Vous êtes ici : Accueil > Généralités
Publié : 13 septembre 2014

Ostéo4pattes,

http://www.revue.osteo4pattes.fr

Revue d’ostéopathie comparée, rassemblements d’ostéopathes, édition de contenu sur l’ostéopathie, rencontres annuelles d’ostéopathie.

  • Décès de Bertrand Mathurin

    14 avril, par Jean Louis Boutin — Au Passé...
    Hommage, témoignage « silencieux » Bertrand Mathurin, un des nôtres, est décédé dimanche 11 avril 2021. Maidstonien des années 91, il était très brillant, généreux et tout simplement bon au sens large du mot. Il a eu le courage de dire au jury le jour de l'épreuve pratique du diplôme qu'il pouvait très bien décrire la manipulation qu'on lui demandait de faire sur le champ mais qu'il ne la ferait pas car il n'était pas en mesure en un temps si court d'établir avec pertinence un diagnostic et de traiter sans risque de décompensation. Ça situe le professionnalisme et surtout l'éthique qu'il a su transmettre ensuite à ses élèves. Arrivé à un stade de sa maladie, il y a quelques années, il a dû arrêter son activité mais il est devenu aumônier, en fauteuil roulant, en prison pour porter la Bonne Parole » et l'Espérance, et ce, le plus longtemps possible... Nous pensons à tous les siens et leur souhaitons de trouver la Sérénité et la Paix.
  • Viande ou pas viande ? Lait ou pas lait ? L'ostéopathie de groupe ?

    1er avril, par Patrick Chêne — Ostéo & médecines
    Viande ou pas viande ? Lait ou pas lait ? Nous disent les végans. Perso, je n'en fait pas une opposition de principe (eux si ?). Les filières de l'avocat, de la cajou, ont du sang sur les mains .... et des écocides ultramarins sur le paltau ... Donc vive le local en bio, circuit court, d'artisans agriculteurs en végétal ou animal.... Pourtant, ils ont raison, la plus grande partie de l'élevage est devenu une grosse bouse qui pue .... et faire de l'ostéo en urgence sur une vache couchée qui n'en peut plus avec à côté de soi un mec qui s'asphyxie sous le travail et les dettes, et qu'on ne reverra peut être pas, ne m'intéresse pas. Je ne fais plus que des visites d'élevage régulières chez des gens qui comprennent qu'il faut travailler sur le long terme à se sortir d'un système qui les rend esclave. Ce matin, chez cet éleveur, j'apprends que le fils a fait un burn-out en essayant de reprendre la ferme avec son père. Trop ... trop d'investissement, rien ne doit cafouiller, trop de travail. Pourtant quand j'ai rencontré son père déjà au bord de la faillite et de l'irréversible .... on avait discuté longuement sur la nécessité de ralentir la production. Et oui, le bénéfice est issu d'une soustraction : recette moins dépenses, et il se trouve que de faire tomber la production de 10000 L à environ 7000 L par vache enlève des recettes, ce n'est pas grave les laiteries payent de plus en plus au lance pierre, mais aussi beaucoup de dépenses (compléments alimentaires énormes et frais à l'avenant) et aussi beaucoup de frais vétérinaires, les vaches étant moins malades. Et de plus pour produire entre 6000 et 7000 litres de lait par lactation, une vache doit manger ...de l'herbe ! Yes ...la bonne affaire, le truc qui pousse quasiment tout seul quand on coupe deux fois par an (foin ou ensilage) ou tout simplement laisse brouter les vaches ...ce qu'elles savent faire de mieux. Et bien l'endoctrinement est tel pour faire tourner la roue de l'industrie (et par exemple faire venir du soja du Brésil qui pour pousser a tué des autochtones et des milliers d'arbres), à nos paysans, on leur bourre la tête d'interdits qui fait qu'une vache laitière qui mange de l'herbe et pâture devient la plupart du temps un OVNI. J'ai sur ce cas été aidé par une technicienne de chambre d'agriculture qui avait le même discours ... Trois fois blâmée et menacée de placard pour oser contredire le diktat productiviste. Il nous a fallu deux ans, pour convaincre notre homme, bien lessivé par la propagande affairiste, de laisser filer sa production et de transformer ses nombreux champs à maïs gourmand en eau et en intrants polluants en champs d'herbe qui une fois installé ... repoussent tout seul ! Et ainsi permettre à ses vaches de marcher, d'être en meilleure forme en produisant moins. Deux ans pour constater qu'avec un tiers de recettes en moins, les dépenses avaient été divisée par trois, les frais vétérinaires par 5 et surtout le souci et le temps passé à gérer des boiteries, des mammites, des vaches couchées ... bref le sourire retrouvé. Pourtant, plus tard, notre homme voulant passer en bio (le lait est plus cher), y a vu l'opportunité d'augmenter à nouveau la production ... il a rappelé pour boiteries, mammites, problèmes de fertilité ... un seul regard ce jour là a suffit pour qu'il me dise : "Je savais que tu allais me houspiller parce que j'avais fait une connerie ... j'ai compris". Et maintenant, visites de routine à peine trois fois par an .... Sauf que le fiston est allé à l'école ... d'agriculture où les lobbies sont rois ...et bataille entre le père et le fils qui ne veut pas de l'expérience de son père et repart dans les investissements ... burnout, alors on recommencera. Mais qu'il est dur de lutter contre cette pression qui n'a rien d'empathique, rien de scientifique en argumentation ... business, business en écrasant, la terre, les animaux les hommes.... Ce n'est donc pas "élevage ou pas élevage ?", la question ! La question est : "Quand est ce qu'on arrête d'écouter les sirènes du fric sur tous les sujets ? ... Et ici on parle des vaches laitières. Et alors ceci pose la question aux techniciens agricoles de leur responsabilité à balancer des gens dans un système qui les broie ? La responsabilité des coopératives laitières qui se foutent de leur producteurs comme de l'an quarante et du bien être des vaches comme de leur première paire de chaussettes. Celle des vétérinaires qui pour faire tourner leur boutique laissent filer un système qui tue tout le monde à petit feu, pas vraiment responsable, mais un petit fond de culpabilité parfois peut être. Responsabilité des ostéopathes qui cherchent à relever une vache quand il aurait fallu agir pour l'empêcher d'être exsangue au côté d'un éleveur dépité. Non le productivisme n'est pas une solution, c'est une impasse indigne de la raison, de la sagesse. Et quand, à l'ordre des vétérinaires vient la question de l'ostéopathie comme médecine de groupe et d'élevage, ils répondent que l'ostéopathie est une médecine individuelle, je dis non et trois fois non, l'équilibre d'un corps (ici une vache) repose sur celui du groupe (ici le troupeau) dans lequel il est inclus, donc, occupons nous en avant qu'il ne soit trop tard, l'équilibre de cette vache dépend aussi de la santé de son éleveur et de ses choix de gestion ... Alors quiconque prétend approcher un élevage devrait savoir ne pas cautionner ce qu'il réprouve. Moi, c'est ce capitalisme agricole qui transforme l'or vert en pourriture, un autre ne jurant que par le progrès fera autrement ... et peut être le fera t'il bien ... mais de grâce le soin est un engagement qui ne laisse pas de place à la mièvrerie (relisez "les mains du miracle" de joseph Kessel) et au laisser faire. Donc les ostéopathes relevons nos manches ... la tenségrité agricole bat de l'aile. ( suicide des agriculteurs) Remplacez vache par humain, troupeau par société humaine, stabulation pleine de merde par mégalopole, éleveur par politicien, laiteries par big pharma et mammites par covid et surproduction par métro-boulot-dodo ...et puis vous vous direz que peut être ici aussi on prend le problème à l'envers ... RePS : La suite vous la connaissez, les agriculteurs de moins en moins nombreux verront leur terres rachetées par des grands groupes (comme intermarché) qui capteront toutes les subventions et embaucheront des salariés roumains ou marocains qu'ils paieront avec du mépris. https://www.facebook.com/patrick.chene.7/posts/10224755510906165
  • Actualité ostéopathie, Mars 2021

    31 mars, par Michel Chêne, Ostéo4pattes-SDO, Sophie Pouget — Dans la presse....
