue en donnant la vie ?! Rappelons que la crise identitaire que traverse une femme en devenant mère est comparée à une crise d'adolescence ! Considère t'on comme une pathologie la crise d'adolescence ? Non on la perçoit comme une sorte de passage obligatoire, presque un rite initiatique. Devenir mère ne passe pas seulement par le fait d'accoucher de son enfant. Dans la tête de chaque femme s'opère une transition, un passage de femme à mère. Au lieu d'inventer un médicament qui rapportera sûrement des sommes colossales aux laboratoires qui vont le commercialiser, pensons enfin une vraie politique de prévention, d'accompagnements, de soins. Cessons de réduire à peau de chagrin les séjours à la maternité, ne laissons plus les femmes seules chez elles,... Arrêtons de se cacher derrière la maladie bien plus acceptable et dicible !" Maisons de santé (suite) Lors de l'étude du projet de loi concernant la nouvelle Loi Santé proposée par la ministre des solidarités et de la santé à l'Assemblée nationale, plusieurs députés ont essayé de poser la question de l'intégration des ostéopathes dans les Maisons de santé. Malheureusement la réponse de la ministre est négative puisque cette loi est entièrement réservée aux professions de santé et que l'ostéopathie n'en est pas une mais une profession de la santé, lisez profession de bien être ! - Lire le texte des débats : Les ostéopathes et les maisons de santé Décès Gérard Vanhersel nous a quittés L'ancien ostéopathe Gérard Vanhersel est décédé. Le Calaisien a exercé la profession durant plus de 25 ans à Calais. Il avait obtenu son diplôme à Maidstone en Angleterre en 1974. Il fut le premier ostéopathe de Calais, à l'époque où la profession n'était pas encore très connue. Il avait pris sa retraite en 2001 mais il a continué à donner des conférences sur le sujet pendant de nombreuses années. Le Calaisien voyait l'ostéopathie comme « une noble discipline qui s'occupe de l'homme dans son entièreté. Le contact humain avec le malade est beaucoup plus profond. Cette profession nécessite un diagnostic particulièrement serré avant d'intervenir », nous racontait-il en 2013, en marge d'une conférence. - Lire l'article de Nord Littoral : http://www.nordlittoral.fr/121948/article/2019-03-22/l-ancien-osteopathe-gerard-vanhersel-nous-quittes Livres Alain Cassourra - Erectus Les pérégrinations d'un homme en quête d'érection - Flammarion 2019 328 pages - 145 x 221 mm Broché EAN : 9782081480339 ISBN : 9782081480339 Après avoir consulté plusieurs médecins, Alain Cassourra se lance sur un chemin original et aventureux pour résoudre son « problème ». Entre situations complexes ou cocasses, on découvre les interrogations profondes que peut se poser un homme sur son corps, sa sexualité et son rapport à la femme. À travers une plume fine et juste, il partage avec sincérité et sans filtre son introspection courageuse et ses différentes expériences de vie. Un témoignage touchant et initiatique rempli d'humour et d'autodérision. - Le livre aux éditions Flammarion (présenté prochainement sur notre site) "Éloge du mouvement", une conversation passionnante avec J-Marcel Ferret Étienne Bulidon, ostéopathe à Lyon depuis 2012, vient de publier un livre intitulé « Éloge du mouvement ». Des informations et anecdotes passionnantes distillées par Jean-Marcel Ferret, l'ancien médecin de l'OL et de l'équipe de France de football. Explications. Lyon Capitale : De rédiger un livre en questionnant Jean-Marcel Ferret, pour vous, c'était une évidence ? Étienne Bulidon : J'imaginais que c'était une évidence mais je n'imaginais pas que cela allait être aussi intéressant. Je ne l'ai pas interviewé parce que je voulais faire un livre. Je l'ai interviewé parce que je commençais à travailler dans le monde professionnel et donc consciencieusement, je me suis accordé du temps pour aller rencontrer des spécialistes. J'ai su que Jean-Marcel Ferret revenait à Lyon, en provenance du Moyen-Orient, je l'ai donc contacté par mail pour prendre un café et il a accepté de me voir. Lors de cette rencontre, il répondait à toutes les questions que je lui posais de manière claire et cela se voyait qu'il avait énormément d'expérience. Il était crédible, c'était tellement clair que je me suis dit que tout le monde pouvait comprendre ce qu'il racontait. Comme il est en fin de carrière, je ne pouvais pas laisser cette personne partir à la retraite comme cela. Il fallait que tout ce qu'il raconte soit davantage connu et notamment l'utilisation abusive des anti-inflammatoires. Également ce qu'il explique au sujet des médecins. Ceux-ci mettent tout le monde au repos à la moindre douleur, pour de l'arthrose notamment. Toutes ces choses-là sont des éléments que j'exprimais déjà personnellement. Mais c'est compliqué de faire passer un message quand on est un ostéopathe de 28 ans peu connu. Tandis que là, c'est Jean-Marcel Ferret, il n'y a personne de plus crédible que lui dans le monde de la médecine du sport en France. - Lire l'interview par Razik Brikh (Lyon Capitale - 15/03/2019) : "Éloge du mouvement", une conversation passionnante avec J-Marcel Ferret A propos d'indépendance de la médecine : https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/11/10/l-avenir-compromis-de-cochrane-phare-de-la-medecine-basee-sur-la-preuve_5381741_3232.html C'est toujours la même litanie, l'institut cochrane est censé être indépendant de toute puissance publique ou privée et son directeur se fait virer parce que pas assez pro-labos ... ce n'est pas un aléa ponctuel, c'est récurrent et nous montre que les choix de la médecine sont trop orientés et forcément régulièrement non crédibles. Il est grand temps d'ouvrir les yeux. (commentaires : P.CHENE).
