Vous êtes ici : Accueil > Généralités
Publié : 13 septembre 2014

Ostéo4pattes,

http://www.revue.osteo4pattes.fr

Revue d’ostéopathie comparée, rassemblements d’ostéopathes, édition de contenu sur l’ostéopathie, rencontres annuelles d’ostéopathie.

  • Congrès ICEPS 2019

    25 février, par Jean Louis Boutin — Formations et stages, , , ,
    Ce congrès de référence sur l'évaluation et la reconnaissance des Interventions Non Médicamenteuses (INM) promeut la médecine intégrative, les thérapies complémentaires et la médecine personnalisée. Cette nouvelle édition se déroulera à Montpellier du 28 au 30 mars. Le contenu est particulièrement riche et intéressant avec l'intervention de scientifiques de renommée internationale : Conférences plénières et posters en français et en anglais sur les méthodes d'évaluation des INM ; Présentation de résultats d'études évaluant des INM sous la forme de communications orales et de posters en français et en anglais ; - Tables rondes et ateliers professionnels sur les bonnes pratiques cliniques et scientifiques dans le secteur des INM. Nous avons le plaisir de vous annoncer que plusieurs études sur la fasciathérapie et sur la somato-psychopédagogie réalisées sous l'égide du CERAP seront présentées lors de cet événement : 2 communications orales : Consultez le programme DBM Fasciatherapy for Low Back Pain. Dupuis C, Bertrand I et Courraud C. Présentée en anglais par C. Dupuis ; Apport d'une prise en charge à médiation corporelle pour les patients souffrant d'obésité. Bertrand I, Bois D, Boirie Y. Présentée en français par I. Bertrand ; 2 posters : Consultez le programme Impact de la fasciathérapie Méthode Danis Bois sur le flux artériel des artères tibiales antérieure et postérieure chez des patients diabétiques de type II. Ropert S, Van Wallendael A, Courraud C. Session poster ; Impacts de la pratique de la fasciathérapie sur le développement des habiletés perceptives et relationnelles d'une population de masseurs-kinésithérapeutes. Courraud C, Lieutaud A, Bois D. Session poster ; 1 atelier pratique : Consultez le programme Fascia, douleur et Fasciathérapie MDB. Dupuis C, Bertrand I, Courraud C. A noter, trois conférences ouvertes au public sur l'intégration des INM dans le parcours de soin, sur les formations aux INM et sur l'hypnose médicale. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site ICEPS 2019. https://www.iceps2019.fr/ Voir en ligne : Congrès ICEPS 2019
  • International Congress OSTEOPATHY OPEN 2019

    25 février, par Russian Osteopathic Association — Formations et stages
    Sommaire Congress programme Scientific programme Russian Federation Ministry of Health Russian Osteopathic Association Mechnikov North-West State Medical University St. Petersburg State University Private Educational Institution of Continuing Professional Education « Institute of Osteopathy » DEAR COLLEAGUES ! We would like to inform you that in accordance with the plan of scientific and practical events of the Rus-sian Federation Ministry of Health International Congress OSTEOPATHY OPEN 2019 « MODERN APPROACHES TO RESTORATION AND PRESERVATION OF HEALTH : INTERDISCIPLINARY DIALOGUE » will take place on June 14-16th, 2019 . For the first time the International Congress Osteopathy Open will take place in Moscow. For three days, Russian capital will become capital of the world osteopathy. The Congress will be dedicated to the issues of interdisciplinary interaction of osteopathic physicians and doctors of vari-ous specialties. Osteopathy, considering the human body as a whole, working with the body at the stage of pre-disease, and correcting functional alterations with the help of exclusively non-drug methods, has unique possibilities for preven-tion of different health problems, for maintenance and restoration of health. For the first time leading specialists and doctors working in different fields of medicine will take part in the work of the congress. Participants of the Congress will discuss how osteopathic methods can be useful in practice of doctors of other specialties : general practitioners, pediatricians, obstetricians, gynecologists, neurologists, dentists and other specialists. Collaboration of specialists using different approaches in treatment will lead to health protection. World experience shows that together we can be more effective when helping patients presenting different health problems. A number of important issues for modern medicine will be discussed at the congress : Interaction of Different Specialists in Treatment of Functional Disorders. Interdisciplinary Approach in Treatment of Neurological and Orthopedic patients. Rehabilitative Potential of Osteopathy. Functional Approaches in Rehabilitation of Children. Body and Emotion. Osteopathy and Psychotherapy. Approaches to Treatment of Functional Disorders of Internal Organs. Osteopathy, Dentistry and Speech Therapy. Ways of Interaction. Chinese Medicine, Reflex Therapy and Osteopathy. Biodynamic Approach in Osteopathy. Possibilities of Correction of Functional Metabolic Disorders. Homeopathy, Applied Kinesiology, Dietetics. Congress programme June 14th plenary session of the International Congress Osteopathy Open 2019 ; scientific symposia, dedicated to the interdisciplinary collaboration of osteopathic physicians and doctors of various clinical specialties ; June 15th and 16th – scientific and practical workshops held by foreign osteopaths of world-wide reputation and renown Russian specialists. We invite osteopaths, neurologists, pediatricians, general practitioners, neonatologists, obstetricians, gy-necologists, specialists in sports medicine, manual therapists, trauma orthopedists, reflex therapists, den-tists and doctors of other specialties to assist the congress. Every year we try to make our guests receive the warmest impressions from the participation in Osteopathy Open. By tra-dition we have prepared a cultural program for the participants of the congress. You will get the possibility not only to improve your professional level, but also to have a wonderful time in the company of your colleagues. Welcome to Osteopathy Open 2019 ! Best regards, Organizing Committee of the Congress ORGANIZING COMMITTEE Co-presidents of the Congress : Mokhov D. E., Kagramanyan I. N., Batysheva T.T., Baranov A. A., Ivanov D. O., Ivanova G. E., Fedin A. I. Chair of the Organizing Committee : Mokhov D. E. Chair of the Programme Committee : Tregubova E. S. Members of the Organizing Committee : Agasarov L. G., Aptekar I. A., Batysheva T. T., Baranov A. A., Belash V. O., Belyaev A. F., Bolotov D. A., Che-chin A. D., Chernysheva T. N., Degtyarev D. N., Yemelyanova Y. M., Fedin A. I., Gaynutdinov A. R., Gurichev A. A., Ivanov D. O., Ivanova G. E., Kovalenko S. V., Kuzmina Y. O., Kutuzov I. A., Litvinov I. A., Mazalsky K. V., Miroshnichenko D. B., Moshetova L. K., Novikov Y. O., Nossal L. M., Petrishev A. A., Petrov A. V., Pilyavsky S. O., Piskunova G. E., Pitelina V. V., Potekhina Y. P., Rozhdestvensky A. S., Suslova G. A., Sharapov K. V., Shyryaeva E. E., Vilisova N. V., Voevodskaya E. A., Yanushanets O. I., Ziatdinov V. B., Zilov V. G. ARTICLE AND ABSTRACT SUBMISSION GUIDELINES deadline for submission of materials for publication – May 1st, 2019 ; all the materials will be reviewed by the members of the organizing committee ; articles and abstracts selected for publication will be published in the congress materials ; articles and abstracts can be submitted in Russian, English or French. Recommended article length : up to 10 А4 pages. Recommended abstract length : up to 2 А4 pages. Formatting : Word.doc, Times New Roman, 12 font size, single-spaced, 2 cm for the right and left margins. Abstract and Article Structure : Title in capital letters, semi-bold, center alignment, no more than 2 lines ; Author's (authors') last name (-s) with initials at the end ; Organization's name, phone, fax, e-mail ; Sections : Introduction, Methods, Results, Discussion, Conclusion ; Title of each section in semi-bold should be placed in the middle of the page. Abstracts should not contain graphs, pictures, references (no references to other authors in the text). Articles may contain graphs and pictures, references are obligatory. Font of the captions in graphs and pic-tures should not be smaller than the main text. Scientific programme June 14th OPENING CEREMONY OF THE CONGRESS WILL TAKE PLACE AT 09:00 SYMPOSIA 09:30-13:00 Plenary session « Modern Approaches to Health Restoration and Maintenance : Interdisciplinary Dialogue » |А1| Hall №1 14:00-18:00 |B1| Interdisciplinary Approach to Treatment of Neurological and Orthopedic Patients. Rehabilitative Potential of Osteopathy. - resp. : Belash V. O., Belyaev A. F., Fedin A. I. Hall №2 14:00-18:00 |B2| Functional Approaches to Rehabilitation of Children - resp. : Aptekar I. A., Batysheva T. T., Degtyarev D. N. Hall №3 14:00-16:00 |B3| Body and Emotion. Osteopathy and Psychotherapy. - resp. : Ustinov A. V. Hall №3 16:15-18:00 |B4| Approaches to Treatment of Functional Disorders of Internal Organs - resp. : Nenashkina E. N. Hall №4 14:00-18:00 |B5| Osteopathy, Dentistry and Speech Therapy. Ways of Interaction. - resp. : Chechin A. D. Hall №5 14:00-16:00 |B6| Chinese Medicine, Reflex Therapy and Osteopathy - resp. : Agasarov L. G.., Shyryaeva Е. Е. Hall №5 16:15-18:00 |B7| Biodynamical Approach in Osteopathy - resp. : Litvinov I. A., Shyryaeva Е. Е. Hall № 6 14:00-18:00 |B8| Possibilities of Correction of Functional Metabolic Disorders. Homeopathy, Applied Kinesiology, Dietetics - resp. : Sabinin S. L., Chernysheva Т.N. 09:30-18:30 Meeting of the profession-oriented commission in the specialty « Osteopathy » of the Russian Federation Ministry of Health 18:30-19:00 Diploma-delivery ceremony June 15th WORKSHOPS 09:00-12:00 Meeting of directors of osteopathic schools 09:30-13:30 |C1| Functional Metabolic Disorders and Methods of their Correction in Doctor's Practice - T.N. Chernysheva 14:30-18:30 |C6| Resource Restoration. Global Effect Techniques for the Patient's Resource State with the Use of Traditional Chinese Medicine Methods and Osteopathy - Shyryaeva Е.Е. 09:30-11:30 |C2| Global Psycho-viscero-somatic Disorder : Psychological, Visceral and Biomechanical Aspects. Principles of Correction of Somatic Dysfunctions. - Ustinov A. V. 11:30-13:30 |C3| Secrets of Communication-Success in Treatment (Doctor – Patient. Secrets of Successful Communication) - Gurichev A. A. 14:30-18:30 |C7| Functional Disorders and International Classification of Functioning (ICF) - T. T. Batysheva 09:30-18:30 |C4| Preventive Osteopathy in Pediatrics (How to Use Osteopathic Approaches in Pre-antibiotic Period) - Т. Liem 09:30-18:30 |C5| parts 1 and 2 - Osteopathy as Noninvasive Surgery. Treatment of Adhesions by Manual Techniques. - М. Bozzetto June 16th WORKSHOPS 08:30-09:30 Proceedings of the Commission for Terms 09:30-13:30 |D1| Chronic Pelvic Pain : Osteopath's and Internist's Point of View. Diagnostic Methods. - Belyaev A. F., Karpenko N. A. 14:30-18:30 |D5| Osteopathic Care in Complex Therapy of Psychoverbal Development Disorders in Children - Aptekar I.А. 09:30-13:30 |D2| Methodology of Trauma Treatment –Combination of Functional and Biodynamical Approaches - Litvinov I.A. 14:30-18:30 |D6| Methodology of Trauma Treatment –Combination of Functional and Biodynamical Approaches - Makalyutina N. V. 09:30-13:30 |D3| Osteopathic manipulations : Effectiveness and Safety of Cervical Manipulations - Pauwels J. 14:30-18:30 |D7| Possibilities of Osteopathic Follow-up of Pregnancy on the Background of Extragenital Pathology - Belash V.О., Nenashkina E.N. 09:30-18:30 |C5| parts 3 and 4 Osteopathy as Noninvasive Surgery. Treatment of Adhesions by Manual Techniques. - Bozzetto M. 09:30-13:30 |D4| Neurodynamic Osteopathic Approach in Treatment and Rehabilitation of Patients with Musculoskeletal Pathologies- Мokhov D. E. Programme