    Sommaire Sur l'Ostéo4pattes-SDO Sur Biblioboutik Article Scientifique Revue du web Sur les réseaux sociaux (...) Podcast YouTube Un peu plus tôt dans l'année Dans le futur <<Actualité ostéopathie, Février 2021 Actualité ostéopathie, Mars 2021 Actualité ostéopathie, Avril 2021>> Bonjour à tous ! Voici l'article mensuel sur l'ostéopathie et son actualité de Mars 2021. Regroupant tous nos articles parus dans le mois, l'actualité trouvée sur différents journaux ou les réalisations de différentes associations et syndicats, les activités sur les réseaux sociaux, sur YouTube... Évidemment, ce regroupement dépend des informations que nous avons trouvé. Il n'est donc pas exhaustif, nous nous excusons si nous avons oublié des choses. Nous vous invitons à partager les informations que vous aimeriez y trouver. Sur l'Ostéo4pattes-SDO : Actualisation du programme des XVIe rencontres d'ostéopathie comparée qui ont lieux en Juin 2021 : Dernière modification 28/03/2021 Cas clinique : par PATRICK CHÊNE, VÉTÉRINAIRE, OSTÉOPATHE D.O. Un Rhino Arthrosique Un Cheval Emphysémateux « L'ostéopathie pour tous, un rêve ? » Une enquête auprès des patients et non patients sur le recours ou non recours à l'ostéopathie, l'analyse d'experts du non recours aux soins, le travail d'une sociologue, une table ronde entre tous les acteurs de l'ostéopathie, la mise en place d'un groupe de travail missionné pour faire des propositions afin d'améliorer l'accès à l'ostéopathie tout en préservant une qualité de soin exigeante. Démographie des ostéopathes 2021. Cette année, l'étude démographique est partie du registre ADELI, ce qui a permis de procéder à un croisement de données plus méticuleux que jamais. Etude réalisée par l'équipe d'osteopathes.pro. Hydrothérapie : Certaines études montrent que l'hydrothérapie pourrait améliorer la qualité de vie et l'amplitude des mouvements, la capacité fonctionnelle, diminutions des douleurs et de la médication. Article de Maëva CORNU. Sur Biblioboutik : Nature Science Santé 27. Au sommaire : L'aubépine, de l'usage traditionnel à la recherche scientifiqueLe syndrome des jambes sans reposFolates et grossesse - Une recommandation encore trop peu suiviePolyphénols et rhinite allergiqueEntretien avec Guénaëlle Abéguilé et Bruno Mairet Ostéologie : Os du crâne et de la face, un E-Book par Inès Grégoire à suivre sur Instagram @OSTEO_ANIMALE_STUDYGRAM Le développement durable dans la pratique ostéopathique MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDE D'OSTÉOPATHIE inscrit au prix Axitlas 2021 de Don Maïté Ostéopathie orofaciale et temporomandibulaire de NICETTE SERGUEEF - ELSEVIER MASSON 2021. Cet ouvrage propose une approche du concept craniosacral permettant d'éclairer le lecteur sur l'impact que peut avoir une dysfonction présente au niveau de la sphère orofaciale et temporomandibulaire sur des domaines ou champs aussi variés que l'axe vertébral la respiration l'occlusion dentaire la posture et plus largement sur les différents systèmes du corps. Article Scientifique : Nguyen C, Boutron I, Zegarra-Parodi R, Baron G, Alami S, Sanchez K, Daste C, Boisson M, Fabre L, Krief P, Krief G, Lefèvre-Colau MM, Rannou F. Effect of Osteopathic Manipulative Treatment vs Sham Treatment on Activity Limitations in Patients With Nonspecific Subacute and Chronic Low Back Pain : A Randomized Clinical Trial. JAMA Intern Med. 2021 Mar 15. doi : 10.1001/jamainternmed.2021.0005. Epub ahead of print. PMID : 33720272. AbstractImportance Osteopathic manipulative treatment (OMT) is frequently offered to people with nonspecific low back pain (LBP) but never compared with sham OMT for reducing LBP-specific activity limitations. Objective To compare the efficacy of standard OMT vs sham OMT for reducing LBP-specific activity limitations at 3 months in persons with nonspecific subacute or chronic LBP. Design, setting, and participants This prospective, parallel-group, single-blind, single-center, sham-controlled randomized clinical trial recruited participants with nonspecific subacute or chronic LBP from a tertiary care center in France starting February 17, 2014, with follow-up completed on October 23, 2017. Participants were randomly allocated to interventions in a 1:1 ratio. Data were analyzed from March 22, 2018, to December 5, 2018. Interventions Six sessions (1 every 2 weeks) of standard OMT or sham OMT delivered by nonphysician, nonphysiotherapist osteopathic practitioners. Main outcomes and measures The primary end point was mean reduction in LBP-specific activity limitations at 3 months as measured by the self-administered Quebec Back Pain Disability Index (score range, 0-100). Secondary outcomes were mean reduction in LBP-specific activity limitations ; mean changes in pain and health-related quality of life ; number and duration of sick leaves, as well as number of LBP episodes at 12 months ; and consumption of analgesics and nonsteroidal anti-inflammatory drugs at 3 and 12 months. Adverse events were self-reported at 3, 6, and 12 months. Results Overall, 200 participants were randomly allocated to standard OMT and 200 to sham OMT, with 197 analyzed in each group ; the median (range) age at inclusion was 49.8 (40.7-55.8) years, 235 of 394 (59.6%) participants were women, and 359 of 393 (91.3%) were currently working. The mean (SD) duration of the current LBP episode was 7.5 (14.2) months. Overall, 164 (83.2%) patients in the standard OMT group and 159 (80.7%) patients in the sham OMT group had the primary outcome data available at 3 months. The mean (SD) Quebec Back Pain Disability Index scores for the standard OMT group were 31.5 (14.1) at baseline and 25.3 (15.3) at 3 months, and in the sham OMT group were 27.2 (14.8) at baseline and 26.1 (15.1) at 3 months. The mean reduction in LBP-specific activity limitations at 3 months was -4.7 (95% CI, -6.6 to -2.8) and -1.3 (95% CI, -3.3 to 0.6) for the standard OMT and sham OMT groups, respectively (mean difference, -3.4 ; 95% CI, -6.0 to -0.7 ; P = .01). At 12 months, the mean difference in mean reduction in LBP-specific activity limitations was -4.3 (95% CI, -7.6 to -1.0 ; P = .01), and at 3 and 12 months, the mean difference in mean reduction in pain was -1.0 (95% CI, -5.5 to 3.5 ; P = .66) and -2.0 (95% CI, -7.2 to 3.3 ; P = .47), respectively. There were no statistically significant differences in other secondary outcomes. Four and 8 serious adverse events were self-reported in the standard OMT and sham OMT groups, respectively, though none was considered related to OMT. Conclusions and relevance In this randomized clinical trial of patients with nonspecific subacute or chronic LBP, standard OMT had a small effect on LBP-specific activity limitations vs sham OMT. However, the clinical relevance of this effect is questionable. Réactions à propos de cet article : Etude de l'effet des manipulations ostéopathiques chez des patients souffrant de lombalgie subaigüe et chronique : de réels motifs d'inquiétude ? Etude réalisée pour l'AP-HP dont la publication originale est en anglais ici. Le Conseil d'Administration d'Ostéopathes de France a pris connaissance de cet article et attend le webinaire prévu le 15 avril avec les participants à cette étude afin de nourrir la réflexion. Sur le même sujet voici la réponse de AFO en réaction à l'étude ci dessus. Ici le Communiqué de la Fédération Nationale de l'Enseignement Supérieur en Ostéopathie (FNESO) qui dénonce avec force que la Médecine Ostéopathique aurait pu être évaluée par l'étude publiée par le JAMA le 15 mars 2021. Nous condamnons sans détour cette utilisation abusive du mot Ostéopathie alors qu'il ne s'agit dans cette étude que d'évaluation de techniques de thérapie manuelle pratiquées en Médecine Classique. Communiqué de presse de l'Unité pour l'ostéopathie (UPO). "Cet essai clinique contribue ainsi à l'enrichissement des connaissances dans le domaine des thérapies manuelles standardisées. Il ne permet pas de rendre compte de l'intérêt d'une prise en charge ostéopathique, conforme aux règles de la profession. L'UPO appelle les équipes de chercheurs à se mobiliser pour réaliser des essais cliniques conformes à la pratique clinique et adaptés aux caractéristiques d'une intervention individualisée afin d'alimenter plus précisément les connaissances actuelles." A paraître fin avril : Les points de Jones. Ce livre d'Antoine Dixneuf est un must have pour tous les étudiants et professionnels de santé qui s'intéressent aux techniques de LH Jones. Il explique le concept des points de Jones, à la lumière des recherches modernes. Chaque point est présenté avec une vidéo technique. Une étude de recherche clinique complète le tout. Revue du web : France : Télétravail : les ostéopathes à la rescousse Rééduquer les déséquilibres et asymétries grâce à la posturologie article de Dorothée Bancheton avec la collaboration de Vincent Estignard (Masseur-kinésithérapeute, ostéopathe et posturologue). La posturologie, pratiquée par divers corps de métiers médicaux et paramédicaux, permet d'évaluer la posture d'une personne. En cas de déséquilibre et d'asymétries pouvant engendrer diverses douleurs, elle détermine les capteurs posturaux incriminés et permet de soulager le patient par une prise en charge pluridisciplinaire. 50% des consultations d'ostéopathie liées aux conséquences de la Covid-19 . "Il est urgent de structurer les médecines complémentaires et alternatives " article sur le Monde.fr Sur les réseaux sociaux : Tweets de l'Ostéo4pattes-SDO. Vous pouvez également nous suivre sur Instagram ou sur Facebook Podcast : Joël Remond : "Neurochirurgie, hernie discale et système nerveux autonome" Le podcast Et Surtout la Santé par Etienne Bulidon. Un podcast de France Culture relayé par les Ostéopotes : Ostéopathie, ça ne sert à rien ?. YouTube : Parce qu'il ne faut pas oublier la réalité des chiffres : Conférence COVID ALEVEQUE Un peu plus tôt dans l'année... Les forces secrètes qui donnent forme à la vie. Les scientifiques commencent à mieux comprendre le rôle des forces mécaniques dans le développement de l'organisme et des tissus, de l'embryon à l'adulte. Un article de AMBER DANCE sur pourlascience.fr Dans le futur... XVIe rencontres d'ostéopathie comparée approchent, plus d'informations & réservation ici : XVIème Rencontres d'ostéopathie comparée - JUIN 2021 Cheminement de soins ostéopathiques, du préconceptionnel jusqu'au post partum : Nous sommes ravi de vous informer d'une nouvelle date du séminaire 2 en 1 proposé par Céline Guerrand et Paul Poras. Fort de son succès constant d'années en années (complet en 2020), nous sommes heureux de vous transférer leurs programmes et leurs conditions d'inscription. La semaine internationale des soins ostéopathiques du 2 au 8 mai 2021. Cet événement est une semaine pour les organisations du monde entier pour promouvoir, partager et célébrer le domaine de l'ostéopathie à travers des événements publics, des campagnes dans les médias sociaux, des activités de sensibilisation de la presse et des activités de plaidoyer. Ostéopathie animale et vétérinaire : état des lieux. A suivre en webconférence le 15 avril 2021 de 11h30 à 12h00 en partenariat avec l'IFCE. Si vous n'êtes pas inscrit, le replay sera disponible sur cette même page. Et surtout à noter dans les agendas, les dates des différentes formations et événements partenaires. Certaines offrent des réductions à nos abonnés, n'hésitez pas à demander plus d'informations.