  • Les ostéopathes et les maisons de santé

    29 mars, par Jean Louis Boutin — 8 - Législation / Justice
    Lors de l'étude du projet de loi concernant la nouvelle Loi Santé proposée par la ministre des solidarités et de la santé à l'Assemblée nationale, plusieurs députés ont essayé de poser la question de l'intégration des ostéopathes dans les Maisons de santé. Malheureusement la réponse de la ministre est négative puisque cette loi est entièrement réservée aux professions de santé et que l'ostéopathie n'en est pas une mais une profession de la santé, lisez profession de bien être ! Voici le texte des débats : AMENDEMENT N°22 présenté par Mme Goulet, M. Fiévet, M. Buchou, M. Testé, Mme Brulebois, Mme Provendier, M. Chiche, Mme Fontaine-Domeizel, Mme Vanceunebrock-Mialon, M. Vignal, M. Morenas, Mme Piron, M. Barbier, M. Thiébaut, M. Cazenove et Mme Hérin ARTICLE ADDITIONNEL, APRÈS L'ARTICLE 7, insérer l'article suivant : Après le premier alinéa de l'article L. 6323-3 du code de la santé publique, il est inséré un alinéa ainsi rédigé : « Les ostéopathes et les diététiciens peuvent être intégrés à une maison de santé. » EXPOSÉ SOMMAIRE Cet amendement vise à permettre d'associer les ostéopathes et les diététiciens aux maisons de santé. Intégrer les ostéopathes et les diététiciens aux maisons de santé répondrait à une demande forte des français en matière de médecine douce et permettrait une approche globale et complémentaire des soins. Assemblée nationale, XVe législature, Session ordinaire de 2018-2019 - Compte rendu intégral - Deuxième séance du jeudi 21 mars 2019 Étude de l'amendement n° 22 M. le président. La parole est à M. Guillaume Chiche, pour soutenir l'amendement no 22. J'en profite pour le féliciter de sa récente paternité. M. Guillaume Chiche. Merci beaucoup, monsieur le président. (Applaudissements sur de nombreux bancs.) L'amendement vise à associer les ostéopathes et les diététiciens aux maisons de santé. Intégrer ces professionnels dans ces maisons répondrait à une forte demande des Françaises et des Français en matière de médecine douce, et permettrait le développement d'une approche globale et complémentaire des soins. M. le président. Quel est l'avis de la commission ? M. Thomas Mesnier, rapporteur. Les maisons de santé peuvent déjà accueillir des auxiliaires médicaux, comme les diététiciens, les orthophonistes et bien d'autres professions. La question du statut des ostéopathes parmi les professionnels de santé se pose et dépasse le cadre de leur intégration dans les maisons de santé. Pour ces raisons, la commission a repoussé l'amendement, et j'émets donc un avis défavorable. M. le président. Quel est l'avis du Gouvernement ? Mme Agnès Buzyn, ministre. Vous souhaitez que les ostéopathes et les diététiciens intègrent les maisons de santé en considérant que leur présence répondrait à l'attente de patients. Je suis tout à fait attachée à ce que la loi prévoie que seuls les professionnels de santé puissent se constituer en maison de santé (C'est moi qui souligne). On voit d'ailleurs émerger trop de professionnels autres que de santé dans les maisons de santé pluriprofessionnelles et je n'y suis pas favorable. Nous avons vis-à-vis de nos concitoyens un devoir de lisibilité sur ce que sont les métiers de la santé, afin qu'ils soient bien distingués d'autres professions relevant du bien-être ou d'autres champs d'intervention. À ce titre, les diététiciens qui sont des professionnels de santé peuvent sans difficulté être membres d'une maison de santé. Les ostéopathes, dès lors qu'ils sont médecins ou masseurs-kinésithérapeutes, le peuvent également pour les mêmes raisons. Toutefois, s'ils ne sont pas professionnels de santé, ils peuvent participer aux activités de la maison de santé en signant le projet de santé dès lors que leur propre activité s'inscrit dans ce projet. Aussi, votre demande étant déjà satisfaite, je vous suggère de retirer votre amendement, faute de quoi j'émettrais un avis défavorable. (L'amendement n°22 n'est pas adopté.) Source : http://www.assemblee-nationale.fr/15/cri/2018-2019/20190190.asp#P1669839
  • La représentativité des ostéopathes

    29 mars, par Journal officiel — 8 - Législation / Justice