  • Parlez-moi de mon intime intérieur

    25 février, par Cercle des Ostéopathes Azuréens — Formations et stages, , , ,
    Sommaire Programme de la journée Inscription - Tarifs Le Cercle des Ostéopathes Azuréens a l'immense plaisir de vous proposer une journée exceptionnelle ! SAMEDI 27 AVRIL 2019 « Parlez-moi de mon intime intérieur - Vaginisme, endométriose, douleurs périnéales » Pour cette nouvelle rencontre, nous avons choisi de parler du périnée de la femme. Une table ronde rassemblant plusieurs professionnels nous permettra d'aborder les différentes douleurs périnéales ainsi que les prises en charge thérapeutiques. Cet échange a pour but d'informer des multiples aspects de notre intérieur féminin mais aussi de faciliter l'écoute inter et intra professionnelle. Programme de la journée Retrouvez tout le programme en pièce jointe (en version pdf) Michèle Barrot, Ostéopathe Michèle Barrot "La grande majorité des ostéopathes assure un suivi des patientes pendant la période périnatale. Les symptômes sont variés : troubles et douleurs pelvipérinéales, quelquefois difficiles à évoquer, installés dans le temps. Un espace de rencontre interdisciplinaire tel que présenté par le Cercle des Ostéopathes Azuréens est une nécessité." Carole Burte, Médecin sexologue andrologue Carole Burte "Le sujet des dyspareunies est un sujet très important, en particulier pour ce qui concerne le vaginisme, dont on estime, en Europe, qu'il concernerait 5% de la population (bien plus dans certains pays). Les femmes sont très souvent incomprises quand elles évoquent ce sujet auprès de leurs médecins traitants ou même de leurs gynécologues dont très peu sont formés en médecine sexuelle et dont très peu examinent le périnée. Elles consultent en sexologie après parfois des années de douleurs et d'incompréhension, enfermées dans un cercle vicieux entre douleur et peur de la douleur. Ceci conduit à une baisse de désir et un moindre plaisir, amenant à une absence progressive de vie sexuelle et une insatisfaction sexuelle, au niveau personnel et au niveau du couple. Quand on sait à quel point la vie sexuelle est aujourd'hui importante comme élément de bien-être et d'accomplissement de soi, il est facile de comprendre combien ce problème peut nuire au couple et à l'estime de soi. Je suis donc heureuse de partager mon expérience sur ce sujet et de pouvoir transmettre quelques conseils pouvant permettre à ces patientes d'être plus facilement écoutées et prises en charge." Dr. Olivier Toulallan, Gynécologue obstétricien Dr. Olivier Toulallan Il nous parlera de l'endométriose : du diagnostic à la prise en charge et il présentera les nouvelles recommandations sur la Pratique Clinique éditées début 2018 par le Collège National des Gynécologues Obstétriciens. Amélie Lecorné, Sage-femme libérale "Comment par la découverte et l'écoute des signes de fertilités (glaire, température, col…), les femmes retrouvent un équilibre de santé et reprennent confiance en leur potentiel de guérison. Amélie Lecorné On le sait les hormones influencent notre comportement, notre psychisme, et notre sexualité. La plupart des femmes ont la sensation d'être victimes de leur cycle (syndrome pré-menstruel, règles douloureuses…), comme si elles étaient déconnectées de leur corps et de ses messages. Et si se réapproprier son corps par la compréhension de son cycle permettait aux femmes de modifier leur rapport à leur féminité et d'être plus épanouies dans leur quotidien ?" Sandra Bosi, Psychanalyste, éducatrice Montessori, formatrice Sandra Bosi "Lorsqu'un conflit psychique se manifeste sous la forme d'un symptôme physique … décrypter le sens profond de cette manifestation permet de s'en libérer ! La thérapie analytique offre une véritable rencontre avec son intériorité le plus intime par un éclairage sur ses conditionnements, traumatismes, croyances, peurs, illusions ... Ce cheminement guide vers son propre désir permettant d'investir ses relations avec plus de détente et de joie !" Aline de Medem, Maître-praticien en hypnose et PNL (programmation neuro linguistique) et coach professionnel. Certifiée en psychopathologie. Aline de Medem "Dans le cadre de la table ronde sur le thème « Parlez-moi de mon intime intérieur », c'est bien de la rencontre et du dialogue de chacun avec une ou des parties de soi qui nous mènent sur les voies de la guérison dont il est question. Nous aborderons comment l'hypnose communique avec la facette « corps esprit » pour apporter des réponses concrètes et satisfaisantes aux maux du féminin et plus particulièrement à son intime intérieur." Nathalie Bouron, Professeur d'éducation corporelle Nathalie Bouron "Les bénéfices de l'Approche Posturo Respiratoire (APOR) du Dr B. De Gasquet dans les douleurs périnéales sont multiples. La prise de conscience de la mobilité du périnée va permettre de combiner l'ensemble des muscles impliqués dans la respiration et la posture afin d'éviter les pressions intra-abdominales. Ainsi, en soulageant les muscles, articulations, ligaments... et en retrouvant une respiration libre, on redonne de l'amplitude aux mouvements du diaphragme et du périnée. Ceci entraîne une oxygénation des tissus, une élasticité et amplitude musculaire, une réduction des douleurs et une prise de conscience. Le périnée, comme l'ensemble du corps n'aime pas l'immobilité !" Magali Mul, Ostéopathe et Ingrid Roques, Thérapeute par le corps et pour les femmes Magali Mul - Ingrid Roques "J'aide les Femmes à oser explorer leurs Corps comme instrument de musique, à l'accorder et à se laisser traverser. Se présente régulièrement à moi le lien entre nos "lèvres d'en haut" et nos "lèvres d'en bas", nos mâchoires et notre bassin... J'ai l'envie de vous faire découvrir comment agir à distance et faire vivre et ressentir du Plaisir dans cette zone à la fois intime, puissante et sacrée, parfois fermée, douloureuse ou délaissée." Ingrid Roques "L'ostéopathie … une rencontre avec l'autre, avec la Santé. Se rencontrer dans sa voix, expérimenter et ressentir la vibration nous éclaire sur l'impact du travail vocal sur le corps, sa fluidité et son équilibre. Ce bel outil d'expression intime permet à chacun d'approfondir les prises de consciences corporelles et de découvrir de nouveaux espaces intérieurs." Magali Mul Corinne Martinez, Ostéopathe et facilitatrice (en cours de supervision). Corinne Martinez "La Biodanza favorise l'expression de l'identité de chacun, son épanouissement par la stimulation des potentialités innées, les impulsions saines de l'être. C'est retrouver le plaisir de se mouvoir, la joie de vivre, l'élan, les motivations, la capacité naturelle à entrer en relation avec soi, ses mouvements internes, l'autre avec affectivité et la totalité de la vie. Elle permet de se libérer des tensions et du stress, de mettre plus de vie dans la vie !" Inscription - Tarifs INSCRIPTION ET BILLETTERIE EN LIGNE ICI : https://ypl.me/9FZ À cette occasion nous vous convions au centre THALAZUR, 770 chemin des Moyennes Bréguières, 06600 ANTIBES, https://www.thalazur.fr/ Samedi 27 avril 2019 Vous pouvez retrouver les détails de l'événement sur notre site internet : www.osteopathes.azureens.fr Courriel : osteopathes.azureens chez gmail.com Tarifs Tout public : 20 € Adhérents au Cercle des Ostéopathes Azuréens : 15 € Participation à la journée + adhésion à l'association : 35 € Places limitées pour les ateliers. Pensez à valider votre présence à chacun des ateliers lors de votre inscription en ligne. Voir en ligne : Cercle des Ostéopathes Azuréens - Parlez-moi de mon intime intérieur
  • De la définition de l'Ostéopathie

    24 février, par Jean Louis Boutin — Histoire et Philosophie
    Présentation « La multiplicité des manières de pratiquer l'ostéopathie ne serait-elle que l'expression concrète d'une absence de définition claire de ses principes fondateurs ? » (1) Suite à l'article de Jane Eliza Stark - Perspective historique sur les principes de l'ostéopathie paru dans le IJOM (2), nous avons pensé qu'il serait intéressant et instructif de voir comment l'ostéopathie se montre elle-même, car nous pensons que de la manière dont les ostéopathes se définissent et se dévoilent ainsi aux autres dépend la manière dont ils sont perçus, compris et admis. Quelle meilleure vitrine alors que leurs différents sites pour ce faire, et encore mieux ceux de leurs représentants et associations. Nous avons recherché quelles définitions les associations socioprofessionnelles (ASP – associations et syndicats, représentatifs ou non) donnent de l'ostéopathie à la recherche d'un certain consensus, ou du moins dans l'espérance de trouver une définition la plus proche possible de ce que nous pensons qu'est l'Ostéopathie, savoir une médecine complète, totale, comportant une philosophie, une science et sa conséquence, un art de soigner. - L'Ostéopathie est une philosophie par ce qu'elle s'appuie sur des concepts philosophiques, épistémologiques et éthiques qui font d'elle une véritable discipline universitaire comme nous l'avons déjà montré (3). L'Ostéopathie est une science car elle s'appuie sur la science de l'anatomie et de la physiologie, en ce sens elle est représentative de la méthode anatomo-physiologique clinique, méthode scientifique s'il en est ! L'Ostéopathie est un art parce qu'elle n'utilise comme seul moyen thérapeutique que la palpation. Still, le fondateur de l'Ostéopathie, n'a jamais donné de définition claire et précise de l'Ostéopathie, pas plus qu'il n'a donné de précision ni de description de ses techniques. Ses concepts restent souvent imprécis et Still ne donne jamais de références ni ses sources, ce que certains lui reprochent. La seule vraie définition qu'il propose est celle-ci : « L'ostéopathie est la loi de l'esprit, de la matière et du mouvement » (4) Faute d'une définition officielle et première, définir l'Ostéopathie devient un exercice de style difficile et comporte ou devrait comporter au moins les trois points fondamentaux qui découlent de sa philosophie : - unité de l'être humain comprenant le corps, l'âme, l'esprit, ce qui se traduit par le concept de globalité : « Le corps est une machine parfaite, créée par un Dieu de vérité qui a placé en l'homme toutes les substances nécessaires à la guérison » (5) ; interrelation et interdépendance des structures et des fonctions comme des fonctions face aux structures ; autoguérison et autorégulation dans un équilibre complexe, que d'aucuns préfèrent appeler homéostasie. Le concept le plus difficile à faire admettre de nos contemporains est que Still s'est appuyé sur sa foi en un Dieu pour penser l'Ostéopathie. Cette spiritualité, non définie d'ailleurs et à mille lieux de toute religion, est ce sur quoi beaucoup d'ostéopathes ont souvent buté au point de ne jamais en parler et de l'ignorer quand elle n'est pas niée, refusée et considérée comme inutile, voire empêchant toute reconnaissance possible. Un autre phénomène historique, particulièrement visible en France ces dernières années, a été de proposer de définir l'Ostéopathie comme une simple technique de soin. Phénomène particulièrement réducteur, qui ne correspond en rien à son essence et à sa spécificité propre et qui réduit l'Ostéopathie à une simple pratique de manipulation des troubles fonctionnels du corps humain, comme le précise le décret d'actes autorisés. « Il est douteux que les principes ostéopathiques reçoivent l'attention qu'ils méritent, et de nombreux praticiens se contentent d'employer les techniques sans beaucoup se reporter