  • Hydrothérapie

    27 mars, par Maëva CORNU — Ostéo & médecines,
    Sommaire Quelques définitions Effets sur le corps / objectif Indication / contre-indication Installation Matériel Déroulement d'une séance (...) Cas clinique Conclusion Quelques définitions : Hydrothérapie = utilisation thérapeutique de l'eau Balnéothérapie = traitement par les bains Thalassothérapie = traitement par l'eau de mer Thermalisme est l'ensemble des moyens utilisé à des fins thérapeutiques des eaux minérales thermales, des gaz thermaux et des boues. Eau : mer / source / minérale / robinet / thermale, sous forme liquide ou gazeuse à températures variables. Structure : bain / douche / jets / nature / compresse ... Effets sur le corps / objectifs thérapeutiques : Certaines études montrent que l'hydrothérapie pourrait améliorer la qualité de vie et l'amplitude des mouvements, la capacité fonctionnelle, diminutions des douleurs et de la médication. Les effets bénéfiques seraient dut à un combo de facteurs thermiques, mécaniques et chimiques. 1) Variations thermiques : Chaud : Grâce à la vasodilatation, on obtient une augmentation de l'irrigation sanguine de la peau et des muscles. Cela peut permettre de soulager des spasmes musculaires et inflammation articulaire. Ainsi nous obtenons une diminution de la douleur. Peut aussi être utilisé pour créer un état de fièvre contrôlé (utiliser pour traiter des affections pendant l'antiquité grecque). Aujourd'hui, avec les recherches, on sait que la fièvre aide à combattre les infections. Il faut faire attention : si la température de l'eau dépasse celle du corps de l'animal, cela va créer une sur sollicitation du cœur. Il faut donc éviter une augmentation de la température corporelle sur un animal souvent d'insuffisance cardiaque (IC). Froid : Permet l'augmentation des dépenses énergétiques. La vasoconstriction permet de réduire l'inflammation et la douleur. Ce sont des traitements de courte durée, alternés avec des traitements chauds. Il est conseillé de ne pas faire du froid sur un chien qui a de l'arthrose au risque empirer les choses. Il est difficile d'adapter la température de l'eau entre chaque patient. Il faut donc trouver une température qui conviendra à chacun. La température idéale se situe entre 26-28°c. Attention : les NAC sont plus fragiles et leur température va descendre très vite. Il vaut mieux prévoir et monter l'eau entre 32-34°c. 2) Variations mécaniques : On observe des effets sur le système cardiovasculaire, digestif, respiratoire, musculo-squelettique. Cela peut être utilisé en préventif, curatif ou relaxation ! L'hydrothérapie va avoir un effet sur la fréquence cardiaque qui sera plus faible au repos dans l'eau. Mais pour un même exercice que sur terre, celle-ci va augmenter de manière plus importante car un effort dans l'eau est une demande plus contraignante. Avec un tapis immergé, on peut modifier plusieurs paramètres : La vitesse du mouvement La surface du corps bougeant dans l'eau (niveau de l'eau) Inclinaison Augmenter les turbulences (jets d'eau) L'ajout de jets d'eau est un plus ! Il permet un effet massant qui va venir apaiser et stimuler le système musculo-squelettique. Ou même de créer un courant pour augmenter la résistance que le patient doit fournir en marchant. Les forces : • Gravité • Loi de pascal : pression hydrostatique Réduit la tuméfaction tissulaire, les gonflements articulaires et la sensation de douleur. Diminue aussi le volume pulmonaire (Il faut donc faire attention aux animaux avec une atteinte respiratoire) • Poussée d'Archimède « Tout corps plongé dans un fluide au repos subit une force verticale, dirigée de bas en haut, égale au poids du volume de fluide déplacé. » Lorsque l'animal est immergé, il va alors porter seulement 20%-30% de son poids. C'est une vraie aide pour facilite le mouvement s'il manque de muscle ou s'il est paralysé. Va diminuer les contraintes imposées aux articulations et donc réduire la douleur. Poids porté par le chien selon l'immersion de son corps dans l'eau. (Tragauer et Levine, 2002) • Hydrodynamique C'est la résistance au mouvement dans l'eau dû au frottement entre les molécules d'H2O et aux frottements à la surface du corps immergé. Cela permet un renfoncement musculaire et d'améliorer le système cardio-vasculaire. La résistance de l'eau est environ 800x celle de l'air. Elle diminue quand la température de l'eau augmente. Il est donc plus facile de faire un mouvement pour un membre faible avec peu de muscle dans l'eau chaude. Indication / contre-indication : Conseillé pour presque tous les troubles locomoteurs ! Lors de désordre neurologique, on peut observer une amélioration les troubles de la proprioception / équilibre / coordination. Liste non exhaustive des indications et contres indications à l'hydrothérapie. C'est à un vétérinaire de déterminer si un animal est apte à commencer l'hydrothérapie. Si le chien ne déclenche pas de mouvement sur le sol = problème neurologique ou musculaire. S'il déclenche le mouvement dans l'eau = ce n'est pas un problème neurologique ! L'hydrothérapie est aussi utilisée pour lutter contre le surpoids, problème pour se déplacer, rééducation, entretien physique, entrainement sportif, bien être. Implanté aux états unis et Royaume-Uni (et y a fait ses preuves). « Les propriétaires veulent les mêmes soins pour leur animal que pour eux. » Pour une rééducation, on peut augmentater les difficultés en réduisant le niveau de l'eau / augmenter la vitesse / ajout de poids / réduire la température / ajout de jets, courants / pente / durée de la séance. On préférera faire nager un chien plutôt que de le faire marcher si l'on recherche une meilleure extension de la hanche. On peut aussi travailler la capacité sensorielle et la stabilité des articulations. Se fait sur tout type d'animaux. Même si le chien reste celui que l'on rencontre le plus souvent, on peut aussi voir des chats, lapins, furets, chevaux... Ne pas aller au-delà de 25 min d'effort et se fait généralement une à deux fois par semaine dans un centre de rééducation. Les séances sont adaptées de semaines en semaines selon l'évolution et le bienêtre de l'animal. Des améliorations, tels que les changements de comportement de l'animal qui retrouve de la joie de vire, sont parfois visible en quelques séances. Installation : Le tapis immergé permet de maintenir une température choisie. On peut ajouter des minéraux ou des essences végétales en suspension. Combiner avec l'action de jets, bulles, courants. C'est un dispositif qui permet de choisir la vitesse du tapis et hauteur de l'eau pour imposer un rythme de travail à l'animal. Toujours sous la surveillance d'un vétérinaire. Les mouvements sont parfois contrôlés au besoin par celui-ci. Un accompagnement sur le tapis avec l'animal afin de mettre les membres dans le bon alignement et travailler de façon rectiligne. Le propriétaire à un rôle important : celui d'encourager son animal lors des séances ! ces dernières ne doivent pas être contraignante pour l'animal. Il doit avoir envie de faire ces efforts afin que toute sa rééducation / entrainement se passe au mieux. Matériel : On peut parfois observer l'utilisation de gilets de flottaison. Se fait surtout dans les piscines car on les met en place lorsque l'animal n'a plus pieds. Il est donc obligatoire en milieu naturel afin d'éviter que ce dernier ne se fatigue trop vite ou soit pris de crampe et ne puisse plus rejoindre le bord. Pour les animaux maigres ou fortement musclés (car le corps va couler) Animaux souffrant d'ostéoporose Pas nécessaire pour les animaux obèses Les colliers lunes sont est utilisés dans les cas où l'animal est très faible ou sujet aux otite/conjonctive. Pour la marche, les animaux sont généralement en harnais avec un point d'attache sur le dos. Il est alors relié à une barre de maintien. En fin de rééducation ou pour l'entrainement sportif, on peut ajouter des poids pour augmenter la densité et donc l'effort à fournir. On peut monter rapidement à 20kg de poids supplémentaire car l'eau va porter une bonne partie de la charge. Déroulement d'une séance : On demande au propriétaire donner le dernier repas au moins 2h avant la séance. Nous allons demander un effort physique pour le chien et nous voulons éviter qu'il fasse ses besoins, vomissement ou encore un retournement d'estomac. Bien sûr, l'animal doit être sorti avant la séance pour faire ses besoins et éviter de salir les installations. Ce n'est pas toujours facile, car certains animaux sont vu pour une paralysie des postérieurs entrainant par fois de l'incontinence. Avant chaque séance, on observe le comportement de l'animal et on discute avec le propriétaire. Avec ces informations, le vétérinaire va pouvoir adapter la séance soit en augmentant certain paramètre soit en les diminuant ou en restant sur les mêmes efforts que la séance passée. La séance comme par un massage / échauffement ou autre afin de préparer le corps à fournir un effort. En fin de séance, on va rincer l'animal afin que la peau soit débarrassée de l'eau du tapis qui contient des produits d'entretien. Et ainsi éviter tous problèmes de peau. Cas clinique : Réservé aux abonné.e.s Ostéo4pattes-SDO : Cas clinique – Hydrothérapie Conclusion : On trouve de plus en plus de propriétaire s'orientant vers l'hydrothérapie. C'est un moyen thérapeutique reconnue pour son efficacité permettant de pratiquer la rééducation post chirurgical jusqu'à l'entrainement de chien sportif. Les différentes installations et paramètres, nous permettent d'avoir l'action la plus bénéfique pour chaque patient, le tout supervisé par un vétérinaire. Le but est d'allier plaisir et résultats. Les effets positifs sont observables dès les premières séances. Mais rien n'est magique ! Une fois la cure terminée, les propriétaires devront entretenir le travail qui à été effectué en prenant le relais dans leur quotidien (adaptation de l'alimentation / soins locaux / activité physique …) Bibliographie : Spécialiste des médecines douces- Janvier 2018Collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE.Louis San – France télévisions – publié le 22/07/2014Devenir hydrothérapeute canin : formation, salaire, reconversionL'hydrothérapie pour chienHydrothérapie du DR Artem Rogalev Rééducation fonctionnelle – AlformeL'hydrothérapie canine en complément d'un traitement ostéopathique - Perrine Legrand et Naomi Stekke Remerciement : Merci à la Clinique du Chien Bleu du Grand Bourgtheroulde pour leur aide et leur soutient.