    Avis relatif à l'enquête de représentativité sur la profession d'ostéopathe La présente enquête de représentativité vise à actualiser la liste des organisations qui ont vocation à représenter la profession d'ostéopathe dans les concertations nationales. Elle permettra notamment de procéder au renouvellement de la composition de la Commission consultative nationale d'agrément des établissements de formation en ostéopathie. Les organisations professionnelles nationales des ostéopathes qui souhaitent participer à la détermination de leur représentativité sont priées de faire parvenir, dans un délai de six semaines à compter de la date de publication du présent avis, tous les éléments d'appréciation dont elles disposent permettant de justifier leur classement parmi les organisations nationales les plus représentatives de la profession en fonction des critères cumulatifs énumérés ci-après : les effectifs d'adhérents à jour de leur cotisation, une ancienneté minimale de deux ans dans le champ de la profession à compter de la date de dépôt légal des statuts, l'activité et l'expérience. Les documents devront être adressés au ministère des solidarités et de la santé, direction générale de l'offre de soins, bureau RH 1, par voie électronique : dgos-rh1-enquetes chez sante.gouv.fr. Source : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000038261578 JORF n°0070 du 23 mars 2019, texte n° 102, NOR : SSAH1908580V
  • Expertise judiciaire, Ostéopathie et Démographie

    26 mars, par CEJOE — De l'expertise
    Sommaire A- Préambule B- État des lieux C - Discussion et conclusion D - Les annexes Compagnie des Experts Judiciaires Ostéopathes Exclusifs A- Préambule En publiant cette troisième étude démographique, la Compagnie des Experts Judiciaires Ostéopathes Exclusifs respecte l'article 4 de ses statuts : de participer au suivi de l'évolution démographique des experts de justice ostéopathes exclusifs relativement à celle de la profession d'ostéopathe d'informer du grand public sur les questions relatives à l'expertise judiciaire et à l'ostéopathie » Le suivi de l'évolution démographique des experts de justice ostéopathes exclusifs est le corollaire du suivi de la démographie des ostéopathes ; un duo indissociable qui se complète et s'enrichit mutuellement. Leur imbrication est telle que l'évolution de l'une impacte l'autre. Et dans ces temps où la judiciarisation des litiges s'affirme comme un phénomène de société parler de l'une sans tenir compte de l'autre relève d'un manque certain de globalité ; concept si cher aux ostéopathes. B- État des lieux I- Démographie ostéopathique La CEJOE est titulaire d'une convention avec la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) qui gère le fichier ADELI. Au 8 janvier 2019, le fichier ADELI recensait 31 574 porteurs du titre d'ostéopathe. Ils étaient 30 009 fin juin 2018. Cela représente un solde positif de 1565 professionnels. NB : il convient de préciser que ce nombre s'élève à 1618 (en effet, 53 praticiens répertoriés fin juin 2018 ne figurent plus sur la dernière extraction de la DREESS). Le taux de croissance de la population ostéopathique (toutes origines confondues) s'élève à 2,18 % sur les 6 derniers mois et à 6,63% sur l'année 2018. Il affiche une certaine constance comme nous pouvons le visualiser sur le diagramme ci-après : 1- Répartition du titre d'ostéopathe selon les différentes catégories professionnelles Les ostéopathes représentent 61,07% des porteurs du titre et restent majoritaires devant les différentes autres catégories professionnelles. 2- Flux migratoire 248 professionnels ont changé de résidence professionnelle au cours de ces 6 derniers mois. Pour l'année 2018, cela représente un total de 548 praticiens. Nous n'avons toujours pas suffisamment d'éléments pour interpréter ce changement de domiciliation ; notons simplement qu'il concerne : 32 masseurs kinésithérapeutes 2 médecins 214 ostéopathes 3- La densité Début 2019, l'INSEE estimait la population française à 66 992 699 d'habitants. La densité ostéopathe par habitant est donc de 2122 habitants pour 1 ostéopathe et reste à ce jour la plus élevée au monde. Rappel : En juin 2018 : 2239 habitants/ostéopathe Début 2018 : 2269 habitants/ostéopathe En 2016 : 3500 habitants/ostéopathe II- Expertise judiciaire et ostéopathie 1- Démographie expertale A ce jour, 38 (+2 vétérinaires) experts de justice sont inscrits avec la mention ostéopathe-ostéopathie près les 