aux activités fonctionnelles du corps : il en résulte un lent déclin de notre profession et les ressources potentielles de la médecine physique, telle qu'elle fut enseignée par Littlejohn, sont rarement explorées ». (6) Définition consensuelle La définition qui reflète le mieux ce qu'est l'Ostéopathie a été élaborée en 1987 lors de la « Convention Européenne d'Ostéopathie » qui se tenait à Bruxelles grâce au concours du Professeur Pierre Cornillot, Président de l'Université de Paris-Nord Bobigny : « La médecine ostéopathique est une science, un art et une philosophie des soins de santé, étayée par des connaissances scientifiques en évolution. Sa philosophie englobe le concept de l'unité de la structure de l'organisme vivant et de ses fonctions. Sa spécificité consiste à utiliser un mode thérapeutique qui vise à réharmoniser les rapports de mobilité et de fluctuation des structures anatomiques. Son art consiste en l'application de ses concepts à la pratique médicale dans toutes ses branches et spécialités. Sa science comprend notamment les connaissances comportementales, chimiques, physiques et biologiques relatives au rétablissement et à la préservation de la santé, ainsi qu'à la prévention de la maladie et au soulagement du malade. Les concepts ostéopathiques mettent en évidence les principes suivants : - le corps, par un système d'équilibre complexe, tend à l'auto-régulation et à l'auto-guérison face aux processus de la maladie. - le corps humain est une entité dans laquelle la structure et la fonction sont mutuellement et réciproquement interdépendantes. Un traitement rationnel est fondé sur cette philosophie et ses principes. Il favorise le concept Structure/Fonction dans son approche diagnostique et thérapeutique par des moyens manuels. » Cette définition très complète ne se retrouve dans aucun des sites que nous avons visités, chacun ayant de l'ostéopathie, en fonction de ses origines, de ses implications politiques et des ses propres orientations, une définition qui lui est propre. Avant et après l'art. 75 Avant et après l'article 75 de la loi de 2002. Pour comprendre l'évolution de cette notion, rien de tel qu'un petit retour historique. Avant la reconnaissance de l'Ostéopathie, c'est-à-dire avant la publication de la loi de mars 2002, - Quelle définition proposaient les ASP ? Quelle définition a été reconnue par les États généraux et par la Coordination Nationale des Ostéopathes (CNO) qui a suivi ? Quelle définition a proposé ce qu'on a appelé la Commission Nicolas ? A. Le Livre blanc de l'Ostéopathie Lors de la publication du Livre blanc de l'Ostéopathie publié conjointement par les 5 associations existantes à l'époque – avant 2002 : Académie d'Ostéopathie (AO), Association Française des Ostéopathes (AFDO), devenu depuis Syndicat Français des Ostéopathes (SFDO), Collégiale Académique de France (CAdF), Registre des Ostéopathes de France (ROF) et Union Fédérale des Ostéopathes de France (UFOF). La définition de l'Ostéopathie fait partie de la 1ère partie de cette plaquette et est la suivante (7) : « L'ostéopathie est une science thérapeutique naturelle, fondée sur une connaissance précise de l'anatomie et de la physiologie du corps humain. Elle utilise tout moyen de diagnostic dans le but de mettre en évidence les dysfonctionnements, l'absence de mobilité des tissus entraînant une altération de l'équilibre de la santé. Le concept ostéopathique, dans sa pratique uniquement manuelle, sollicite au mieux les ressources inhérentes de l'individu, considéré dans sa globalité et reconsidéré dans son environnement ». Cette définition est intéressante car elle fait bien ressortir la spécificité de l'Ostéopathie tout en donnant une libellé plus moderne et, en quelque sorte, plus acceptable par les autorités et la médecine, puisque ce document avait pour but d'ouvrir la porte à la légalisation de notre discipline. Notons que toute notion de philosophie a disparu pour faire la place à un « concept ostéopathique » dont il existe une pratique uniquement manuelle, ce qui laisse supposer que d'autres pratiques existeraient. Mais alors lesquelles ? B. Les États généraux de l'Ostéopathie Les États généraux de l'Ostéopathie se proposaient lors de la 1ère séance comme but de (8) « - définir l'ostéopathie car la profession est parcourue par divers courants ; définir la profession c'est-à-dire de donner un bon cursus de formation et un référentiel et envisager la formation des collègues européens et américains ; se mettre d'accord sur la définition de l'ostéopathie et une dénomination commune ; avoir un discours clair et lisible pour les services administratifs ». On ne peut pas être plus clair sur les chantiers à ouvrir et les problèmes à résoudre. Diverses propositions ont été proposées. Celle du SNOF est particulièrement intéressante : Proposition du SNOF « Article 1 - L`ostéopathie consiste en une méthode de soins, qui, par des actions manuelles sur le tissu ligamentaire, musculaire et nerveux ainsi que sur les structures osseuses et viscérales, a pour but de susciter, équilibrer ou faciliter une réaction naturelle susceptible de faire cesser les troubles ostéo-articulaires, organiques ou fonctionnels constatés. Article 2 - L'ostéopathe est habilité à réaliser une mobilisation manuelle de toutes articulations à l'exclusion des manœuvres de force qui sont définies comme des manipulations qui consistent à imprimer à l'articulation intéressée un mouvement allant au-delà de l'amplitude normale de l'articulation. Article 3 - Dans l'exercice de son activité, l'ostéopathe établit un état clinique du patient et choisit les actes et les techniques qui lui paraissent les plus appropriés. Article 4 - L'ostéopathe a la faculté d'ordonner tous examens, investigations ou analyses susceptibles, si nécessaire, de fournir des indications utiles pour orienter ou compléter l'état clinique d'un patient. Article 5 - L'ostéopathe n'est pas habilité â prescrire des produits médicamenteux ». La définition proposée par J. Lapouméroulie sous l'égide de l'ONREK « Définition de l'ostéopathie : méthode de soins qui, par des actions manuelles sur le tissu ligamentaire, musculaire et nerveux ainsi que sur les structures osseuses et viscérales, a pour but de susciter ou de faciliter une réaction naturelle susceptible de faire cesser ces dysfonctionnements ostéo-articulaires, membraneux, viscéraux et psychiques ». Au nom du RORI, Raymond Richard propose cette définition « L'ostéopathie est un art, manuel, une médecine fonctionnelle préventive, prophylactique et complémentaire, s'adressant, en priorité, aux troubles fonctionnels, très souvent non objectivables par les examens complémentaires habituels, ne permettant pas de poser un diagnostic médical, d'envisager un pronostic et un traitement médical étiologique ». Mais les états généraux ont eu le succès éphémère que l'on sait et aucune de ces propositions n'a vu le jour... La 1ère Commission Nicolas La première Commission Nicolas (avant la loi 2002) a travaillé pendant plus d'une année sur le contenu d'éventuels décrets. Le Professeur Nicolas dans la séance du 15 décembre 1999 a proposé 3 thèmes de travail : « Définir l'ostéopathie dans un cadre légal Pour les médecins présents, celle-ci se limite plus particulièrement à l'appareil locomoteur et ostéo-articulaire. Les "écoles" d'ostéopathie, dont celle de l'ONREK, y ajoutent le viscéral et le crânien. Les médecins ostéopathes récusent l'aspect scientifique de ces deux derniers volets. Cependant pour l'ensemble des participants, A.T. STILL est le dénominateur commun d'une définition de l'ostéopathie. Le Pr GLORION, Président du Conseil National de l'Ordre des Médecins, soulève de nouveau la responsabilité du thérapeute non médecin en cas de problème viscéral, par exemple. Le Pr VAUTRAVERS souligne également l'importance du diagnostic en expliquant que, même avec huit ans d'études médicales, le risque est grand. Alors, il s'inquiète de la formation proposée par les écoles réservées aux non médecins... Jacques LAPOUMEROULIE intervient pour modérer les propos concernant les techniques viscérales. La plupart sont déjà dans le domaine de la kinésithérapie. Il souligne que des travaux expérimentaux ont déjà été effectués pour l'évaluation de celles-ci. Il serait, souhaitable que nos amis médecins ne les ignorent pas et, au contraire, en discutent dans l'intérêt des pratiques ». La 2e Commission Nicolas Chargée d'établir un consensus en vue de la préparation des décrets, elle s'est réunie plusieurs fois pendant l'année 2003/2004 et lors de sa séance du 30 septembre 2003, elle a élaborée une définition. Voici les extraits du compte-rendu concernant ce sujet : « M. NICOLAS propose ensuite d'élaborer une définition qui fait la synthèse des définitions présentées par chaque organisation. Après présentation par chacun des membres du groupe de travail de sa définition, plusieurs mots clefs sont retenus : Diagnostic / Identification Thérapeutique / Méthode manuelle Troubles de la mobilité Traitement À partir de ces mots clefs, la définition est élaborée : L'ostéopathie et la chiropraxie constituent un ensemble de pratiques manuelles ayant pour but d'identifier les dysfonctionnements de mobilité du corps humain et d'y remédier par des thérapeutiques appropriées. La définition élaborée pendant la séance est provisoire. Elle doit permettre au groupe de continuer à travailler. Elle pourra être complétée à la fin des réunions du groupe de travail, lorsque la réflexion sur l'ostéopathie et la chiropraxie aura été approfondie. Cette définition doit être commune aux deux professions, car deux définitions séparées ne seraient pas recevables par le Conseil d'État. Elle doit être suffisamment claire sans apporter de précisions sur les actes. Plusieurs membres du groupe demandent que soient mises en réserve les notions qui n'ont pu être intégrées dans cette définition : 1. Unité du corps humain, 2. Interdépendance de la structure et de la fonction, 3. Autorégulation du corps humain. » Notons les deux éléments importants qui sont rattachés à cette définition : 1. l'assimilation de l'ostéopathie et de la chiropratique comme pratiques manuelles 2. le but commun qui ne s'adresse qu'aux dysfonctionnements de mobilité du corps. L'ensemble de ces éléments vont amener les différentes ASP à donner de l'Ostéopathie une définition différente de ce qu'elle était durant toute la période où l'Ostéopathie était considérée comme illégale. Les décrets de 2007 Les décrets de 2007 L'article 1er du décret 2007-435 du 25 mars 2007 ne donne aucune définition de l'ostéopathie mais définit l'ensemble des actes autorisés que les ostéopathes auront le droit de pratiquer ainsi que les moyens employés : « Les praticiens justifiant d'un titre d'ostéopathe sont autorisés à pratiquer des manipulations ayant pour seul but de prévenir ou de remédier à des troubles fonctionnels du corps humain, à l'exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agents physiques. Ces manipulations sont musculo-squelettiques et myo-fasciales, exclusivement manuelles et externes. Ils ne peuvent agir lorsqu'il existe des symptômes justifiant des examens paracliniques. Pour la prise en charge de ces troubles fonctionnels, l'ostéopathe effectue des actes de manipulations et mobilisations non instrumentales, directes et indirectes, non forcées, dans le respect des recommandations de bonnes pratiques établies par la Haute Autorité de santé ». C'est cet ensemble-là, comprenant actes autorisés et moyens employés qui va progressivement devenir la définition que les ASP proposeront sur leurs différents sites, à l'exception du ROF et de la Chambre qui restent dans une logique plus traditionnelle, si l'on peut employer ici ce mot. Les ASP représentatives 1. La Chambre Nationale des Ostéopathes http://chambre-osteo.com La Chambre Nationale des Ostéopathes (CNOSTEO) (chambre-osteo.com/CNO/PAGE_Accueil/2A8AAHY0_whlV0d0WVF1TU9uAQA.'