  • Démographie des ostéopathes 2021

    23 mars, par Klemen Sever, Konrad Florkow — Au présent...
    Comme chaque année depuis 2019, lorsqu'arrive le mois de janvier, l'équipe d'osteopathes.pro s'attèle à rafraichir la démographie des ostéopathes français·e·s. Cette année, l'étude démographique est partie du registre ADELI, ce qui a permis de procéder à un croisement de données plus méticuleux que jamais. Après avoir dévoilé les principaux chiffres, s'ensuit une discussion sur le sujet de la démographie et la méthodologie employée. Sommaire : Les principaux chiffres de la démographie des ostéopathes en 2021Comment ces données démographiques ont-elles été obtenues ?Comment expliquer la différence entre vos chiffres et le registre ADELI ? Registre ADELIDonnées du WebQuelle évolution par rapport aux années précédentes ?Discussion Ratio habitants par ostéopatheQuelles améliorations possibles ? lien vers l'article complet : Osteopathes.pro : Mise à jour 2021 – Démographie des ostéopathes Voir en ligne : https://publications.osteopathes.pr...
  • « L'ostéopathie pour tous, un rêve ? »

    23 mars, par FédOsoli — Apérostéo4pattes /Solidaire
    Citoyens, patients, soignants, ostéopathes, C'est maintenant ! Le temps de l'incertitude a envahit notre quotidien. La pandémie, évènement déclencheur ne fait que révéler les défis du monde. Nous avons la responsabilité de penser et de construire l'avenir, un avenir qui préserve la nature et qui donne du sens à la vie. La vie de chacun est une aventure, la santé de chacun un drôle de phénomène, l'ostéopathe vous aide quand elle patine, trébuche ou vacille. Aujourd'hui, les ostéopathes solidaires (FédOsoli) lancent un projet qui s'intègre dans une réflexion sur le renouveau de la santé publique visant, entre autres, à faire de la prévention un axe majeur. Dans ce cadre, l'ostéopathie, ce soin à la personne, a toute sa place… encore faut il que chacun puisse y avoir accès. Ce projet s'intitule « L'ostéopathie pour tous, un rêve ? » Une enquête auprès des patients et non patients sur le recours ou non recours à l'ostéopathie, l'analyse d'experts du non recours aux soins, le travail d'une sociologue, une table ronde entre tous les acteurs de l'ostéopathie, la mise en place d'un groupe de travail missionné pour faire des propositions afin d'améliorer l'accès à l'ostéopathie tout en préservant une qualité de soin exigeante. Déjà les deux structures représentatives de l'ostéopathie en France, le Syndicat français des ostéopathes et Ostéopathes de France ont acté leur adhésion au projet et nous aident. Pour réaliser ce dessein nous avons besoin de vous et de votre participation : Si vous pouviez mettre la main à la patte en relayant cet appel à vos proches et à vos collègues, si vous pouviez mettre la main à la poche en donnant quelques sous à notre collecte, vous seriez acteurs de nos espoirs, nous serions portés par votre générosité pour réaliser ce travail qui nous tient à cœur. C'est bien maintenant qu'il nous faut agir pour demain. Voici le lien où vous trouverez tous les renseignements nécessaires à votre décision et la possibilité de nous soutenir. https://www.helloasso.com/.../enquete-sociologique-sur-le... Bien à vous Les Ostéopathes Solidaires (FédOsoli : Fédération Ostéopathie Solidarité)
  • Cheminement de soins ostéopathiques, du préconceptionnel jusqu'au post partum

    8 mars, par Céline Guerrand, Paul Poras — Formations et stages, , ,
    Nous sommes ravi de vous informer d'une nouvelle date du séminaire 2 en 1 proposé par Céline Guerrand et Paul Poras. Fort de son succès constant d'années en années (complet en 2020), nous sommes heureux de vous transférer leurs programmes et leurs conditions d'inscription. Sommaire Un séminaire 2 en 1 Modalités "Cheminement de soins ostéopathiques, du préconceptionnel jusqu'au post partum" à CANNES, du 23 au 26 septembre 2021 Formation remboursée à 100% par le FIFPL et animée par PAUL PORAS OSTEOPATHE DO spécialiste en périnatalité et en physiologie de la femme, membre de l'équipe médicale de la maternité de l'hôpital de Cannes et papa de deux enfants. Il sera accompagné pour la partie allaitement de CELINE GUERRAND très au fait de l'ostéopathie du nourrisson (infirmière DE, Consultante en lactation IBCLC, auteur et formatrice, responsable pédagogique et fondatrice de l'association française de portage des bébés…). La partie de Céline se déroulera toute la journée du dimanche 26 septembre, elle sera en priorité accessible aux ostéopathes de la formation, mais ouvertes également aux sage-femme et professionnels de l'allaitement. Un séminaire 2 en 1 1/ Paul vous parlera du "Cheminement de soins ostéopathiques, allant du préconceptionnel jusqu'au post partum" mais aussi il développera les point clés du suivi obstétrical et de l'accouchement physiologique : L'importance de la prévention lors du préconceptionnel afin de bien préparer la grossesse à venir (infertilité), drainage de l'organisme, nutrition et micro-nutrition...etc acquisition des connaissances cliniques, du suivi obstétrical et ostéopathique, ce qui permettra de pouvoir pratiquer l'ostéopathie en harmonie avec le milieu obstétrical.. conseils appris des sages-femmes et la connaissance précise de l'ensemble des processus physiologiques que l'organisme met en place afin que l'accouchement se déroule de manière eutocique. Comprendre ces processus, et comment les favoriser. compréhension des mécanismes osseux, hormonales et des parties molles lors de l'accouchement physiologique. L'accouchement dans l'eau (avantage et inconvénient). place et le rôle du père (de l'accompagnant), de l'équipe médicale et le fonctionnement d'une structure hospitalière. Mieux comprendre : péridurale, rupture artificielle des membranes amniotiques, déclenchement, injection de syntocinon, instrumentation, césarienne, épisiotomie, dépassement de terme selon la HAS… développement des compétences de l'ostéopathe et des différentes techniques ostéopathiques en périnatalité, avec pendant ces 4 jours une importante partie pratique. La pratique des techniques ostéopathiques se place entre les temps de théorie tout au long des différents thèmes. Tout cela accompagnés des conseils d'hygiènes physiques et alimentaires (micro-nutrition), basé sur les dernières études scientifiques et la génétique. Paul traitera une ou deux patientes devant nous. Et nous visionnerons aussi des images d'accouchement physiologique. Programme ostéopathique (dans l'ordre du temps de la grossesse) : Nous verrons, après un rappel anatomique, quel travail ostéopathique est important durant la phase préconceptionnel afin d'en améliorer la fertilité, et de préparer la grossesse de manière optimal : → Points clés ostéopathiques sur le bassin, le cadre osseux, les techniques intra-osseuses, les problèmes posturaux, les techniques externes de l'utérus et des ovaires... → Dans le premier trimestre. Quelles sont les techniques ostéopathiques permettant de corriger certains problèmes de nausées excessives, vomissements et de troubles du transit. → Dans le deuxième et troisième trimestre, traitement des différentes douleurs de dos musculo-squelettiques (sciatique, douleur lombaires, bassin, ligamentaires, costales). → Traitement et abord de l'utérus gravide (ligaments utérins, et travail des différentes couches musculaires), action sur l'artère utérine et sur les RCIU. → Prévention ostéopathique sur les menaces d'accouchements prématurés (MAP) et comment corriger certaines contractions précoces via les techniques neuro vegetatives. → Travail viscéral. Travail du diaphragme et de la respiration pour préparer le périnée à l'accouchement. Conseils d'exercices pour la tonification du périnée pour l'avant et l'après accouchement. Techniques spécifiques des cicatrices. → Explications et abord des différentes techniques neurovégétatives utiles pour la grossesse et l'accouchement. → Techniques ostéopathiques traitant certaines causes possibles de bébé en sièges, et ainsi éviter les manœuvres obstétricales de version et autres césariennes. → Durant l'accouchement. Comment l'ostéopathe peut, si besoin, améliorer les contractions et la dilatation du col. Et enfin, le suivi ostéopathique durant le post partum avec les techniques et points clés qui optimisent la récupération de la maman. 2/ Céline nous parlera d'allaitement, de portage, de maternage, et du rôle de la consultante en lactation IBCLC : anamnèse, examen du bébé et de la mère, identification des situations impliquant l'intérêt des soins ostéopathiques : Un support écrit sera fourni à l'ensemble des participants, poupons et écharpes sont mis à disposition pour la pratique. Comprendre la dynamique réflexes-compétences mise en jeu lors de la prise du sein et de l'allaitement Comprendre les enjeux psycho-moteurs de l'allaitement Savoir communiquer avec le professionnel (consultant en lactation IBCLC, psychomotricien, kiné) et avec les parents. Être capable d'informer de façon approfondie les parents sur le développement de leur bébé. Fondements du portage : soins de développement et allaitement, théorie synactive Troubles de l'enroulement différentes positions d'allaitement et la Biological nurturing Dysfonctions de l'axe crânio-sacré et développement moteur… Modalités Les places sont limitées et les inscriptions se font par ordre de réception. Remboursement FIFPL ostéopathique à 100% car formation et formateurs agrée DATADOCK. Tarif de 650 € pour la partie ostéopathique de Paul qui aura lieu du 23 au 25 Septembre 2021, (pour les étudiants, les membres de l'association du cercle des ostéopathes azuréens & les abonnées au site de l'ostéo4pattes-SDO : 600€). La partie de Céline se déroulera toute la journée du dimanche 26 septembre, elle sera en priorité accessible aux ostéopathes de la formation, mais si places restantes, ouvertes également aux sage-femme et professionnels de l'allaitement… 120 € remboursement FIFPL Pour les inscriptions et recevoir plus de détails sur les formateurs, les programmes, le bulletin d'inscription, contactez Paul Poras par mail pporas @ yahoo.fr ou bien par message privé facebook, ou téléphone au 06 29 72 63 00
  • Actualité ostéopathie, Février 2021

    28 février, par Jean Louis Boutin, Michel Chêne, Ostéo4pattes-SDO, Patrick Chêne, Sophie Pouget — Dans la presse....