37 Cours d'Appel : – 12 médecins avec une formation en ostéopathie – 22 masseurs-kinésithérapeutes avec une formation en ostéopathie – 4 praticiens apparaissent avec la seule mention ostéopathe ou ostéopathie dans la rubrique F-8.2 – 2 vétérinaires Pour consulter la liste des experts inscrits, cliquer ici. 2- Sinistralité Actuellement, aucune donnée ne permet de quantifier les décisions de justice mettant en cause des professionnels pratiquant uniquement l'ostéopathie. À titre informatif, la MACSF-Le Sou Médical, dans le cadre de son bilan général de 2017, constate pour les professionnels de santé (médecins, kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes, pharmaciens, sages-femmes) et établissements, une augmentation du nombre de décisions de justice et d'avis des commissions de conciliation et d'indemnisation (CCI) de 12%. Sur les 2053 professionnels mis en cause, les médecins restent les plus nombreux, mais les autres professionnels voient également leur responsabilité plus recherchée. Ce sont 926 décisions de justice qui ont été rendues : 411 au civil avec 734 professionnels mis en cause. Le montant des indemnisations s'élève à 42 286 422€. 12 au pénal (4 relaxes et 8 condamnations), mettant en cause 23 professionnels. Le montant des indemnisations sur intérêts civils s'élève à 88 963€. et 503 avis CCI - Revue de presse des affaires judiciaires en ostéopathie - Décisions de Justice en ostéopathie C - Discussion et conclusion Du point de vue ostéopathique, l'analyse de la tendance démographique 2019 affiche une nette similitude avec les années précédentes : Le nombre des professionnels porteurs du titre d'ostéopathe continue de croître régulièrement depuis 2010. Il a quasiment triplé en 9 ans (11608 en 2010 pour 31574 en 2019). Plus de 61% des praticiens exercent uniquement l'ostéopathie. La densité moyenne de 1 ostéopathe pour 2122 habitants, reste la plus élevée du monde. L'ostéopathie reste la médecine complémentaire la plus populaire en France et selon un récent sondage : 85% des Français croient à ses bienfaits pour la santé (source Odoxa). Elle doit donc pouvoir bénéficier d'experts de justice dédiés, seuls en mesure d'apprécier avec justesse les actes réalisés. Est-il besoin de rappeler que l'expert est un technicien qui va éclairer le juge par des constatations, par une consultation ou par une expertise sur une question de fait ? (Article 232 du Code de procédure civile). Et qu'il se doit d'accomplir sa mission avec conscience, objectivité et impartialité ? (Article 237 du Code de procédure civile). La réforme ambitieuse que représente le projet de loi de modernisation de la Justice du 21ème siècle prévoit de réviser la nomenclature actuelle des experts. Ainsi, les services de la Chancellerie devraient examiner avec la plus grande attention l'insertion d'une rubrique « ostéopathes exclusifs » en fonction des besoins exprimés par les juridictions. (cf réponse parlementaire) Ces propos nous ont été confirmés lors de notre rendez vous à la Chancellerie en novembre 2018. 38 experts de justice inscrits près les 37 Cours d'Appel (12 médecins, 22 masseurs kinésithérapeutes et 4 ostéopathes) Avec 31574 porteurs du titre d'ostéopathe dont seulement 38 sont experts près une Cour d'Appel (soit 0,12%), force est de constater qu'il existe encore une carence d'experts de justice ostéopathes. Et à l'échelle des ostéopathes exclusifs, le pourcentage est encore plus minimal… Mais peu importe si les avancées ne sont pas aussi grandes que nous l'espérions ; 2019 aura vu l'inscription près une Cour d'Appel du premier ostéopathe issu de la filière post bac. Cette inscription est un signe encourageant et une forme de reconnaissance pour notre profession. La CEJOE va rester fidèle à ses ambitions et faire le plus grand pas possible dans le sens de leurs réalisations. N'oublions pas que : « La vraie politique est simplement le service du prochain » Vaclav HAVEL D - Les annexes études démographiques de la CEJOE Etude statistique du métier d'ostéopathe par l'URCO Décisions de justice : bilan général MACSF Sondage Odoxa Pour la CEJOE, Magali PERIS Ostéopathe DO Expert près la Cour d'Appel de Nîmes Voir en ligne : Expertise judiciaire, Ostéopathie et Démographie janvier 2019 Nous remercions Magali PERIS et la CEJOE de nous avoir autorisé à reproduire cet article