>10) donne sur son site les « principes » de l'Ostéopathie basés sur son originalité et sur ses lois fondamentales : « L'originalité de l'ostéopathie repose en particulier sur trois points : La main, outil d'analyse et de soin, La prise en compte de l'individu dans sa globalité, Le principe de l'autorégulation (Homéostasie) c'est à dire la capacité propre à l'organisme de se régénérer. L'ostéopathie s'appuie sur trois lois fondamentales de la nature humaine : Équilibre : pour fonctionner, le corps est en perpétuelle recherche d'équilibre ; loi d'homéostasie générale. Économie : loi d'économie d'énergie. Non Douleur : première phase de la compensation. Tout à la fois art, science et technique, l'ostéopathie s'appuie sur un concept philosophique associé à une éducation palpatoire de ceux qui perçoivent tensions et déséquilibres grâce à l'intelligence d'un toucher spécifique : la main analyse et soigne ». Dans cette page, la Chambre offre l'avantage de parler de l'originalité de l'ostéopathie qui est véritablement le travail de la main en tant qu'outil d'analyse et de traitement de la totalité de l'individu dans ses composantes corporelle, émotionnelle et spirituelle, cette main, une fois éduquée, est la véritable spécificité de l'ostéopathie que l'on ne retrouve nulle part ailleurs. 2. Le SFDO Syndicat Français Des Ostéopathes https://www.osteopathe-syndicat.fr/ Le SFDO donne une explication de ce qu'est l'ostéopathie et des gestes ostéopathiques appropriés : « Qu'est-ce que l'ostéopathie ? L'ostéopathie est définie par le Référentiel Métier Ostéopathe® : « L'ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d'en altérer l'état de santé ». L'ostéopathie connaît une démarche dite « systémique », elle prend en compte les interdépendances des différents éléments et systèmes constitutifs du corps humain (anatomiques, physiologiques), mais aussi des facteurs environnementaux. Gestes ostéopathiques appropriées… Il existe une grande diversité de techniques manuelles toujours adaptées et non traumatisantes. Les mains, expression et prolongement des connaissances médicales de l'ostéopathe, rétablissent un équilibre corporel par des gestes appropriés. Cette restauration de la mobilité stimule vos mécanismes d'autorégulation afin de vous permettre de retrouver votre équilibre, de favoriser son pouvoir d'auto guérison et de retrouver sa santé ». Depuis la rédaction de cet article, des modifications ont été apportées à cette définition du SFDO. Sur son site (consulté le 24 février 2019) nous trouvons cette définition : « Médecine manuelle, l'ostéopathie vise à comprendre les causes des symptômes du patient à partir d'une analyse des différents systèmes du corps humain dans leur ensemble. Il s'agit d'une approche dite « systémique » qui permet d'agir sur les troubles fonctionnels et sur les symptômes. » Et à la suite, se trouvent des informations et liens concernant les définitions de l'OMS, de l'OIA (Osteopathic International Alliance), selon la norme européenne. Pour consulter cette page : https://www.osteopathe-syndicat.fr/osteopathie-definition. 3. Osteopathes de France https://osteofrance.com/ L'Ostéopathes de France (ex Union Fédérale des Ostéopathes de France) propose cette définition de l'Ostéopathie : « L'ostéopathie est une méthode de soins qui s'emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l'ensemble des structures composant le corps humain ». Et l'article ajoute les trois concepts originaux qui sont « la main, outil d'analyse et de soin, la prise en compte de la globalité de l'individu et le principe d'équilibre tissulaire ». L'ostéopathie est également « fondée sur la capacité du corps à s'autoéquilibrer et sur une connaissance approfondie de l'anatomie ». UFOF, Définition de l'ostéopathie : Une thérapie originale et naturelle, www.osteofrance.com/osteopathie (consulté le 4 juin 2013, vérifié le 24 février 2019). 4. L'Association Française d'Ostéopathie. (AFO), https://www.afosteo.org//osteopathie.html (consulté le 4 juin 2013) Sur le site de l'AFO (en 2013), nous trouvons en premier une définition du métier d'ostéopathe, qui « met en place un traitement approprié à l'aide de techniques manuelles ». L'ostéopathe ne soigne que les troubles fonctionnels, en recherchant l'étiologie de ces derniers et en soignant la lésion tissulaire appelée « lésion ostéopathique ». Vient ensuite la définition de l'ostéopathie qui « englobe toutes les techniques de diagnostic et de thérapeutique visant à la découverte, à la correction et à la prévention des lésions ostéopathiques » pour se terminer par la définition de l'ostéopathe « ingénieur du corps humain ». Cette page se termine par l'article 1er du décret n° 2007-435 du 27 mars 2007 définissant les actes autorisés ainsi que l'extrait de l'article 62, chapitre XI Ostéopathes de la réglementation suisse. Notons que la définition de l'ostéopathie proposée par l'AFO est celle donnée par la Commission Intercantonale pour la Reconnaissance de l'Exercice de l'Ostéopathie (2001/CIREO-Suisse) (osteopathes-suisses.ch.'>9). Définition de l'ostéopathie sur le site de l'AFO « L'ostéopathie englobe toutes les techniques de diagnostic et de thérapeutique visant à la découverte, à la correction et à la prévention des lésions ostéopathiques. La lésion ostéopathique est une modification de structure qui assure sa propre continuité dans le temps et qui est réversible en cas de traitement approprié. Commission Intercantonale pour la Reconnaissance de l'Exercice de l'Ostéopathie (2001/CIREO-Suisse) ». Cette définition qui envisage l'ostéopathie comme un « ensemble de techniques de diagnostic et de thérapeutique » ne peut être considérée comme explication de ce qu'est l'Ostéopathie car elle n'aborde ni sa philosophie, ni ses concepts, ni sa science, ni son art, et la réduit à une simple méthode technique. Depuis la rédaction de cet article, l'AFO a modifié ces éléments et nous trouvons sur le site de l'AFO (consulté le 24/02/2019) : Définition de l'ostéopathie L'ostéopathie est une médecine de première intention. Son champ de compétence défini par décret se limite aux troubles fonctionnels, notamment musculo-squelettiques. L'ostéopathie englobe tous les moyens diagnostiques et utilise des moyens thérapeutiques exclusivement manuels. Elle s'appuie sur des recommandations scientifiques et professionnelles pour assurer le respect des droits et de la sécurité des personnes. Définition de l'ostéopathe L'ostéopathe est un professionnel de la santé titulaire du titre d'ostéopathe obtenu après 5 années d'études dans un organisme de formation agréé par le ministère de la santé et celui de l'enseignement supérieur et de la recherche. L'ostéopathe est un expert des troubles fonctionnels qui en propose une approche diagnostique, thérapeutique manuelle et préventive basée sur une rationalité scientifique. Notons que l'AFO soutient que l'ostéopathe est un professionnel de santé. Or, à cette date (24 février 2019) les ostéopathes ne sont pas reconnus comme des professionnels de santé inscrits à ce titre au livre 4 du code de la santé, mais des professionnels DE LA santé ! Autres ASP 1. Unité Pour l'Ostéopathie Dans le Référentiel Métier Ostéopathe® nous trouvons une « adaptation pédagogique » des principes de l'Ostéopathie qui sont : « Quatre principes peuvent être énoncés afin de faciliter l'apprentissage des techniques manuelles et leur application en pratique clinique : Le corps est une unité physiologique ; Le corps possède des mécanismes d'autorégulation ; Structure et fonction sont en relation réciproque ; Un traitement rationnel repose sur les principes précédents. » Note - UPO, Unité Pour l'Ostéopathie, est constituée de syndicats et associations socioprofessionnelles représentant des organisations socio-professionnelles - Chambre Nationale des Ostéopathes (CNO), Registre des Ostéopathes de France (ROF), Syndicat Français des Ostéopathes (SFDO), Syndicat National des Ostéopathes du Sport (SNOS) -, des syndicats d'établissements d'enseignement supérieur en ostéopathie - Institut National de Formation en Ostéopathie (INFO), Syndicat National d'Enseignement Supérieur en Ostéopathie (SNESO) représentant 14 centres de formation -, une association d'étudiants en ostéopathie - Union Nationale des Etudiants en Ostéopathie (UNEO) - et une fédération d'étudiants, de professionnels et de patients : Fédération Française de l'Ostéopathie (FFO). Une approche participative a été entreprise au sein de l'UPO. Le Référentiel est accessible en téléchargement (format pdf) sur la page www.osteopathe-syndicat.fr/presse-et-osteopathie/doc_download/339-referentiel-upo.html (consulté le 4 juin 2013 - cette page n'existe plus. Consulter la page Facebook de l'UPO : https://www.facebook.com/unitepourlosteopathie/ - vérifier le 24/02/2019). 2. Registre des Ostéopathes de France https://www.osteopathie.org/ Le ROF définit l'ostéopathie comme suit : « L'ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d'en altérer l'état de santé ». L'article se poursuit par une explication sur le « concept ostéopathique » dont voici les grands titres : unité du corps, la structure gouverne la fonction, le corps possède ses propres mécanismes de régulation, la dysfonction ostéopathique, le phénomène d'adaptation/compensation et le trouble fonctionnel. Sont abordés à la suite, le diagnostic ostéopathique, le traitement ostéopathique ou ajustement spécifique (structurel, nutritif et environnemental), le vitalisme et la vitalité qui, selon le ROF, « sous-tend l'évolution du concept ostéopathique ». Note - Registre des Ostéopathes de France, Définition et concept, www.osteopathie.org/58-grand-public.html (consulté le 4 juin 2013, vérifié le 24/12/2019). 3. Médecine Ostéopathique http://profession-osteopathe.com M.O. Syndicat des Ostéopathes exclusifs (ex Syndicat National des Ostéopathes de France, SNOF) explique que « l'ostéopathie est une méthode de soins exclusivement manuels dont le but est de redonner la mobilité aux différentes structures composant un organisme vivant, pour lui permettre de rétablir l'équilibre de ses fonctions ». Rappelant la définition qu'en donne A. T. Still « C'est la loi de l'Esprit, de la Matière et du Mouvement », l'article cite les définitions de Littlejohn (définition mécaniste), de G. Dummer qui fait référence à l'interdépendance du couple structure/fonction comme à la capacité du corps à s'autoréguler et à s'autodéfendre. Vient ensuite la « règle de l'artère » dont Still aurait affirmé que « l'artère est primordiale », la globalité du traitement ostéopathique et dont le « but ultime de l'ostéopathie est donc de permettre au consultant de se trouver libre sur ses appuis, quels qu'ils soient, et de commencer non plus à exister, mais à être ». Suit la définition que propose l'article : Définition « L'ostéopathie est une méthode de soins qui, par des actions manuelles douces sur le tissu ligamentaire, musculaire et nerveux ainsi que sur les structures osseuses et viscérales, a pour but de susciter, équilibrer ou faciliter une réaction naturelle susceptible de faire cesser les troubles ostéo-articulaires, organiques ou fonctionnels constatés ». Malgré les diverses explications données, la définition que donne le SNOF est de considérer l'ostéopathie comme une simple méthode de soins. Note - Médecine Ostéopathie (MO, ex Syndicat National des Ostéopathes de France), C'est quoi l'ostéopathie ? (article non signé) www.profession-osteopathe.com/snof/CEST_QUOI_LOSTEOPATHIE.html (consulté le 4 juin 2013 - cette page n'existe plus mais erlle se retrouve à : http://profession-osteopathe.com/cest-quoi-losteopathie/ consulté le 24/12/2019). 