    Sommaire Sur l'Ostéo4pattes-SDO Republications : Site de (...) Sur Biblioboutik Article Scientifique Revue du web Paroles d'ostéopathes Sur les réseaux sociaux (...) Podcast YouTube Les Formations évoluent (...) Dans le futur <<Actualité ostéopathie, Janvier 2021 Actualité ostéopathie, Février 2021 Actualité ostéopathie, Mars 2021>> Bonjour à tous ! Voici l'article mensuel sur l'ostéopathie et son actualité de février2021. Regroupant tous nos articles parus dans le mois, l'actualité trouvée sur différents journaux ou les réalisations de différentes associations et syndicats, les activités sur les réseaux sociaux, sur YouTube... Évidemment, ce regroupement dépend des informations que nous avons trouvé. Il n'est donc pas exhaustif, nous nous excusons si nous avons oublié des choses. Nous vous invitons à partager les informations que vous aimeriez y trouver. Sur l'Ostéo4pattes-SDO : Shiatsu équin : Mme Claire O'Petit attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la situation des praticiens de shiatsu équin. Réponse publié au journal officiel. Réglementation des cartes professionnelles de santé : Mme Emmanuelle Anthoine interroge M. le ministre des solidarités et de la santé sur les cartes professionnelles de santé. Arrêté du 9 février 2021 relatif à l'adaptation des modalités d'admission, aux aménagements de formation et aux modalités de délivrance des diplômes d'ostéopathe et de chiropracteur dans le cadre de la lutte contre la propagation de la covid-19 Publication d'un entretien-hommage avec James Jealous par Bruno Ducoux DO le 5 mai 2002 au Pays de Galles lors d'un stage. Demande d'avis au conseil national de l'ordre des vétérinaires : Demande d'avis au conseil national de l'ordre : l'ostéopathie animale prophylactique faite par un tituliare du RNA, salarié d'un groupement ou d'un organisme de contrôle laitier titulaire d'un PSE. Prise en charge ostéopathique du chat atteint de diabète insulino-dépendant : Memoire de Léa Pingault. @osteopathe_francais : Quizz & réponses sur "un nouveau paradigme dans la thérapie manuelle". Un quizz proposé sur instagram, au vu des réponses il a décidé de corriger le quizz à l'aide d'un Post afin de donner des explications. Interview complète exclusive de Loïc Aumont : "L'Ostéopathie dans le domaine sportif". Republications : Site de l'ostéopathie Réglementation des cartes professionnelles de santé : dans cet article vous pourrez lire les différentes questions posées à l'Assemblée Nationale et publiées au JO. Mieux comprendre A. T. Still au travers de ses références bibliques - The osteopathyst - Canadian Journal of Osteopathy n° 5 Winter 2015, p. 21-22 par Crystle Numan. La philosophie de l'Émergence et de la Complexité au service de l'Ostéopathie par JEAN FIORE ET MARJOLAINE BOUAISSIER. L'ostéopathie est une discipline de soin qui revendique une prise en charge systémique du patient. La recherche en ostéopathie peine à donner des preuves de l'efficacité de cette pratique. Nous pensons que la recherche en ostéopathie doit évoluer pour trouver une méthodologie qui lui permette de rendre compte de ses spécificités et de son originalité. Cet article rend compte de l'apport de la philosophie de l'émergence à l'élaboration d'une épistémologie propre à l'ostéopathie comme préalable à une rationalité adaptée à la singularité de cette thérapeutique. Sur Biblioboutik : Repenser l'équitation - Gestes, postures et performance F. BRIGAUD & J. LYON - ÉDITIONS DÉSIRIS 2021 : L'équitation est loin d'être un sport ordinaire : être en harmonie avec son cheval et gagner en performance nécessitent de la finesse et de la subtilité. Cet ouvrage vous donne les clés pour analyser votre gestuelle, prendre conscience des gestes adaptés et inadaptés, et trouver des solutions pour corriger les erreurs. Traiter l'endométriose par l'Ostéopathie Énergétique par Bruno Conjeaud aux Editions Sully : Après avoir déjà abordé ces problèmes dans son ouvrage Grossesse, hormones et ostéopathie, Bruno Conjeaud présente ici une approche qui relie trois spécialités : l'Ostéopathie tissulaire, la Médecine énergétique chinoise, et l'Hypnose thérapeutique. Méthode avec laquelle il a obtenu des résultats positifs depuis plus de vingt ans. Article Scientifique : Appel à soutient de Féd0soli pour une étude sociologique dont le thème est le recours ou non-recours à l'ostéopathie en fonction des différentes classes sociales. Rendez vous ici pour participer. Un article qui fait suite à une parution de septembre 2019 sur la nomenclature fasciale à lire sur Cureus.com rédigée par Bruno Bordoni , Allan R. Escher, Filippo Tobbi, Bruno Ducoux, Serge Paoletti. Fascial Nomenclature : An UpdateFascial Nomenclature : An Update Part 2 Le rapport mondial de l'OIA : examen global de la médecine ostéopathique et de l'ostéopathie 2020. Ce rapport illustre la croissance de la médecine ostéopathique et de l'ostéopathie au cours des sept dernières années. The OIA Global Report : Global Review of Osteopathic Medicine and Osteopathy 2020. Le rapport se compose de 4 parties : Document de synthèse : présente les points saillants du rapport completPartie I : La situation des soins de santé ostéopathiques dans le monde - Une enquête auprès des membres de l'OIAPartie II : Un profil des soins de santé ostéopathiques - Une revue de la littératurePartie III : Données probantes sur l'ostéopathie et résumé de l'innocuité. S'opposer à l'hésitation vaccinale pendant la pandémie de COVID-19 - Un commentaire critique et une déclaration unie d'une communauté internationale de recherche en ostéopathie. Article à lire dans : International Journal of Osteopathic Medicine rédigé par un collectif d'ostéopathes internationaux. Revue du web : France : Suite à quelques interrogations soulevées par un courrier en provenance du CROV du Pays de la Loire et en association avec les syndicats professionnels, un courrier commun est adressé aux professionnels de l'ostéopathie animale. Sur osteomag.fr en collaboration avec Osteoplay VIDÉO : test des sillons du sacrum, comment faire ? Coronavirus : Modification des modalités d'admission, aménagements de formation et modification des modalités de délivrance des diplômes d'ostéopathe. Par l'arrêté du 9 février 2021 Ostéopathes de France prend note de certaines dispositions détaillées dans l'article suivant. Stress et ostéopathie : Soulager le stress et ses symptômes par les techniques d'un ostéopathe par Jordan Szczypka sur Ostéopathes de France. Marc Bozzetto, directeur d'une école d'ostéopathie visé par quatre plaintes pour agressions sexuelles ou viols article à lire dans le Monde. Après ces accusations Marc Bozzetto s'exprime dans Le Petit Niçois : « Je suis un homme brisé » L'ostéopathie, une solution douce et naturelle pour votre chien sur Actu.fr. S'il est désormais commun de se rendre chez un ostéopathe, il existe une spécialité méconnue du grand public qui permet d'équilibrer la sphère urogénitale. Par Catherine Rybus sur féminin Bio. Norvège : A win for the global osteopathic community. Grace à l'aide de l'EFFO , le gouvernement norvégien a annoncé le 2 decembre 2020 la reconnaissance des ostéopathes comme personnels de santé autorisés et réglementés. Paroles d'ostéopathes : Françoise Desrosiers D.O (Ca) Entrevue réalisée le 10 juin 2016 à Paris Enseignante du modèle ostéopathique Biodynamique élaboré par le Dr James Jealous DO au début des années 1990 , Françoise Desrosier DO (CA) témoigne de son parcours ostéopathique , des ostéopathes qui l'ont le plus marqué et enfin des principes ostéopathiques qui lui tiennent le plus à coeur . Sur les réseaux sociaux : Tweets de l'Ostéo4pattes-SDO Podcast : Le podcast Osteo et sciences : Une réflexion sur les principes ostéopathiques et un tuto décalage de bassin. Sur France Culture, l'émission Talmudiques reçoit l'ostéopathe Claude Bochurberg en 2 épisodes, le 7/02/21 Mémoire et Vigilance et le 14/02/21 L'humain au bout des Doigts. Vincent Meslet pratique la kinésithérapie, ainsi que l'ostéopathie. Ce qui est très important pour Vincent est de comprendre, intellectuellement parlant, pourquoi le patient a mal. YouTube : Ostéopathie : Les mains à l'écoute du corps ARTE reportages diffusion en Mars 2020. Les Formations évoluent : Ostéopathie & Médecine Chinoise EXCEPTIONNELLEMENT : le stage de mars 2021 qui devait avoir lieu en Suisse aura lieu en visioconférence, il est ouvert à la délocalisation donc il aura lieu les 4/5/6/7 Mars 2021, en 4 matinées de 9H à Midi. Inscriptions encore possibles. Dans le futur... XVIe rencontres d'ostéopathie comparée approchent, plus d'informations & réservation ici : XVIème Rencontres d'ostéopathie comparée - JUIN 2021 Assemblée Générale de l'Académie d'Ostéopathie de France : samedi 20 mars !