4. Académie d'Ostéopathie de France https://www.academie-osteopathie.fr Sur le site de l'AO, une première définition de l'Ostéopathie a été publiée en 2003 : « Définition de l'Ostéopathie L'ostéopathie est une approche diagnostique et thérapeutique manuelle des dysfonctions de mobilité articulaire et tissulaire en général, dans le cadre de leur participation aux altérations de l'état de santé. Cette définition de l'ostéopathie a été élaborée en 2003 par les Directeurs de Département de l'Académie d'Ostéopathie de France. Elle modifie une définition précédente revendiquée conjointement par l'Académie Belge d'Ostéopathie et le CEESO ». Dans un communiqué publié le 3 février 2006, l'AO propose d'élaborer une réflexion commune sur ce qu'est l'ostéopathie : « Définir l'ostéopathie, son concept et son champ d'application, déterminer des règles de bonne pratique des professionnels nécessitent une réflexion approfondie. Celle-ci requiert des compétences, non seulement en ostéopathie, mais également en histoire, en philosophie, en épistémologie, en sémantique, en sciences et en médecine. « Ces définitions doivent découler d'une réflexion consensuelle entre les différentes instances du monde ostéopathique, médical et scientifique et ne doivent pas être le résultat d'une réflexion isolée. « L'Académie d'Ostéopathie de France propose d'élaborer une réflexion commune sur les différents points évoqués ci-dessus. « Ces travaux auront lieu au siège de l'Académie d'Ostéopathie de France, 174 rue du Temple 75003 Paris. Ils débuteront courant février 2006. L'Académie, saisie lors de la session du 3 février 2006, a adopté le texte de ce communiqué (approuvé à l'unanimité). Pour copie certifiée conforme, Le Président, Laurent Stubbe ». Note - Voir la définition de l'Ostéopathie de 2003 : (format pdf). Définition de l'AOA Définition officielle de la médecine ostéopathique selon l'Association Ostéopathique Américaine (AOA). http://www.osteopathic.org/ Un système de soins médical avec une philosophie qui combine les besoins du patient avec la science médicale courante, une mise en valeur de l'interrelation entre la structure et la fonction et une reconnaissance de la capacité du corps à s'autoguérir. L'Ostéopathie ou Médecine ostéopathique est une philosophie, une science et un art. Sa philosophie comprend le concept de l'unité de la structure et de la fonction du corps tant dans la santé que dans la maladie. Sa science inclue l'ensemble des connaissances physiques, chimiques, biologiques, embryologiques, anatomiques, physiologiques, etc. en rapport avec le maintien de la santé, la prévention, le soulagement de la maladie et l'approche thérapeutique manuelle. Son art est l'application de la philosophie et de la science dans la pratique de la Médecine ostéopathique selon ses différentes méthodologies diagnostiques et thérapeutiques. La Médecine ostéopathique reconnaît que de nombreux facteurs compromettent la capacité naturelle de l'organisme humain à résister et à combattre les influences nocives de l'environnement et à compenser leurs effets, affectant ainsi sa tendance naturelle vers le rétablissement de la santé. Parmi ces facteurs de risques, les plus importants, nous pouvons citer les perturbations locales fonctionnelles ou dysfonctions affectant les systèmes myo-fascio-squelettique organo-viscéral et crânio-sacré. La Médecine ostéopathique s'occupe donc de restaurer et de développer toutes les ressources qui constituent la capacité de résistance et de rétablissement ainsi que la reconnaissance de la validité de la très vieille observation que tout praticien traite non seulement une maladie, mais aussi un patient dans son entièreté. La Médecine ostéopathique est un système médical complet de soin, basé sur une philosophie qui combine les besoins du patient avec une pratique manipulative manuelle de diagnostic et de traitement des perturbations fonctionnelles locales ou dysfonctions affectant les systèmes myo-fascio-squelettique organo-viscéral et crânio-sacré. Elle met l'accent sur l'unité du corps et l'interrelation réciproque entre la structure et la fonction, tant dans la santé (1) que dans la maladie (2), conjointement à la tendance naturelle de l'organisme à maintenir et à retrouver la santé, à travers ses mécanismes intrinsèques d'autorégulation et d'autoguérison. 1. La santé est basée sur la capacité naturelle de l'organisme humain à résister et combattre les influences nocives de l'environnement et à compenser leurs effets afin de répondre de façon appropriée aux stress habituels de la vie quotidienne et aux stress occasionnels plus graves imposés par des conditions environnementales et des activités extrêmes. 2. La maladie commence lorsque cette capacité naturelle est diminuée, ou quand elle est dépassée ou terrassée par des influences nocives. La Médecine ostéopathique est une méthode de médecine manuelle globale, indépendante et complète, fondée sur la corrélation effective de l'unité du couple structure-fonction dans la totalité de l'être vivant, et dans laquelle le comportement de ce couple est considéré comme le facteur primaire de l'état de santé et/ou de maladie. Définition de la dysfonction somatique. C'est une fonction perturbée ou altérée des composants anatomiques associés au système somatique (charpente corporelle) : structures squelettiques, arthrodiales et myo-fasciales ainsi que les éléments vasculaires, lymphatiques et nerveux qui s'y rapportent. La dysfonction somatique se définit par l'acronyme START : S : Strain (contrainte, tension, subluxation). T : Tissue texture changes (changement de texture des tissus). A : Asymetry of positoin and motion (asymétrie de position et de mouvement). R : Restricted range of motion (restriction de l'amplitude du mouvement). T : Tenderness (sensibilité). « La somme des dysfonctions somatiques ostéopathiques est toujours inférieure à la lésion ostéopathique elle-même. » (R. Briend D.O.) La lésion ostéopathique est une adaptation du « tout » du patient (corps physique, corps hydro-fluidique et corps énergétique) à une contrainte donnée, à la différence de la dysfonction somatique ostéopathique qui est une adaptation locale à cette même contrainte. Aussi, au-delà du traitement des différentes dysfonctions somatiques ostéopathiques présentes, la lésion ostéopathique peut continuer d'être pérenne dans l'organisme du patient. Il importe donc, non seulement de traiter les dysfonctions somatiques ostéopathiques locales, mais aussi d'intégrer leur traitement dans le « tout » du patient, considéré comme une unité fonctionnelle dynamique de corps, de mental et d'esprit. Nous remercions René Briend, Ostéopathe, de nous avoir autorisé à publier cet article. Conclusion « Si l'ostéopathie est la loi de l'esprit, du mouvement et de la matière et si le mouvement permet la vie, l'ostéopathie accompagne la vie, la perception de l'ostéopathe est une conception qui donne la vie en modelant l'anatomie et permettant la santé ». Bruno Ducoux, « Éditorial », ApoStill, Journal de l'AO 1999, n°3, p.2-3. Cette étude sur l'évolution des termes employés par les différentes associations socio-professionnelles ostéopathiques dans la définition de l'Ostéopathie montre une évolution profonde des éléments abordés et publiés par celles-ci. Ainsi, pour des raisons de politique et de volonté de reconnaissance, certaines associations ont délibérément supprimé dans leur définition tout ce qui a trait à la philosophie et à la spiritualité - ce qui dans le contexte actuel leur semble gênant, la peur manifestée à une époque de confondre l'Ostéopathie à une secte est évidente - pour ne garder que ce qui finalement dérange le moins et est plus conforme à ce que montre et propose le décret de mars 2007, réduisant l'ostéopathie à une simple technique de manipulations dont le seul but est de « prévenir ou de remédier à des troubles fonctionnels du corps humain ». Cette disparition dans la plupart des sites des ASP de ce qui fait le fondement même de l'Ostéopathie et son originalité - comme l'explique la Chambre sur son site - pour vouloir aborder l'Ostéopathie à travers l'Evidence Based Medicine (EBM) et la reconnaissance officielle lui a fait perdre un peu de son âme et de son essence. La reconnaissance à tout prix a entraîné - du moins à nos yeux et nous ne sommes sûrement pas le seul à le penser - une perte des valeurs, réduisant l'ostéopathie à une technique - même pas à un savoir-faire qui nécessite un savoir-être - de soins et de bien être - le comble ! Jean-Louis Boutin, Ostéopathe Notes et références 1. Marie Eckert, Le concept de globalité en ostéopathie. Bruxelles, De Boeck, 2013, p.XI. 2. Jane Eliza Stark - Perspective historique sur les principes de l'ostéopathie, IJOM, Volume 16, Issue 1, pages 3-10, Mars 2013 http://dx.doi.org/10.1016/j.ijosm.2012.10.001 sous le titre An historical perspective on principles of osteopathy 3. Voir : Jean-Louis Boutin, Une nouvelle discipline : l'Ostéopathie ? Construire une identité ostéopathique professionnelle 4. Andrew Taylor Still, Autobiographie, Vannes, Sully, 1998, p.208. 5. Marie Eckert, op.cit., p.16. 6. J. M. Littlejohn, Notes sur les principes de l'ostéopathie, introduction de John Wernham, Clinique ostéopathique de Maidstone, édition du centenaire, p.2. Cité par Marie Eckart, Le concept de globalité en ostéopathie, Bruxelles, De Boeck, 2013, p.48. 7. Ce Livre blanc intitulé Profession Ostéopathe DO. Notons dans ce consensus de l'ensemble des ASP de l'époque, l'absence de l'AFO, qui n'était alors que l'AFE (association française des étiopathes) comme du SNKO (syndicat national des kinésithérapeute-ostéopathes) qui deviendra le SNOF, puis plus récemment, Médecine Ostéopathique (MO). 8. Les États généraux de l'Ostéopathie se sont tenus à Paris le 19 septembre 2002 et ont réuni l'ensemble des acteurs concernés, médecins, kinésithérapeutes et ostéopathes exclusifs et leurs diverses associations. Une deuxième réunion a eu lieu à Paris le 6 novembre 2002 avec les mêmes acteurs. Il a été décidé ce jour-là de transformer les états généraux en une Coordination nationale des ostéopathes (CNO) à laquelle ni les médecins (Ostéo de France) ni le ROF ne participeront, le ROF assistant aux réunions de la CNO en tant qu'observateur. 9. Voici la définition de la Fédération Suisse des Ostéopathes (FSO-SVO) : « L'ostéopathie est une médecine, à la fois préventive et curative, basée sur des techniques manuelles. Elle s'appuie sur le concept que l'organisme est un tout et que la santé passe par l'équilibre fonctionnel de l'ensemble des structures qui composent le corps humain. Médecine complémentaire, elle s'intéresse non seulement aux symptômes physiques, mais aussi aux habitudes de vie et à l'état global du patient ». http://osteopathes-suisses.ch. [consulté le 4 juin 2013). 10. Principes de l'ostéopathie par Pierre Girard, http://chambre-osteo.com/CNO/PAGE_Accueil/2A8AAHY0_whlV0d0WVF1TU9uAQA, consulté le 4 juin 2013. PS : Nous avons volontairement écrit - hors des citations où nous avons respecté le style de l'auteur - « Ostéopathie » avec un « O » majuscule chaque fois qu'il s'agissait de parler de sa philosophie, de sa science et de son art - un tout indissociable - et écrit « ostéopathie » avec un « o » minuscule quand il s'agissait d'édulcorer et de réduire l'ostéopathie à une simple technique de manipulation. Cet article a été publié pour le première fois sur le "Site de l'Ostéopathie" le 30 juin 2013. Les différents liens ont été vérifiés et si nécessaire mis à jour au 24 février 2019.
  • Donner ...