  • "L'Ostéopathie dans le domaine sportif" Interview de Loïc Aumont

    25 février, par Loïc Aumont, Michel Chêne — Ostéo & médecines,
    Interview complète pour l'Ostéo4pattes-SDO de Loïc Aumont : Ostéopathe D.O Fondateur du mouvement O.P.O Président d'O.P.O Consulting Suivez leurs aventures sur www.opo-consulting.com Sommaire 1. Parlez-nous de vous, (...) 2. Comment avez-vous orienté 3. Quel est l'intérêt de (...) 4. Pouvez-vous nous expliquer 5. Est-ce qu'il existe des (...) 6. De quelle manière sont (...) 7. On parle beaucoup de (...) 8. Pour le corps humain, (...) 9. Quelle est la différence 10. Les étirements : bonne (...) 11. Parlons technique, (...) 12. Quels conseils donnez-vous 13. On n'a pas pu s'empêcher 14. On parle souvent de (...) 15. Pouvez-vous partager (...) 16. Quel est le secret (...) 17. Auriez-vous un message à 1. Parlez-nous de vous, quel est votre parcours ? D'une famille de sportifs, j'accompagnais mon père lors de courses de montagne dans les années 1995. Puis à 10 ans, j'ai commencé l'athlétisme. En grandissant j'ai eu quelques bons résultats en minimes, notamment au 200m haies. En parallèle de cette activité, je jouais au handball à Grenoble. Rapidement surclassé dans ce sport, grâce aux capacités développées en athlétisme, j'ai décidé de me spécialiser dans le hand afin de rentrer au sport étude de Chambéry. En intégrant cette structure j'ai appris les exigences du haut niveau mais j'ai aussi vu les failles du système fédéral français. J'ai alors pris la décision de quitter le pôle espoir pour intégrer le sport étude de Montélimar, récemment champion de France -18ans 2005 et vice champion de France 2006, devant notamment les centres de formation de Chambéry, Paris, Nîmes ou encore Montpellier. Lors de mon arrivée en 2007 nous remportons un nouveau titre de Champion de France -18 ans. Cette nouvelle approche de la performance et du handball me correspondait beaucoup plus. Nous étions là pour créer une équipe solidaire, où chaque profil pouvait exprimer pleinement son potentiel. C'est ce qui m'a plus dans ce projet. Puis après le bac, je me suis orienté vers l'ostéopathie. J'étais fasciné par le travail de mon ostéopathe Bertrand Coche, et j'ai alors arrêté ma carrière sportive pour me consacrer aux études. Avec le recul, je ne sais toujours pas comment j'ai fait pour me passer de sport pendant ces 6 années. Désormais j'accompagne des sportifs de niveau national, international dans la réussite de leurs objectifs. J'ai créé une compagnie dans laquelle nous optimisons le potentiel de ces athlètes grâce à l'approche pluridisciplinaire et non-normative de la santé et de la performance portée par le mouvement O.P.O. 2. Comment avez-vous orienté votre carrière dans le domaine sportif ? Cela s'est fait tout naturellement. Dans le sport de haut niveau, j'appréciais le mécanisme de développement et de réflexion qui mène à un objectif, ainsi que les exigences nécessaires au bon déroulement de ce processus. Avec l'ostéopathie, j'arrivais à garder cette optique de travail mais je n'avais plus l'adrénaline des grands rendez-vous. Vous savez, celle qui nous fait nous surpasser et dépasser nos limites. 3. Quel est l'intérêt de l'ostéopathie pour des sportifs débutants, intermédiaires ou experts ?Même si je suis particulièrement intéressé par le sport de performance, je trouve que toute pratique sportive présente un intérêt. En effet, en ostéopathie on considère le mouvement comme étant la solution de nombreux troubles fonctionnels. Il parait alors essentiel pour tous de quitter notre sédentarité grâce à une activité physique quotidienne. L'ostéopathie pour les sportifs, ne me semble pas être particulièrement spécifique, dans la mesure où cette méthode de soin est basée sur l'individu dans sa globalité. Un sportif ne se définie pas uniquement par son activité, il est aussi parent, possède un travail et de nombreuses habitudes. Il serait erroné de le réduire à une simple machine mécanique prête courir, bondir, ou jouer au ballon. L'ostéopathie cherche à redonner une mobilité harmonieuse à l'ensemble du corps grâce à des techniques manuelles afin que celui-ci puisse se mouvoir sans douleur. Pour moi chez le sportif, l'ostéopathe doit chercher à restaurer une certaine fluidité dans le mouvement afin de le rendre léger, rapide et efficace. Si c'est le cas, il réduit fortement les risques de blessures et s'inscrit donc dans une démarche préventive. 4. Pouvez-vous nous expliquer de quelle manière fonctionne l'ostéopathie dans le domaine sportif ?A mon sens nous avons quelques difficultés à exprimer tout notre savoir dans le domaine du sport. Beaucoup d'idées fausses circulent, et de nombreux raccourcies sont faits. La principale me semble être la différence notable entre la pratique ostéopathique et la médecine manuelle. Pratiquer quelques techniques semblables à l'ostéopathie, ce n'est pas pratiquer de l'ostéopathie. L'ostéopathie s'appuie sur une philosophie de pratique, une vision systémique et de nombreux concepts qui lui sont propres. Vouloir faire de l'ostéopathie, une spécialité de la médecine ou de la kinésithérapie montre que les concepts ne sont pas connus, ni maitrisés, et encore moins appliqués. Nous avons tout à gagner si nous partageons nos connaissances avec les autres disciplines, encore faudrait-il qu'elles nous laissent nous occuper de notre champ de compétence. Au sein du mouvement O.P.O d'optimisation de potentiel, nous réorganisons le soin autour de concepts clés afin de laisser émerger une collaboration interdisciplinaire orientée vers l'intérêt du patient et respectueuse de la singularité de chacun.div> 5. Est-ce qu'il existe des préparations à faire en amont de la pratique sportive ?Bien sur. Nous en avons parlé dans un article des cafés de l'ostéopathie, « la reprise du sport chez le sujet sédentaire », que j'ai co-écris avec Benoit Constant, BE entrainement en athlétisme et que vous pouvez retrouver sur ma page LinkedIn. On ne peut pas s'improviser entraineur. Il me parait difficile, voire parfois dangereux, de reprendre une activité sportive quand on n'est pas encadré par des professionnels compétents. A notre époque, les réseaux sociaux doivent être des outils à utiliser avec prudence. Il n'est pas rare de recevoir des patients qui ont repris une activité avec motivation quelques semaines plus tôt mais qui se présentent au cabinet avec des motifs de consultations que l'on aurait pu éviter. 6. De quelle manière sont suivis les sportifs de haut niveau ? Comment ce suivi peut-il être appliqué aux sportifs amateurs ?Cette question est très vague. Cela va dépendre des disciplines, des athlètes, ou des fédérations. Globalement on peut dire que nos athlètes français sont très bien suivis d'un point de vue médical et kinésithérapique. Mais je pense que nous pouvons encore améliorer la prise en charge en intégrant des ostéopathes D.O exclusifs dans les staffs médicaux des équipes professionnelles. Malheureusement même si récemment le ministère des Solidarités et santé a rappelé notre autorisation juridique à pratiquer au sein des hôpitaux, des fédérations, et du service de santé des armées, il en est tout autre chose dans la pratique. Je regrette que certaines institutions, ou lobbys, fassent encore circuler des communiqués anti-ostéopathes contenant de nombreuses informations tronquées ou détournées et se ferment à un tas de solutions. C'est d'ailleurs pour cela que les sportifs professionnels viennent nous consulter souvent en cachette, ou en dehors de leur cadre professionnel. Je pense qu'il serait plus judicieux d'échanger et de comprendre que tout le monde peut avoir un rôle à jouer. Toute vérité a son exacte opposée. Nous pouvons regarder la même maison, l'un d'entre nous peut voir deux fenêtres, alors que l'autre va voir une porte et une fenêtre. Il n'est pas question de savoir qui a raison mais plutôt de comprendre que nous regardons la même chose mais d'un point de vue différent. Ce mode de pensée est applicable avec la médecine chinoise, la posturologie ou toute autre approche permettant une compréhension totale de l'individu. Reconnaissant une moins bonne connaissance concernant les protocoles de rééducations, je reste persuadé que la finesse du touché ostéopathique rend l'ostéopathe capable de déceler une palette de blocages très importante. Ceci permettant au patient sportif, d'exprimer alors tout son potentiel. N'oublions pas que l'ostéopathe cherche seulement à stimuler les capacités physiologiques du corps, en le libérant de toute entrave. Ce qui n'est pas le cas d'un traitement en médecine manuelle ou en kinésithérapie qui se préoccupent principalement de la douleur ou d'un retour à la norme. La complémentarité interdisciplinaire fonctionne dans une pratique locale, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas le faire au niveau national. De nombreux médecins ont compris ce que nous pouvions apporter à leur patientèle. Je propose que nous fassions l'effort de leur tendre la main en leur expliquant mieux notre art, afin qu'ils puissent nous faire confiance. 7. On parle beaucoup de la bigorexie, est-ce que ce phénomène vous parle ?En tant qu'ancien sportif, j'ai connu cette addiction au sport. C'est un phénomène bien présent mais qui me parait surtout dangereux lorsque le sportif commence à construire son existence uniquement autour de son projet sportif, et qu'il est même prêt à mettre en danger sa santé par la consommation de produits pouvant abimer les reins par exemple. Il est alors intéressant de découvrir ce que l'athlète cherche à compenser par sa pratique sportive excessive. C'est alors que la prise en charge psychologique du patient devient intéressante et d'autant plus nécessaire. Il serait dommage de ne pas intégrer ce champ de compétences dans la prise en charge. 8. Pour le corps humain, où se situe la frontière entre « trop » et « pas suffisamment » de sport ?Si seulement nous avions la réponse. Les études sont assez contradictoires sur le sujet. Cela va dépendre du niveau d'entrainement, du type de sport, et de la prise en charge médicale. Avec une prise en charge ostéopathique on peut augmenter significativement la charge d'entrainement, encore faut-il un programme adapté et adaptable en fonction du ressenti du sportif. Il me parait néanmoins très important d'apprendre à respecter son corps, et d'écouter les signaux qu'il nous envoie. C'est très bien de se dépasser mais je trouve qu'il est inconscient de pousser son corps vers des processus inflammatoires répétés, ou une usure prématurée par obstination. Le corps n'est pas là pour vous limiter, il est juste là pour vous accompagner sur votre chemin, et lorsqu'il exprime un symptôme il cherche à vous faire prendre conscience de vos excès ou vos blocages. En comprenant le lien qu'il existe entre le corps et l'esprit, je peux me libérer de certaines valises afin qu'elles ne s'expriment plus dans mon corps à travers des symptômes somato-psychiques ou qu'elles le poussent à la rupture. 