    20 février, par Ostéo4pattes-Vetosteo — Abonnements
    Un petit échange récent que je voudrais partager pour essayer de faire comprendre mon point de vue sur l'aide engagée que je demande pour ce projet collectif .... J'ai peut être tort, mais j'ai une haute idée du don et de l'engagement et la première étape qui consiste à payer son écot me semble très importante mentalement pour se fixer dans l'engagement ... Et encore une fois sans subventions, le projet se trouve en permanence limite financièrement ... Alors désolé L. que nous ne nous soyons pas compris sur ce que veux dire Don et échange .... Bonjour, Je suis étudiante en ostéopathie animale et au détour d'une conversation avec M., j'ai appris que l'ostéo4pattes n'a plus de designer graphique chargé de la mise en page de la revue. Je me permets de proposer mes services, car en plus d'être passionnée par l'ostéopathie animale, j'aime le design graphique et éditorial, que j'ai étudié aux Beaux Arts. Ce serait pour moi un plaisir (même un honneur !) de mettre mon humble connaissance d'Indesign au service d'une cause qui me tient tant à cœur. Si cela vous intéresse, je reste à votre disposition pour de plus amples informations. Bien cordialement xxxxxxxxxxxxxxxx L., Je suis absolument ravi de ta proposition, je me mettais justement ce matin à la confection du numéro d'octobre avec un grand retard. Il y a une condition sine qua non, qui peut paraître bizarre mais à laquelle je tiens, tu dois rentrer dans le réseau des abonnés aux sites (170 € par an pour une étudiante), c'est pour moi une question d'équité. Et une fois dans le réseau tu recevras tout ce qui s'y échange et en retour tu peux nous aider ... Si tu as un problème avec cette condition, ouvres toi en que l'on voit ce que l'on peut faire. Ensuite le propos est de préparer la revue à l'avance en me donnant des mises en page d'articles prédéfinis à une date butoir, et in fine je finalise en bouchant les trous et en mettant en place la dernière mise en forme. Donc si tu t'engages (tous les mois cela revient vite et c'est vraiment un engagement.) on peut voir ensemble la façon d'opérer. Mais par mail et téléphone au moins dans un premier temps cela a ses limites et donc est ce que tu peux envisager une journée ou deux de présence ici pour que l'on se mette d'accord et au point techniquement. Si ton ordinateur te le permet emmène le, sinon, l'association peut te prêter un ordinateur pour le faire. xxxxxx Bonjour, Vous voudrez bien excuser ma réponse si tardive. J'ai dû mal à comprendre la notion d'équité lorsque dans mon cas, je me retrouve à consacrer du temps, de l'énergie, à endosser des responsabilités, et à payer en plus. Je suis prête à donner un coup de main, mettre à profit mes compétences, mais ne peux y céder avec comme seule contre partie le partage des données des sites. Dans ce cas, je m'abonne comme tout le monde et ne me fatigue en rien. Je me permets également d'ajouter que ces dites compétences ne sont pas innées pour qui que ce soit. Je n'attends aucune contre-partie mais je ne peux, ni matériellement, ni éthiquement me soustraire à un tel engagement. Je vous remercie de votre réponse. Désolée de ne pas pouvoir donner suite à cette collaboration. En souhaitant longue vie à l'ostéo4pattes et une très bonne continuation à vous, Cordialement, L. xxxxx L., ma réponse précédente était laconique ... Je reviens quand même dessus. Avec cette réponse vous écriviez à quelqu'un qui depuis 14 ans donne plus de trois cents euros par mois pour faire 80% du travail nécessaire, qui y passe des nuits, pour un projet qui intéresse toute une communauté d'ostéopathes et non personnel et qui in fine ne rapporte aucun argent à qui que ce soit puisque dans une communauté trop confidentielle pour faire de la vente de masse. Cette condition de soutien est la même depuis ce temps et chacun s'en est accommodé et l'a bien comprise : sans ces apports, le projet ne peut pas exister. Que le "partage" ne soit pas suffisant est une réaction qui montre que vous n'avez pas encore compris la nécessité et la grandeur du partage dans une société individualiste où chacun tire la couverture à soi. Cela viendra avec le temps je n'en doute pas. Alors vous pouvez devenir consommatrice en bout de chaîne de ce qui est écrit et donné par l'énergie fiduciaire, scripturale, organisationnelle d'autres personnes ... Ils sont contents de vous l'offrir. Il reste heureusement des gens qui offrent leur compétence pour un projet et n'en attendent rien d'autres que la joie du l'œuvre réalisée en commun. Et donc, moi , c'est votre réaction que je ne comprends pas, mais je ne ferai pas d'entorse à cette évidence d'engagement avant d'offrir son temps même si je dois en perdre quelques heures de sommeil. Sans amertume, ni rancune aucune, bon courage pour cette année et votre futur examen. Cordialement Patrick CHENE
  • Retraite des chiropracteurs

    19 février, par Jean Louis Boutin — La chiropratique
    Question n° 17153 de M. Jean-Pierre Door (LR - Loiret) publiée au JO le 19/02/2019, page 1536 Objet : Retraite des chiropracteurs M. Jean-Pierre Door appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la situation des chiropracteurs qui n'ont pu être affiliés à la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse (CIPAV). En effet, en l'absence de reconnaissance légale de la profession, la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) était opposée à cette affiliation. L'article 75 de la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé a reconnu le titre de chiropracteur. Toutefois, cette reconnaissance n'a été rendue effective que neuf ans plus tard par la publication du décret n° 2011-32 du 7 janvier 2011 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de la chiropraxie et de l'arrêté du 7 janvier 2011 relatif à la composition du dossier et aux modalités de l'organisation de l'épreuve d'aptitude et du stage d'adaptation prévues pour les chiropracteurs. En janvier 2012, les nouveaux chiropracteurs ont été autorisés à s'affilier à la CIPAV. Mais l'intégration de la profession à la caisse n'a été légalisée que par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018. En marge de la réforme de la sécurité sociale des indépendants a été introduite une refonte de la CIPAV qui inclut, en effet, dans son champ de compétences le métier de chiropracteur. En raison de la carence de l'État, certains chiropracteurs ne répondent pas aux conditions de rachat des trimestres de retraite ou de points. Il lui demande quelles dispositions elle entend prendre dans les meilleurs délais, pour permettre une régularisation du rachat des points et des trimestres de retraite et ne pas pénaliser davantage la profession dont la situation en matière de retraite est rendue inique du fait de cette carence de l'État. Il lui demande également si ces mesures seront applicables aux conjoints collaborateurs. Cette question doit être rapprochée de la question concernant le transfert de la CIPAV vers le SSI : Question de Mme Typhanie Degois Voir en ligne : Question n° 17153 de M. Jean-Pierre Door (LR - Loiret) publiée au JO le 19/02/2019, page 1536
  • Listes des experts en Ostéopathie des Cours d'Appel (2018)

    19 février, par Jean Louis Boutin — 8 - Législation / Justice
    Ostéopathes experts judiciaires inscrits sur les listes des Cours d'Appel (2018-2019) Résultats Médecins-ostéopathes : 5 (Aix) ; 1 (Amiens) ; 1 (Besançon) ; 2 (Caen) ; 1 (Lyon) ; 1 (Reims) ; 1 (Versailles) = 12 MK-ostéopathes : 4 (Aix les deux exclusifs) ; 1 (Bordeaux) ; 1 (Douai) ; 1 (Lyon) ; 3 (Montpellier) ; 3 (Nîmes) ; 2 (Paris) ; 1 (Riom) ; 1 (Rouen) ; 1 (Toulouse) ; 1 (Versailles) = 19 Vétérinaires-ostéopathes : 1 (Pau) ; 1 (Poitiers) = 2 Agen : Liste des experts de la CA d'Agen (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Aix-en-Provence : Liste des experts de la CA d'Aix en Provence (2018) (au format pdf) - Plusieurs médecins sont inscrits dans des rubriques différentes Rubrique F-01.14 Médecine générale 1 - DUMAY Olivier (Aix en Provence) Docteur en médecine Exercice ostéopathie, DU Réparation juridique du dommage corporel 2 - CATALIOTTI-VALDINA DEL GRANO Moriel (Nice) - CES Médecine Physique et Réadaptation, CES de Biologie et Medecine du Sport, DIU de Médecine Manuelle et Ostéopathie, DU de Sécurité Sociale, DU de Médecine Statutaire et agrée, DU de Traumatologie du Sport (également dans la rubrique F-01.16 Médecine physique et de réadaptation) 3 - RENZULLI Jean, en période probatoire (Toulon) - Docteur en médecine , DESU Procédure et expertise en assurance de personnes, DIU Médecine manuelle orthopédique, DES Biologie et médecine du sport, DU Réparation juridique du dommage corporel, DIU Médecine manuelle-ostéopathie (également dans la rubrique F-01.16 Médecine physique et de réadaptation et dans la Rubrique F-09 EXPERTS EN MATIERE DE SECURITE SOCIALE, article L141-1 et R 141-1 du code de Sécu.Soc.) F-01.16 Médecine physique et de réadaptation 1 - FYON Jean-Paul (Hyères) - CES de Rééducation et Réadaptation Fonctionnelles, CES d'Hydrologie et de climatologie Médicale, CES de Médecine et Biologie du Sport, DU d'Explorations Fonctionnelles neuro-musculaire, DU De Thérapeuthie (sic) Manuelle et Médecine Physique, Diplôme Inter-Universitaire de Thérapeutique Manuelle et osthéopathie (sic) Rubrique G-01.04 - Médecine légale du vivant - Dommage corporel et traumatologie séquellaire 1 - DUVAL Thierry (Marseille) DIU de médecine manuelle ostéopathie, DIU de physiopathologie et d'exploration des fonctions neuro-sensorielles ORL Rubrique F-08.02.0. Kinésithérapeute - Rééducation fonctionnelle 1 - PROIETTI Patrice (Digne les Bains) Diplôme d'État de kinésithérapeute (spécialité Ostéopathe), DU Expertise judiciaire, d'assurance et d'évaluation du préjudice corporel, diplôme Universitaire d'évaluation du préjudice corporel Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés 1 - RIDEL Frank Michel Jean (Valbonne) Diplôme d'État de masseur-Kinésithérapeute. 2 - GAILLARD Hervé (Marseille) Diplôme en ostéopathie en 1994, Diplôme d'état de masseur-kinésithérapeute en 1985 3 - RUDOWICZ Philippe (Antibes) - Baccalauréat scientifique ;1976, DEUG Mathématique-Physique-CHi 1978 ; Créteil, Diplôme masseur kinésithérapeute ; 1983, Diplôme osthéopathie (sic) ; 1999, Diplôme d'études universitaire expert juridique et judiciaire ; 2013 ; université de Nice Amiens (10/04/2018) : Liste des experts de la CA d'Amiens F-01.14 - Médecine générale 1- LECLERC Johan (période probatoire) Amiens - Diplôme de Docteur en médecine, DU antibiothérapie, Capacité de gérontologie, Capacité de médecine d'urgence, Capacité de médecine de catastrophe, DIU accueil des urgences en service de pédiatrie, DU régulation médicale dans un CRRA, DIU prise en charge de la douleur, Diplôme réparation juridique dommage corporel, Capacité d'évaluation et de traitement de la douleur, DU soins palliatifs, Capacité pratiques médico-judiciaires, DU analgésie anesthésie loco-régionale, DIU médecine manuelle ostéopathie (également inscrit dans la rubrique G-01.04 - Médecine légale du vivant - Dommage corporel et traumatologie séquellaire) Angers : Liste des experts de la CA d'Angers (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Basse-Terre : Liste des experts de la CA de Basse-Terre (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Bastia : Liste des experts de la CA de Bastia (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Besançon : Liste des experts de la CA de Besançon (2018) (au format pdf) Rubrique F-01.14 - Médecine générale 1- BACONNET Dominique, période probatoire(Dôle) Doctorat en médecine, Diplôme interuniversitaire Médécine manuelle (Ostéopathie), Diplôme interuniversitaire Rhumatismes inflammatoires et maladies systémiques Bordeaux : Liste des experts de la CA de Bordeaux (2018) (au format pdf) Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés - Infirmiers et soins infirmiers - Kinésithérapie ; Rééducation fonctionnelle - Orthophonie et orthoptie ; Puériculture 1- RUPERTO Jean (Mérignac) - Baccalauréat MATH ET SCIENCES PHYS. - Aca. BORDEAUX - 1980, Diplôme D'ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE - Min AFFAIRES SOCIALES ET EMPLOI - 1988, Diplôme OSTEOPATHIE - Collégiale Académique PARIS - 1994 Bourges : Liste des experts de la CA de Bourges (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Caen : Liste des experts de la CA de Caen (2018) (au format pdf ) - Rubrique F-01.14 - Médecine générale 1 - KOPP Guillaume (LE BREUIL EN AUGE) - DIU médecine ostéopathie, Docteur en médecine, DU réparation juridique du dommage corporel (également inscrit dans la rubrique G-01.04 ci-dessous) Rubrique G-01.04 - Médecine légale du vivant - Dommage corporel et traumatologie séquellaire 1 - CORDIER Isabelle (Caen) - DES de rééducation et réadaptation fonctionnelle, DESC (Diplôme d'études spécialisées complémentaires), Capacité de médecine du sport, DIU médecine de médecine manuelle et ostéopathie Cayenne : Liste des experts de la CA de Cayenne (2017) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Chambéry : Liste des experts de la CA de Chambéry (2018) (au format pdf ) - aucun expert ostéopathe Colmar : Liste des experts de la CA de Colmar (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Dijon : Liste des experts de la CA de Dijon (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Douai : Liste des experts de la CA de Douai (2018) (au format pdf ) Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés 1- TAKERKART Jean-Denis (Méricourt) - Kinésithérapie, Rééducation Fonctionnelle et Ostéopathie - Diplôme d'état Masseur-Kinésithérapeute Fort-de-France : Liste des experts de la CA de Fort-de-France (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Grenoble : Liste des experts de la CA de Grenoble (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Limoges : Liste des experts de la CA de Limoges (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Lyon : Liste des experts de la CA de Lyon (2018) Rubrique F-01.16 - Médecine physique et de réadaptation 1- GOLDET Ruben (Lyon) - DESS MPR DU/Appareillage handicapés moteurs DU/traumatologie sportive DU/médecine manuelle et ostéopathie DU/réparation juridique du dommage corporel DU/handicaps sensoriels et rééducation des troubles de l'équilibre-DES médecine physique et de réadap, D.I.U Formation des professionnels de santé à la douleur Rubrique : F-08.02.02 Kinésithérapie - Rééducation fonctionnelle 1- HERRMANN Roger (Beaurepaire) - Doctorat en osthéopathie (sic), Diplôme d'État de masseur kinésithérapeute Metz : Liste des experts de la CA de Metz (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Montpellier : Liste des experts de la CA de Montpellier (2018) (au format pdf) Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés - Infirmiers et soins infirmiers - Kinésithérapie ; Rééducation fonctionnelle - Orthophonie et orthoptie ; Puériculture 1- BLIN Didier (Montpellier) - Dipl. Univ. 3e Cycle Répar. Ju Dipl. Univ. 3e Cycle Répar. Juridique du dommage corporel, Dipl. Masseur-kinésithérapeute, Dipl. Manipulateur électroradiologie médicale, Ostéopathe (inscrit également dans la rubrique : Rubrique G-01.04 - Médecine légale du vivant - Dommage corporel et traumatologie séquellaire) 2- GUIBOUX Brice (Perpignan) kinésithérapie - Dipl. Masseur-kiné , Dipl. Ostéopathie - Acupunctur 3- ROAUX Catherine épouse LE RAY (Decazeville) Ostéopathe , DU Réparation juridique du dommage corpoel (sic) Nancy : Liste des experts de la CA de Nancy (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Nîmes : Liste des experts de la CA de Nîmes (2018-2019) (au format pdf) Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés - Infirmiers et soins infirmiers - Kinésithérapie ; Rééducation fonctionnelle - Orthophonie et orthoptie ; Puériculture 1 - BEAUME Stéphane (1984) ostéopathe - ostéopathe du sport Maîtrise de Sciences Diplôme d'ostéopathe (2010) - maîtrise sciences du mouvement (2011) - DU santé publique (2014) - Master droit de la santé (2016) - En période probatoire 2019 2 - PERIS Magali (Nimes) (ostéopathie) Diplôme : Diplôme d'ostéopathe (CADF 2000) - Autorisation d'user du titre (DRASS 34 - 2007), ADJONCTION : OSTEOPTHIE (sic) 3 - RAVEL Frédéric (Le Pouzin) MASTER 2 de sciences de l'éducation (Université d'Aix en Provence 2011) ; Certificat d'ostéopathie (Lyon 2006) ; Diplôme d'Etat Kinésithérapeute (Montpellier 1981), Diplôme Universitaire Diplôme universitaire de réparation juridique du dommage corporel obtenu à l'université de Lyon en 2015 Nouméa : Liste des experts de la CA de Nouméa (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Orléans : Liste des experts de la CA d'Orléans (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Papeete : Liste des experts de la CA de Papeete (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Paris : Liste des experts de la CA de Paris (2018) (au format pdf) Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés : Infirmiers et soins infirmiers - Kinésithérapie ; Rééducation fonctionnelle - Orthophonie et orthoptie ; Puériculture 1- FELUMB Christian (Vitry sur Seine) - DU droit du dommage corporel et indemnisation, Certificat collège international d'étude de la statistique, Attestation Hypnopraticien, Diplôme Ostéopathie, Diplôme Etiopathie, Certificat Aptitude professionnelle, Diplôme d'état Masseur-kinésithérapeute, Baccalauréat Série D 2- DIARD Marc (Alfortville) - Diplôme d'état de masseur kinésithérapeute, DU Neurorééducation du Mouvement, DU Droit du Dommage - Corporel et Indemnisation, DU d'Expertise Judiciaire, d'Assurance et d'Évaluation du Préjudice Corporel, Titre professionnel d'Ostéopathe Pau : Liste des experts de la CA de Pau (2018) (au format pdf) Rubrique A-04 - ANIMAUX AUTRES QUE D'ÉLEVAGE - Animaux de compagnie, sauvages et de sport - Rubriques A-14.01 - Biologie vétérinaire - A-14.02 - Chirurgie vétérinaire - A-14.04 - Médecine vétérinaire 1- JOLY Yves (Lons) - Doctorat Vétérinaire, CES Immunrologie Parasitaire, DEA Interactions Hôte Parasitaire, CES Orthopédie et Traumatologie Animale, Diplôme d'Ostéopathie Vétérinaire (inscrit dans toutes les rubriques) Poitiers : Liste des experts de la CA de Poitiers (2018) (au format pdf) Rubriques A-14 - SANTÉ VÉTÉRINAIRE - A-14.01 - Biologie vétérinaire : A-14.03 - Imagerie vétérinaire - A-14.02 - Chirurgie vétérinaire 1 - LIOT Jean-philippe (Le Château d'Olonne) - DIPLOME docteur vétérinaire, DIPLOME d'Ostéopathie vétérinaire, CERTIFICAT C1 : pharmacologie générale, CERTIFICAT C2 : virologie générale et systématique Reims : Liste des experts de la CA de Reims (2018) (au format pdf) Rubrique F-01.14 - Médecine générale 1 - BRIDE Emeric (Reims) - Diplome Inter Universitaire Réparation Juridique Dommage Corporel, Capacité Médecine Légale, Diplome Inter Universitaire Médecine Subaquatique, Diplôme Inter Universitaire Thérapie Manuelle Ostéopathie, Baccalauréat scientifique D Rennes : Liste alphabétique CA de Rennes (2018) et Liste analytique CA de Rennes (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Riom : Liste des experts de la CA de Riom (2018) (au format pdf) Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés Infirmiers et soins infirmiers - Kinésithérapie ; Rééducation fonctionnelle - Orthophonie et orthoptie ; Puériculture 1- DELAPIERRE Thierry (Yzeure) Diplôme d'Etat Diplôme d'Etat Masseur Kinésithérapeute, Titre d'ostéopathe, Diplôme Universitaire responsabilité médicale 2010, Diplôme Universitaire Expertise judiciaire d'assurance et d'évaluation du préjudice corporel Rouen : Liste des experts de la CA de Rouen (2018) (au format pdf) Une rubrique où le terme « ostéopathie » est inscrit, mais aucun médecin-ostéopathe expert n'est inscrit : F-01.14 - Médecine générale : Gérontologie - Ostéopathie - Dommage corporel - Médecine d'urgence - Aéronautique Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés 1 - TENENHAUS Jean Marc (Fécamp) kinésithérapie ostéopathe exercice exclusif - Du expertise de justice 2015, Diplôme ostéopathie 94, Diplôme d'état de masseur kinésithérapeute Saint-Denis de la Réunion : Liste des experts de la CA de Saint-Denis de la Réunion (2018) (au format pdf) - aucun expert ostéopathe Toulouse : Liste des experts de la CA de Toulouse (2018) Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés 1 - CABROL Philippe (St Orens de Gameville) OSTEOPATHIE DIPLÔMES : Diplôme d'état de masseur-kinésithérapeute Versailles : Liste des experts de la CA de Versailles (2018) (format pdf) Rubrique F-01-16 - Médecine physique et de réadaptation 1 - LAPEYRE Eric (Clamart) - Docteur en médecine Docteur en médecine, Médecine DU Médecine tropicale - 1986/1987, DU Santé et développement - 1986/1987, DU Désastres sanitaires - 1986/1987, DU d'appareillage des handicapés moteurs - 1997, Diplôme universitaire Médecine de la plongée et du travail en atmosphère hyperbare - 1995, Diplôme interuniversitaire de podologie Paris V et VI, Diplôme interuniversitaire d'ostéopathie, Diplôme d'études spécialisées médecine physique et réadaptation - 1999, Master BIOLOGIE SPORT SANTE - 2003/2004, Diplôme universitaire d'urodynamique - 1998, Diplôme Traumatologie sportive - 1996 Rubrique F-08.02 - Auxiliaires réglementés Infirmiers et soins infirmiers - Kinésithérapie ; Rééducation fonctionnelle - Orthophonie et orthoptie ; Puériculture 1 PLAUCHUT Julien (Neuilly sur Seine) KINESITHERAPEUTE-OSTEOPATHE Diplôme d'état de masseur-kinésithérapeute (2010), ostéopathe diplôme (2013) Voir en ligne : Source : Cour de Cassation Article publié sur le Site de l'Ostéopathie le 7 septembre 2018 Cet article a été créé en collaboration avec Magali Peris, Ostéopathe, Experte près la Cour d'appel de Nîmes et la Compagnie des Experts Judiciaires Ostéopathes Exclusifs (CEJOE)
  • SDO 8 - Chiropraxie, la main dans la main avec l'ostéopathie

    17 février, par Stéphane BEAUME — N°50 - Automne 2018 (rés)
    Décret n° 2018-90 du 13 février 2018 relatif à l'agrément des établissements de formation en chiropraxie. Stéphane BEAUME est ostéopathe DO, éducateur sportif, chargé d'enseignements à l'université d'Avignon et à l'université de Lorraine. Mots clefs : chiropraxie, agrément, établissement de formation, ostéopathie, sécurité des patients. Article paru dans la Revue Droit & Santé n°83, 2018 p.431-433. BEAUME (Stéphane), « Chiropraxie, la main dans la main avec l'ostéopathie », RDS, n° 83, 2018, p. 431-433. Title : Chiropractic work hand in hand with osteopathic medicine Keywords : chiropractic, agreement, college of chiropractic, osteopathic medicine, patient safety. Mise en place dès la fin du XIXe siècle aux États-Unis, la chiropraxie est une thérapie manuelle complémentaire à la médecine allopathique. L'objectif de cette pratique est la prise en charge de troubles fonctionnels par le biais de mobilisations et de manipulations essentiellement axées sur le rachis. Elle a été reconnue par l'article 75 de la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé en même que l'ostéopathie. Ni l'une ni l'autre ne sont consacrées par un statut de « profession de santé ». De ce fait, la chiropraxie et l'ostéopathie sont officiellement admises dans le paysage de santé sans toutefois pouvoir bénéficier des mêmes prérogatives que les autres professions du champ de la santé (absence d'intégration aux services hospitaliers, absence de reconnaissance du niveau d'études réels, absence d'équivalence universitaire, aucune prise en charge par l'assurance-maladie pour les patients, etc.). Il s'agit d'une reconnaissance para-sanitaire qui perdure à ce jour tant la question d'une création d'une nouvelle profession de santé est épineuse dans le squelette du système de santé français. La chiropraxie et l'ostéopathie sont des pratiques de soins dont l'exercice est régie par un titre professionnel. La loi du 4 mars 2002 précise que « l'usage professionnel du titre d'ostéopathe ou de chiropracteur est réservé aux personnes titulaires d'un diplôme sanctionnant une formation spécifique à l'ostéopathie ou à la chiropraxie délivrée par un établissement de formation agréé par le ministre chargé de la santé dans des conditions fixées par décret ». En France, la formation à la chiropraxie est encore concentrée en un unique centre de formation qui comprend deux campus (Ivry-sur-seine et Toulouse). Cette singularité contraste avec la situation des facultés de médecine, des instituts de formation paramédicaux et des instituts de formation à l'ostéopathie qui constituent un nombre important d'établissements sur le territoire. La reconnaissance juridique de l'ostéopathie avait d'ailleurs généré une recrudescence de l'offre de formations que le décret n° 2007-437 du 25 mars 2007 relatif à la formation des ostéopathes n'avait pas su endiguer. I. L'obtention de l'agrément d'un établissement de formation À ce stade, il est impossible de ne pas comparer, encore et toujours, la chiropraxie et l'ostéopathie tant les décrets d'application pour la formation à l'ostéopathie et la chiropraxie se ressemblent autant sur le fond que sur la forme. Le décret n° 2018-90 du 13 février 2018 relatif à l'agrément des établissements de formation en chiropraxie (publié au JORF n°0037 du 14 février 2018) abroge l'ensemble des articles du décret n° 2014-367 du 24 mars 2014 relatif à la formation des chiropracteurs et à l'agrément des établissements de formation en chiropraxie. Comme le