9. Quelle est la différence entre crampe et courbature ? Comment les traiter ?La courbature est secondaire au processus d'entrainement. Le muscle a besoin de casser quelques protéines musculaires afin de se reconstruire et devenir plus fort. C'est ce qu'il se passe lors de courbatures. Il n'est donc pas nécessaire d'étirer des courbatures. Il suffit de respecter une période de repos. Vous pouvez utiliser de l'huile d'arnica pour un auto-massage de la zone afin de vous donner une sensation de récupération plus rapide. Les crampes se définissent par une contraction excessive d'un muscle agoniste et souvent de son antagoniste sans possibilité de relâchement immédiat. Cela est très douloureux, et entraine l'arrêt de l'activité physique. Les causes sont nombreuses, souvent elles sont dues à un déséquilibre électrolytique ou du PH, car l'athlète n'a pas compensé la perte d'ions secondaire à la transpiration et a produit de l'acide lactique. Il est conseillé de boire pendant l'effort une boisson légèrement sucrée mais également salée pour éviter ce mécanisme. Les dosages vont dépendre de la température, de l'activité pratiquée et de la durée de l'effort. Cela est très rare chez des athlètes bien entrainés, et beaucoup plus fréquent lorsque l'athlète a un régime alimentaire déséquilibré et acidifiant. 10. Les étirements : bonne ou mauvaise chose ? Avant ou après l'exercice ?Il nous faudra un article complet sur ce sujet. Les étirements ou du moins les assouplissements me semblent essentiels mais chaque pratique sera spécifique. Nous n'allons par exemple jamais étirer un muscle de manière passive avant une activité comme le sprint ou le saut car on aurait une perte nette de performance. Je vous conseille de vous intéresser aux travaux de Phil Beach, ostéopathe qui explique l'importance d'un travail d'assouplissement articulaire. Cela me semble moins controversé et très cohérent. 11. Parlons technique, quelles sont les parties du corps à privilégier en soin selon le type de sport pratiqué par le patient (VTT, rugby, course, sport de combat, danse, foot, triathletisme, pilotage, tennis…) et selon quelles méthodes ?Excusez ma taquinerie, mais cette question est assez peu ostéopathique (rire). Etant donné que l'important reste l'harmonie de l'ensemble, cela va encore dépendre de nombreux facteurs. En simplifiant grandement, il est bien sur indispensable de vérifier l'axe crane-sacrum qui est le reflet de la vitalité du patient, le membre concerné par la pratique sportive bien sur (ex : tennis, handball…). Mais prenons l'exemple d'une sportive de haut niveau, peut-elle performer si elle dort mal, si elle souffre de céphalées ou de dysménorrhées ? De même chez un sportif loisir. Va-t-il continuer son activité si tous ses footings lui entrainent des maux de ventre ? Dans cette vision holistique de l'être humain, chaque ostéopathe se doit d'élargir au maximum sa palette de techniques, en n'en oubliant aucune, afin de pouvoir répondre à l'ensemble des motifs de consultations et s'adapter à chaque schéma lésionnel. Comme si ses techniques ostéopathiques étaient des outils dans un atelier, il est dommage de dire « je ne me servirais jamais de la clé de 17, et d'essayer ensuite d'enlever un boulon de 17 avec une clé de 18. » C'est quand même bien moins efficace. 12. Quels conseils donnez-vous à vos patients sportifs ? Et à ceux qui débutent ?J'essaie toujours de cerner les attentes du sportif. Puis je m'adapte à son niveau d'exigence. Il n'est pas nécessaire de proposer une séance précompétition de stimulation neurovégétative par exemple chez un patient non entrainé. Il faut rester cohérent avec le projet du patient. J'explique souvent que le processus de développement est long, et qu'il faut être pugnace pour pouvoir récolter les fruits de son travail. Pour qu'un avion puisse décoller, il lui faut le temps de s'élancer. Si je m'arrête après quelques efforts, je ne décollerais jamais. Il faut donc garder la foi en son projet, et s'entourer de personnes pouvant nous faire gagner du temps, ou nous faire progresser. Toute progression passe par des étapes, il n'est pas nécessaire de vouloir aller trop vite et se bruler les ailes. 13. On n'a pas pu s'empêcher ^^, que pensez-vous des blessures des joueurs de foot ? Souvent simulés ou pas ?Le foot est malheureusement un sport qui souffre de sa popularité. Une récente étude a montré que 1/3 des simulations entrainaient une faute sifflée. Par contre moins de 5% des simulations entrainent une sanction envers la personne qui simule. Le footballeur est donc un excellent mathématicien. Il comprend qu'il a plus de choses à gagner en simulant qu'en jouant réglo. Je ne vois pas d'autre sport où ce calcul s'applique. Etant amoureux du ballon rond, je me suis donc mis à regarder le football féminin, et j'apprécie grandement leur mentalité et le jeu qu'elles développent. Ma grand-mère nous a longtemps raconté l'histoire du « Berger et du Loup ». Etant seul en montagne, il criait « Oh loup, à l'aide ». Tous les habitants accouraient pour lui venir en aide. Lui, rigolait assis sur son rocher. Puis au bout de la troisième fois, les habitants ne se déplacèrent plus. Malheureusement pour le berger, cette fois le loup était bien là. La fin de l'histoire est un peu triste, on va en rester là, mais vous avez compris ce qu'elle voulait nous dire. 14. On parle souvent de taping et de strapping, comment fonctionnent ces procédés ?Le strapping est un moyen de contention plutôt efficace pour limiter la mobilité d'une articulation préalablement blessée afin de permettre de reprendre une activité physique sans prendre le risque de récidive. Les kinésithérapeutes sont très compétents dans ce domaine. Le taping est également un mode de contention mais plus souple. Contrairement au strapping, il ne cherche pas à bloquer le mouvement mais plutôt à envoyer des informations neuro-proprioceptives aux structures blessées ou fragiles. Cela aide par exemple à diminuer sensiblement les hématomes. 15. Pouvez-vous partager avec nous un cas pratique représentant pour vous une satisfaction particulière dans le domaine sportif ?J'accompagnais un jeune sprinteur, qui a été champion de France du 200m junior indoor. Lors d'un match international avec l'équipe de France il se fit une déchirure importante du quadriceps. S'en ai suivi une descente aux enfers. Nous avons beaucoup travaillé avec les membres du staff, le kiné, l'entraineur, l'acuponctrice et moi-même pour réussir à le reconstruire. 18 mois après sa blessure, il était redevenu très fort. Beaucoup plus fort que ce qu'il n'avait jamais été, mais cela ne se traduisait pas chronométriquement. Comme si une barrière mentale s'était créée. Il était en plein doute. Puis nous avons discuté, fait quelques exercices, quelques techniques. En sortant de la séance, il avait compris que les 11 centièmes qui lui manquaient serait un lointain souvenir s'il mettait son focus vers son objectif et non vers ses peurs. Le doute, c'est comme une pipette d'eau que l'on vient mettre sur une pile de sucres que l'on construit tous les jours. Avec elle, notre projet s'effrite et tout tombe. Tel un pilote de rallye, il faut se concentrer sur le chemin, non sur les cailloux qui sont au bord. La semaine d'après il battait de nouveau son record et quelques semaines plus tard, il perdait quasiment 0,5 secondes. Comme quoi, quand le corps est prêt, seules nos entraves mentales peuvent nous détourner de notre chemin. Il ne faut donc pas les oublier dans la prise en charge ostéopathique. L'ostéopathie est avant tout une rencontre entre deux humains, le patient et le praticien. Cette relation est spéciale et à mon sens horizontale, si l'on est capable de partager notre histoire avec les patients et si l'on fait un travail d'humilité vis-à-vis de nos propres failles et faiblesses, nous pouvons construire une belle relation de confiance. Grâce à cela, le patient est susceptible de se montrer prêt à changer des choses dans sa vie, et à nous suivre dans le chemin qu'on lui propose. Seul lui, peut décider de nous suivre. Nous ne sommes là que pour proposer des portes de sorties. Dans toute relation thérapeutique, nous ne devons pas faire plus de 50% du travail. Il faut laisser le patient devenir acteur de son soin. 16. Quel est le secret d'un traitement par ostéopathie réussi auprès d'un sportif ?Comme dit juste au dessus, quand le patient sort de la séance avec l'envie de dévorer la vie, cela signe déjà une belle avancée. Pour un sportif de haut niveau, ça peut être quand il se sent prêt à en découdre, et suffisant fort pour aller chercher la victoire ou la performance sportive. Après d'un point de vue ostéopathique, c'est quand je sens que son corps est libre d'entraves et harmonieux dans son mouvement. Concept O.P.O n°1 : Le Triangle des mobilités 17. Auriez-vous un message à faire passer, quelque chose à ajouter ? Une question que vous auriez voulu que l'on vous pose ?Je remercie mon père spirituel, Bertrand Coche, ostéopathe depuis 1986, qui m'a permis de grandir à ses côtés, ainsi que notre ami commun Robert Rousse, enseignant international, auteur « des techniques ostéopathiques d'urgence fonctionnelle » et fondateur du Centre de Recherche en ostéopathie Infantil de Montréal. Il nous a quitté au début du mois de juillet 2018 qui m'a beaucoup apporté grâce à sa maitrise de l'art palpatoire et des relations humaines. Merci Bob. Vous pouvez également rejoindre notre communauté O.P.O Consulting sur les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn et Instagram). De belles choses sont à venir dans les prochains mois. Nous avons à cœur de relier les différents acteurs du soin dans une vision non-normative et humaniste. Rejoignez-nous et construisons ensemble le monde de demain. O.P.O Consulting est une compagnie française spécialisée dans l'optimisation de performance sportive et artistique. Presente à Paris, New York, Londres, Barcelone et Genève, O.P.O Consulting met en application les concepts clés du mouvement O.P.O afin d'offrir aux structures et performeurs professionnelles de nouveaux prismes de lecture. Le mouvement pluridisciplinaire O.P.O. propose une approche non-normative et innovante de la santé, du développement de l'enfant et de la performance afin que chacun soit en mesure d'exprimer son plein potentiel et enrichisse le groupe de sa singularité. Retrouvez les sur www.opo-consulting.com Vous pouvez rejoindre leur communauté et participer vous aussi à cette grande aventure.