rappelle la notice du présent décret, le législateur vise à « améliorer la qualité des formations délivrées » en redéfinissant le cadre de la procédure d'agrément. Après avoir constitué un dossier d'agrément comprenant « un dossier pédagogique », une présentation de « l'organisation interne », des « locaux et d'une capacité financière suffisante » (art. 2), l'établissement est en mesure d'espérer l'obtention d'un agrément. Et ce, à la condition pour l'établissement d'avoir déposé ce dossier dans les délais impartis (art. 3). Par ailleurs, l'agrément est « accordé pour une durée de cinq ans par décision du Ministère de la santé après avis de la Commission nationale consultative (...) » (art. 4). Une Commission nationale consultative d'agrément existe aussi pour la délivrance des agréments des établissements de formation à l'ostéopathie, mais celle-là est spécifique à la chiropraxie dans le sens où siègent des membres administratifs, « deux chiropracteurs nommés par le ministre chargé de la santé sur proposition des organisations les plus représentatives au niveau national » et « deux médecins du conseil national de l'ordre des médecins [CNOM] » (art. 26). Nous ne discuterons pas ici de l'incorporation de médecins du CNOM dans cette commission alors que la chiropraxie n'est pas intégrée au parcours de soins classiques. Le présent décret porte une attention considérable sur la « capacité d'accueil de l'établissement agréé » (art. 6). Également l'art. 7 prévoit la possibilité du retrait du précieux sésame dès que l'article 2 n'est plus respecté : « l'agrément peut être retiré par décision motivée du ministre chargé de la santé, après que l'établissement a été mis à même de présenter ses observations, lorsque les conditions prévues à l'article 2 cessent d'être remplies ou en cas d'incapacité ou de faute grave des dirigeants de l'établissement ». L'explication tient en la volonté d'éviter une surpopulation estudiantine au sein de l'école. Le législateur voit là une facilité pour limiter le nombre d'étudiants sans pour autant décider d'un instauration d'un numerus clausus. Si le nombre d'étudiants diplômés en chiropraxie reste modeste sur le territoire national, ce n'était pas le cas des étudiants en ostéopathie dû à l'attrait historique des professionnels de santé pour cette prise en charge manuelle. Quoiqu'il en soit, il n'est pas fait état de la fréquence des contrôles pouvant attester de la cessation des conditions requises, ni même de l'autorité assurant ces inspections - bien qu'elle soient traditionnellement dévolues à l'Inspection Générale des Affaires Sociales. II. Le fonctionnement de l'établissement agréé Le décret prévoit à la tête de l'établissement, un directeur ou une directrice « titulaire d'un titre ou d'un diplôme attestant de l'une des qualifications suivantes : 1° Diplôme permettant l'usage du titre de chiropracteur ou autorisation d'user du titre de chiropracteur ; 2° Titre universitaire de niveau I en management ou dans les domaines de la pédagogie, du droit, de la santé ou des sciences » (art. 9). Ce nouveau décret instaure la possibilité dans le second alinéa de diriger un établissement sous condition d'un titre dans le domaine « du management » ou du « droit », à la différence de l'art. 4 du décret n° 2014-367 du 24 mars 2014 relatif à la formation des chiropracteurs et à l'agrément des établissements de formation en chiropraxie qui prévoyait seulement que « le directeur est habilité à user du titre de chiropracteur ou est titulaire d'un titre universitaire de niveau I dans les domaines de la pédagogie, de la santé ou des sciences ». Il est désormais possible de diriger un établissement avec un master en management ou en droit. En outre, ce directeur doit disposer « d'une expérience d'au moins trois ans en management », condition qui n'existait pas dans le décret de 2014. Le corps enseignant voit également se durcir les conditions d'intervention. Dorénavant, « les formateurs, les intervenants extérieurs, les coordinateurs pédagogiques » devront avoir une « expérience professionnelle minimale de trois ans en chiropraxie » si ils sont recrutés au titre du premier alinéa de l'art. 19, c'est-à dire en tant que titulaire d'un « diplôme permettant l'usage du titre de chiropracteur ou autorisation d'user du titre de chiropracteur ». En comparaison, alors que les décrets sont formulés de la même manière, les ostéopathes doivent faire valoir d'un « diplôme permettant l'usage du titre d'ostéopathe ou autorisation d'user du titre d'ostéopathe avec une expérience professionnelle minimale de cinq ans en ostéopathie » et non pas trois ans, selon l'art. 20 du décret n° 2014-1043 du 12 septembre 2014 relatif à l'agrément des établissements de formation en ostéopathie. Autrement, les formateurs en chiropraxie peuvent être recrutés comme toujours au titre du second alinéa de l'art. 19 si ils sont titulaires d'un « titre universitaire de niveau I dans les domaines de la pédagogie, de la santé, des sciences ou de la matière enseignée ». Dans ce cas-ci, le législateur intègre à présent la possibilité à un formateur d'être recruté si il possède un diplôme de la « matière enseignée », ce qui innove avec le décret de 2014. Cela n'est pas sans rappeler le décret n° 85-733 du 17 juillet 1985 relatif aux maîtres de conférences et professeurs des universités associés ou invité qui autorise le recrutement dans une université d'un.e maître.sse de conférence si ce.tte dernier.e justifie « d'une expérience professionnelle directement en rapport avec la spécialité enseignée autre qu'une activité d'enseignement (...) » (art. 1 - alinéa 1). La présidence du conseil pédagogique des établissements de formation en chiropraxie n'est pas abordée dans le texte et ne semble pas être une préoccupation du législateur, ce qui diffère des universités de médecine et des instituts de formation paramédicaux. Pour ces derniers, selon l'article 3 de l'arrêté du 21 avril 2007 relatif aux conditions de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux (modifié par l'arrêté du 3 mai 2010 - art. 1), il est précisé que « le conseil pédagogique est présidé par le directeur général de l'agence régionale de santé ou son représentant », lequel statue sur la constitution du conseil pédagogique par un arrêté (art. 6 du décret précité). À ce stade, la codification des actes de chiropraxie ne semblent pas d'actualité pour les instances gouvernementales. Voir en ligne : BEAUME (Stéphane), « Chiropraxie, la main dans la main avec l'ostéopathie », RDS, n° 83, 2018, p. 431-433. Nous remercions Stéphane Beaume et la rédaction de la Revue Droit & Santé de l'avoir autorisé à reproduire cet article. Cet article a paru sur le Site de l'Ostéopathie le 07-10-2018 et dans la Revue du SDO n°8.
  • SDO 8 - Agrément de l'AFEFC pour dispenser une formation en chiropraxie

    17 février, par Jean Louis Boutin — N°49 ABC été 2018 (rés)
    Décision n° 2018-94-002 du 2 octobre 2018 portant agrément de l'Association pour la formation et l'enseignement en France de la chiropraxie (AFEFC) pour dispenser une formation en chiropraxie JORF n°0230 du 5 octobre 2018, texte n° 12 - NOR : SSAH1825261S - ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decision/2018/10 La ministre des solidarités et de la santé, Vu la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 modifiée relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, et notamment son article 75 ; Vu le décret n° 2011-32 du 7 janvier 2011 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de la chiropraxie ; Vu le décret n° 2018-90 du 13 février 2018 relatif à l'agrément des établissements de formation en chiropraxie ; Vu le décret n° 2018-91 du 13 février 2018 relatif à la formation en chiropraxie ; Vu l'arrêté du 13 février 2018 relatif à l'agrément des établissements de formation en chiropraxie ; Vu l'arrêté du 13 février 2018 relatif à la formation en chiropraxie ; Vu l'arrêté du 23 août 2018 portant nomination des membres de la Commission consultative nationale d'agrément des établissements de formation en chiropraxie ; Vu l'avis de la Commission consultative nationale d'agrément des établissements de formation en chiropraxie du 14 septembre 2018, Décide : Article 1 L'Association pour la formation et l'enseignement en France de la chiropraxie (AFEFC), dont le siège social est situé au 24, boulevard Paul-Vaillant Couturier, 94200 Ivry-sur-Seine, est agréée pour dispenser une formation en chiropraxie sous le nom de l'Institut franco-européen de chiropraxie (IFEC), pour une durée de cinq ans à compter du 1er septembre 2018. M. DAL MOLIN Christophe, président de l'AFEFC, est le représentant légal de l'établissement qui est dirigé par M. LANLO Olivier. Les locaux permanents d'enseignement sont répartis sur deux sites : l'un situé au 24, boulevard Paul-Vaillant Couturier, 94200 Ivry-sur-Seine comprenant un centre clinique au 26, boulevard Paul-Vaillant Couturier à Ivry-sur-Seine et l'autre situé au 72, chemin de le Flambère, 31300 Toulouse comprenant un centre clinique au 5, impasse de la Flambère, à Toulouse. L'établissement est autorisé à accueillir un nombre total, toutes promotions confondues, de 1 000 étudiants au maximum (500 étudiants maximum sur chaque site) pour les années universitaires 2018/2019 à 2022/2023. Article 2 La directrice générale de l'offre de soins est chargée de l'exécution de cette décision, qui sera publiée au Journal officiel de la République française. Fait le 2 octobre 2018. Pour la ministre et par délégation : La directrice générale de l'offre de soins, C. Courrèges Voir en ligne : Décision n° 2018-94-002 du 2 octobre 2018 portant agrément de l'Association pour la formation et l'enseignement en France de la chiropraxie (AFEFC) pour dispenser une formation en chiropraxie Cet article a paru sur le Site de l'Ostéopathie le 05-10-2018 et dans la Revue du SDO n°8
  • News du 4Pattes-SDO-février 2019

    16 février, par Jean Louis Boutin, Ostéo4pattes-Vetosteo — N°51 le 4pattes-SDO d'Hiver 2019 (rés)
    Sommaire Editorial Version écran Version PDF à télécharger Participer Reprise des événements, actualités, résumés d'articles publiés depuis le dernier numéro (News du 4pattes-SDO de Janvier 2019 (51A)) voilà la version Internet du 4pattes-SDO de février. Nous vous convions à sa lecture en espérant que vous y trouverez du grain à moudre. Editorial « Oui, avec ce deuxième numéro mensuel, intermédiaire entre une lettre d'information et une revue, nous voici ancré dans un mouvement où nous vous présentons l'activité de site et ce que nous avons pu glaner sur l'ostéopathie. J'espère que ce format vous sera utile et agréable. Personnellement, il me donne envie, encore une fois de vous voir proposer de quoi alimenter cette effervescence [1] afin de dispacher à tous nos expériences et nos pensées sur l'ostéopathie, mais pas que ... Nous sommes je crois dans une phase du monde où chaque geste, chaque action doit être pensée dans son impact sur le patient, sur son environnement proche, sur la société, sur la nature. L'Ostéopathie, plus que jamais doit être vue non pas comme une somme de techniques mais comme une autre réponse à la santé, soucieuse de l'équilibre de son patient, mais aussi soucieuse de l'équilibre de la société et de la nature dans laquelle elle s'inscrit. Ostéopathes et militants affichés et non pas seulement oeuvrant dans le lieu clos de nos salles de consultations. L'équilibre ostéopathique du monde, sa tenségrité font partie de nos gênes. Assumons-le, promouvons-le ! Bonne lecture, nous attendons vos retours et nous vous donnons rendez-vous en mars pour un nouvel épisode et surtout pour le numéro papier qui sera constitué d'articles sans News Patrick Chêne contact chez patrick-chene.eu Version écran https://indd.adobe.com/view/f639910f-2ad0-4534-9e79-a56309b5344b Version PDF à télécharger http://www.vetosteo.fr/SDO4pat11_51B.pdf Participer pour s'abonner : Catalogue de l'Ostéo4pattes pour nous informer : Vos informations... A bientôt ...dans le réseau ? [1] En grande partie due à Jean Louis Boutin, Merci à lui Principaux articles et pages à consulter : http://revue.osteo4pattes.fr/spip.p... S'abonner Catalogue de l'Ostéo4pattes Février 2019 Bernard Barillon, paroles d'anciens Bilan carbone et social de l'ostéopathie ...* L'ostéopathie, une pratique phénoménologique de la complexité Perception, diagnostic et fulcrum en ostéopathie Le métier de journaliste, ça s'apprend On vous explique : le fulcrum Influence d'Emmanuel Swedenborg sur le concept crânien de William G. Sutherland Le OU logique, inclusif ou exclusif ? * L'ostéopathie décapitée https://www.revue.sdo.osteo4pattes.... http://biblioboutik-osteo4pattes.eu/