  • @osteopathe_francais : Quizz & réponses sur "un nouveau paradigme dans la thérapie manuelle"

    25 février, par @osteopathe_francais — Sur les réseaux sociaux,
    @osteopathe_francais sur instagram a proposé en story un Quizz "Vrai ou Faux" de 10 questions sur la thérapie manuelle et au vu des réponses il a décidé de corriger le quizz à l'aide d'un Post afin de donner des explications. Sommaire Introduction Question 1 : La manipulation Question 2 : Le "crack" (...) Question 3 : Le "crack" (...) Question 4 : les manipulations Question 5 : La prise en (...) Question 6 : Les dysfonctions Question 7 : Avoir une (...) Question 8 : L'efficacité (...) Question 9 : Les tests (...) Question 10 : Les relâchement Conclusion de l'auteur Le Quizz et les réponses sont inspirées de l'article écrit par le Dr. Bahram Jam. A new Paradigm in Manual Therapy : Abandoning Segmental Motion Palpation Written by : Dr. Bahram Jam, PT Editorial by : C. Davies, G. Lehamn, A. Long, J. Meadows, J. Millard, R. Rosdale, T. Seely Advanced Physical Therapy Education Institute (APTEI), Thornhill, ON, Canada July 15, 2016 Article published on www.aptei.ca “Clinical Library” This article was inspired by a paper titled, “The Tale of the Manipulative Lesion”, written by Benjamin Christensen (Norway) & Mikal Solstad (Sweden), two science-based manual therapists ; available on www.paincloud.com Introduction L'objectif de l'auteur est de décomplexer les thérapeutes en échec à cause de leurs fausses croyances, d'encourager les cliniciens qui s'appuient sur diverses compétences pour l'examen d'un patient. Et enfin, fournir aux cliniciens qui utilisent la thérapie manuelle des explications plausibles basées sur les neurosciences de la douleur. Il soutient que les explications précédentes biomécaniques de la thérapie manuelle sont imparfaites, dépassées et constituent sans doute un obstacle aux soins des patients. Question 1 : La manipulation vertébrale (lombaire, thoracique ou cervicale) cible un segment spécifique ? Faux, nous ne sommes pas autant précis que ce que l'on croît. Les études montrent que dans la majorité des cas, """"le niveau ciblé n'est pas manipulé"""" et que la technique touche plusieurs niveaux, et cela toucherait même le côté opposé de l'articulation ciblée. Des études ont également montré que la réduction de la douleur suite à des mobilisations articulaires n'est pas spécifique au niveau vertébral mobilisé. Sources : Dunning & al. 2013 Ross & al. 2004 Aquino & al. 2009 Huisman 2013 Question 2 : Le "crack" est spécifique d'une articulation manipulée ? Faux, l'articulation n'est pas obligé de "craquer" et si elle craque il est autant possible que ce soit une au dessus, en dessous ou même une du thérapeute. 🤣🤣🤣 Question 3 : Le "crack" articulaire signifie que la manipulation est efficace ou plus efficace que sans le "crack" ? Faux, des études montrent que le "crack" audible pendant une manipulation ne semble pas pertinent. Sources : Flynn & al. 2013 Chili & al. 2004 Question 4 : les manipulations ne sont efficaces que si elles sont appliquées suite à nos tests globaux et spécifiques, elle ne peuvent pas êtres efficaces si appliquées au hasard ? Faux. Des études ont démontré que des résultats identiques sont obtenus que ce soit sur des zones douloureuses ou non-douloureuses. En fait, les études ont même montré des avantages similaires en matière de soulagement de la douleur pour des patients souffrant de cervicalgies lorsque la technique était appliquée à la région thoracique par rapport à la technique appliquée à la région cervicales. Une revue systématique (Young & al. 2014) soutient l'efficacité de la TM sur des segments éloignés des segments douloureux et par conséquent la palpation des mouvements locaux n'est plus pertinente même si elle peut être détectée de manière fiable, ce qui n'est pas le cas.Sources : Aquino & al. 2009 De Oliveira & al. 2013 Schomacher 2009 Huisman & al. 2013 Cleland & al. 2005 Young & al. 2014 Question 5 : La prise en charge basée sur des exercices est moins efficace que les traitements manipulatifs ? Faux, l'ensemble de la littérature met en avant les exercices pour les nombreux bienfaits qu'il présentent Question 6 : Les dysfonctions, pertes de mobilité sont mauvaises pour le fonctionnement du corps, elles douvent être repérées et traitées ? Question 7 : Avoir une bonne mobilité sur un segment articulaire est nécessaire pour le bon fonctionnement du corps ? Réponse aux deux dernières questions : Faux et faux, les preuves sont extrêmement faibles. Pourquoi ? Par ce que les thérapeutes trouvent tous des dysfonctions différentes, en découle des traitements différents. Qui a raison ? Tout le monde, les thérapeutes font du bien et cela nous permet de nous dire que ce n'est peut-être pas la technique qui joue le plus dans le traitement manuel Deuxièmement, on retrouve chez tout le monde des dysfontions, des pertes de mobilité, des asymétries etc. Même chez les gens qui n'ont pas de douleurs, même chez les sportifs, même chez les gens qui vivent très bien. Alors est-ce que c'est vraiment cela que nous devons traiter ? Ces explications biomécaniques de corriger les choses qui ne sont pas droites comme le dit l'auteur sont très discutables. L'auteur lui, dit que l'humain a des capacités d'adaptation très développées depuis des milliers d'années et ce serait incroyable que le corps ne puisse pas s'adapter à un segment vertébrale. Sources : effinger & al. 2004 Coughlin & al. 2000 Keedy & al. 2014 et bien d'autres... Question 8 : L'efficacité de la thérapie manuelle est due en grande partie aux techniques manuelles employées ? Faux, je conseils de lire les 2 sources ci-dessous. La technique est importante mais finalement tout ce qui l'englobe l'est d'autant plus (relation thérapeutique, le contexte de soins, les attentes, etc...).Source : Morral & al. 2017 Menke 2014 Et plus dans d'autres posts. Question 9 : Les tests palpatoires ont une bonne reproductibilité, fiabilité, validité. Faux, que ce soit intra- ou extra-examinateurs pour les tests structurels, MRP et tissus mous. Question 10 : Les relâchement tissulaires palpable sont dues à l'action directe de nos mains ? Faux, on revient aux réponses précédentes, le relâchement est dû à tout un contexte et non seulement à une technique. De plus, contrairement à la croyance populaire, la manipulation ne modifie pas la position des articulations et n'inverse pas les "subluxations" (Tullberg & al. 1998). De nouvelles hypothèses soutiennent que la thérapie manuelle produit des effets neurophysiologiques non-spécifiques via le système nerveux central (Bialosky & al. 2013 ; Bialosky & al. 2009 ; Scheip 2003). Il semble évident d'intégrer aujourd'hui le modèle biopsychosocial et celui de la neuromatrice de la perception de la douleur (Melzack 2005) pour mieux comprendre la douleur. Sources (palpation) : Rajendranet 2011 Stovalet 2010 Sommerfield & al. 2004 Moran 2001 Yoon 2011 Seffinger 2004 Hsieh 2000 Conclusion de l'auteurAvec le recul, la pression que j'ai subie pour sentir et localiser avec précision un niveau dysfonctionnel était inutile. En fait, le manque de confiance qu'elle a suscitée n'a permis de maximiser les bénéfices potentiels de la TM pour les patients. Ayant été "libéré" des entraves de la palpation des mouvements, j'applique maintenant la TM avec une plus grande confiance, ce qui est inévitablement ressenti par mes patients, ce qui renforce encore les effets neurophysiologiques de toute technique de TM que je choisis d'appliquer. Ayant abandonné l'idée de me concentrer sur l'évaluation et le traitement de mes patients en me basant sur une biomécanique ou une palpation des mouvements non pertinentes, j'ai adopté l'hypothèse que mes techniques de TM ont principalement des avantages non mécaniques et non spécifiques. J'applique la TM afin de faciliter le mouvement, de stimuler la proprioception, d'aumenter la perception du corps et surtout de rassurer. Il y aura toujours des preuves dans chaque profession, mais la majorité des thérapeutes manuels semblent refuser d'accepter des preuvent réfutant les tests de mouvements manuels. Bien que cela puisse être difficile, il est essentiel que les professionnels de santé acceptent les preuves émergentes et aillent de l'avant, ce qui, en retour, profitera inévitablement aux patients. Il n'y a pas de droits d'auteur sur ce document. N'hésiter pas à l'imprimer, le copier et le distribuer. www.aptei.ca . Adessez toute correspondance à Bahram Jam : bjam chez aptei.com Sources : Abbott & al. 2009 Aquino & al. 2009 Bialosky & al. 2009 Bialosky & al. 2011 Bialosky & al. 2014 Voir en ligne : https://www.instagram.com/p/CLoZ40yJYQy/